Séparation difficile des parents : quel impact chez l'enfant ? – Magic Maman

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




La France comptabilise en moyenne 425 000 séparations par an, dans lesquelles sont impliqués 379 000 mineurs. Problèmes financiers, modalités de garde et d’éducation, rancœurs… nombreuses peuvent être les sources de « clash ». Bien trop souvent, ce sont les enfants, qui, victimes, se retrouvent au centre des hostilités.
Et dans la tête des enfants, c’est le chaos. Après une séparation, il est normal que les enfants aient du mal à gérer leurs sentiments, mais dans les cas conflictuels, les risques sont accrus de voir développer des problèmes de santé mentale, de personnalité, de comportement, d’estime et confiance en soi, des troubles d’apprentissage, et des difficultés dans les relations sociales. À cela s’ajoute que les heurts intenses entre parents augmentent la détresse des enfants, avec à la clé, anxiété et dépression. “La plupart du temps, ils sont perdus, ils ont peur de perdre les deux parents, ils s’inquiètent de ce que va devenir celui qu’ils voient moins, ils veulent aider celui qu’ils voient souffrir”, synthétise Nassira Feghoul, fondatrice de l’association Equilibre qui œuvre pour une séparation pacifique des parents.
Selon l’âge, les bouleversements psychologiques sont différents. Les plus petits sont eux fréquemment confrontés à un apprentissage plus tardif du langage, et des troubles de l’adaptation. “On rentre aussi très souvent dans un système de parentification, poursuit-elle, l’enfant devient parent de son propre parent, au point de s’oublier, de s’effacer”. Une conséquence que la fondatrice d’Équilibre observe surtout à partir de 6-7 ans. Les adolescents peuvent eux aussi se sentir « adultisés », investis d’un rôle protecteur, mais également ressentir de la colère, blâmer l’un des deux parents. Un autre constat de Nassira Feghoul dans les contextes belliqueux : “certains enfants essaient de contenter l’un et l’autre, se glissent dans la peau d’un caméléon. Au point de tomber dans l’affabulation, de tenir des discours et avoir des comportements différents selon qu’ils se trouvent avec un parent, ou l’autre, ou aucun des deux… Et de créer un tissu de mensonges qui ne peut qu’intensifier les hostilités”. D’où l’intérêt d’accompagner les familles touchées par des séparations éprouvantes…
La première année est la plus critique, pour les parents, comme pour les enfants. Il est donc important d’agir vite et d’envisager un soutien, sous forme de thérapie individuelle, familiale ou groupes de parole. C’est d’ailleurs parce qu’elle a été témoin d’un conflit parental mais aussi confrontée personnellement que Nassira Feghoul se lance dans le combat qui vise a` lutter contre les violences psychologiques subies par les enfants.
Alors directrice bancaire, elle reprend des études et obtient un diplôme de Me´diation, ne´gociation et re´solution de conflit, et crée en 2018 l’association Équilibre pour pallier au manque de “dispositif systématique mis en place pour surveiller l’état physique, psychologique et comportemental de l’enfant, que ce soit avant la procédure d’attribution des gardes, pendant l’instruction ou après”. L’association soutient les parents pendant un an sur le plan juridique et financier, leur offre un accompagnement psychologique personnalisé avec une aide e´ducative et une médiation, ainsi qu’une aide au logement et au transport pour palier à l’éloignement géographique. Par ailleurs, Équilibre développe des programmes d’actions, d’études académiques, de recherche et de formations et sensibilise l’opinion publique.
Aux adultes de mettre leur animosité de côté et de se poser autour d’une table pour préserver les enfants. “Lorsqu’il y séparation, travaillez sur votre souffrance, rapidement, faites tout pour qu’elle cicatrise vite, pour ne pas la transmettre à vos enfants”, conseille Nassira Feghoul. Il est également important de les laisser en dehors de vos différends, qu’ils ne soient pas témoins de vos disputes, qu’ils ne soient pas votre médiateur, ou qu’ils sentent devoir “choisir un camp”. Mais il reste primordial qu’ils puissent s’exprimer. En effet, on relève que, le plus souvent, ils intériorisent leurs souffrances. “Questionnez vos enfants sur leurs émotions, écoutez-les, interrogez-les : ‘’qu’est-ce que tu en penses ou ressens, toi ?’ Déculpabilisez-les. Il faut qu’ils parviennent à regarder leur cicatrice, ne pas en avoir peur, la trouver belle”, conclut la fondatrice d’Équilibre.
Projet bébé ? Enceinte ? Déjà parents ? Inscrivez-vous à nos newsletters
Toute l’actualité des futurs et jeunes parents
Je lis en ligne

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE