Sandrine Guivarch prend la tête de la fondation Sommer – Paperjam.lu

Écrit par
Publié à 14:20
Sandrine Guivarch vient de prendre la direction de la Fondation Sommer. (Photo: Fondation Sommer)
La Fondation Sommer, dédiée à l’empowerment des jeunes dans le cadre de projets culturels, vient de trouver en Sandrine Guivarch une nouvelle directrice. Rencontre.
C’est au cinquième étage d’un bâtiment de la côte d’Eich à Luxembourg, avec une vue magnifique sur les toits de la ville, que la Fondation Sommer a élu domicile. Là, Sandrine Guivarch commence à prendre ses marques et «se sent stimulée tous les jours par cette perspective inspirante».
Après avoir travaillé pour Handicap International, Sandrine Guivarch a été nommée, en juin dernier, directrice de la Fondation Sommer. Une offre d’emploi qu’elle a découverte comme d’autres sur Facebook et qui remplissait beaucoup de ses critères. «À l’aube de mes 50 ans, je cherchais à donner un nouveau tournant à mon parcours professionnel. Pendant les huit dernières années, j’ai travaillé pour Handicap International, association pour laquelle j’ai adoré travailler et dont je me sens proche encore aujourd’hui. Avec cette opportunité que m’offre la Fondation Sommer, je passe de l’autre côté de la barrière. Mon rôle n’est plus d’aller chercher de l’argent pour financer des projets, mais de le distribuer en respectant les valeurs défendues par la Fondation et que je partage pleinement», explique la nouvelle directrice.
Créée en 2016 par Pierre Brahms , la Fondation Sommer a comme objectif le renforcement de l’«empowerment» des enfants et des jeunes. «Il s’agit de se servir de la culture comme levier pour permettre aux jeunes de trouver leur place dans notre société, de renforcer leurs capacités, la confiance en soi pour oser aller de l’avant, essayer et s’épanouir personnellement au sein d’un collectif», explique Sandrine Guivarch.
Pour y parvenir, la Fondation Sommer lance quatre fois par an des appels à projets qu’elle finance, souvent en collaboration avec d’autres organismes, comme des institutions publiques ou d’autres fondations.
Ces appels sont de trois types: pédagogique, culturel en binôme et interculturel. Les thèmes sélectionnés sont divers et variés, comme l’impact du numérique sur nos vies, l’environnement, la société, l’utopie ou le rapport au corps. «Ces projets offrent la possibilité au jeune participant de créer son propre espace, de trouver son positionnement par rapport aux autres, tout en pouvant exprimer ses doutes, ses craintes, ses espoirs», éclaire Sandrine Guivarch.
Celle qui fut aussi, pendant un temps, directrice du Festival Frontières à Thionville, puis cheffe du Cabinet du maire Bertrand Mertz (PS) aime aujourd’hui se retrouver dans la position où elle peut déconstruire à nouveau les cadres pour faire réfléchir les jeunes. «Je viens du domaine des sciences sociales et des sciences politiques. J’ai toujours eu un goût prononcé pour la culture», affirme Sandrine Guivarch. «Dépasser les frontières, l’interdisciplinarité, la remise en question, toutes ces approches sont des éléments qui me sont familiers et j’aime accompagner cette volonté de faire avancer les choses.»
En plus d’agir avec les porteurs de projets, la Fondation Sommer s’est aussi donné comme objectif d’agir directement auprès des institutions et des professionnels socioculturels et éducatifs pour que l’empowerment des jeunes soit mieux intégré dans cet écosystème.
C’est par exemple dans cette perspective que le projet Temple a été monté avec le CAPE d’Ettelbruck et a permis, à moyen terme, l’embauche d’un médiateur. «Grâce à ce projet que nous avons soutenu et qui s’est développé sur plusieurs années, nous avons permis au CAPE de renforcer sa capacité à se développer. À travers cette expérience participative, nous avons démontré que l’embauche d’une personne supplémentaire permettrait d’atteindre de nouveaux objectifs pour l’institution.»
Désormais, la Fondation Sommer doit aussi travailler à plus se faire connaître. Pour cela, elle organise un évènement le 28 septembre prochain au Mudam où les acteurs de la culture, mais aussi du secteur éducatif et social sont invités. Sans pouvoir préciser combien, Sandrine Guivarch assure que «la fondation est suffisamment dotée pour se développer dans les années à venir. Nous avons aussi la capacité de porter des projets importants, sur un calendrier pluriannuel». En 2021, la fondation a soutenu 19 projets. Elle espère pouvoir en compter beaucoup plus ou de plus grande envergure dans les années à venir, tout comme entamer un dialogue ouvert avec les institutions pour mieux connaître leurs besoins et comprendre où la fondation pourrait agir directement pour faire bouger les lignes.
www.fondation-sommer.lu

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE