Benaouda Lebdai – « Le jour où Pelé » a joué à Oran et pour … – Le Point

Boutique le Point
Evenements
Jeux concours
Partenaires
CHRONIQUE. Sous la plume du romancier Abdelkader Djemaï, le légendaire avant-centre de la Seleção a pu être un personnage dans un texte de fiction. Voici comment.
Temps de lecture : 5 min
Le romancier Abdelkader Djemaï donne à Pelé un rôle symbolique central dans un récit de souvenirs mêlés d’affection. Le roman dépeint une réalité historique vécue en Algérie dans le tourbillon d’un texte qui donne envie d’en savoir plus sur une rencontre sportive improbable. Elle a lieu en une journée historique qui entraîne le lecteur dans le monde personnel et intime du personnage Noureddine, un alter ego du romancier. Ce dernier cultive une grande passion pour l’équipe de foot du Brésil et pour le stade du Maracana de Rio de Janeiro, un monde bien loin de sa ville d’Oran.
À LIRE AUSSIPourquoi Pelé fut le roi du football mondial
L’adolescent Noureddine voue une véritable vénération au plus grand attaquant de tous les temps qui évolue dans cette équipe de foot. Il n’est autre qu’Edson Arantes de Nascimento, dit « Pelé ». Le récit se déroule à Oran, à un moment où l’Algérie sort de sept années d’une guerre coloniale contre la France. La fierté du nouveau pays est d’inviter la plus prestigieuse équipe de foot du Brésil avec Pelé pour une rencontre amicale avec l’équipe algérienne au grand stade municipal d’Oran. Le jeune Noureddine avait vécu dans le « haouch Benaouda », un lieu qu’il portera « toute sa vie en bandoulière », avant son déménagement le jour de l’indépendance à la cité Dar El-Hayet. Il trépigne d’impatience de voir Pelé jouer le match historique. Pour lui, pour les adolescents et pour toute la population oranaise, c’est un événement sportif à ne pas rater. « En ce jeudi mille fois béni et royalement ensoleillé », Noureddine allait enfin voir Pelé, son idole. Les fans arrivent en grand nombre dans la capitale de l’Ouest, et comme Noureddine, ils ont dû rêver toute la nuit de Pelé avec ses dribbles, ses passes et ses buts plus extraordinaires les uns que les autres. Tous les admirateurs de la star Pelé ne parlaient que du match », dit Abdelkader Djemaï dans son texte.
À LIRE AUSSILe roi Pelé est mort
Le romancier algérien crée une atmosphère particulière dans ce court roman. Par touches successives, l’univers psychologique du jeune Noureddine est dépeint quand il ne pense qu’au jour J, jusqu’à l’obsession, écoutant la radio Chaine 3 qui « décrivait l’arrivée des Brésiliens à l’aéroport de Dar El Beida », ensuite « l’entraînement de l’équipe brésilienne au stade du Ruisseau ». De manière subtile, l’histoire les lieux de la ville d’Oran s’entremêle avec celle des personnages, le tout dans la grande Histoire, coloniale et post-coloniale. Abdelkader Djemaï revisite sa propre mémoire pour décrire les quartiers d’Oran, rappelant à bon escient les dates marquantes de l’histoire de l’Algérie dans son rapport avec la France. Il rappelle avec justesse les événements politiques comme la période de l’OAS, les problèmes sociaux et la pauvreté qui l’ont marqué durant sa propre enfance, un lien avec Pelé qui venait des quartiers pauvres. La période du temps du récit couvre les premières années de l’indépendance, un temps plein d’espoir, pour plus d’équité et de justice, se référant au journal La République d’Oran, la ville où est né Yves Saint Laurent et où a vécu Albert Camus, lequel en a d’ailleurs fait le lieu de son roman La Peste. Le récit est semé de repères historiques, de détails que tout habitant d’Oran garde en mémoire.

Benaouda Lebdai – « Le jour où Pelé » a joué à Oran et pour ... - Le Point
Benaouda Lebdai révèle comment le romancierr Abdelkader Djemaï a mis en scène Pelé dans une fiction de sa création. © DR

L’histoire contée couvre les quelques jours qui ont précédé le match. Il y est question de l’achat des billets d’entrée, du déroulement du match, du lendemain du match, du retour à la maison familiale et des retrouvailles avec le père, lui aussi supporteur inconditionnel de Pelé. Les Algériens avaient été fiers de recevoir ce grand joueur. Les flash-back historiques égrènent le récit. Abdelkader Djemaï fait revivre les souvenirs des uns et des autres, les odeurs des boulevards, des gargotes, des cafés, des gâteaux au miel, des beignets, les bruits vivants des quartiers populaires mais aussi des quartiers riches à l’architecture coloniale. Les souvenirs douloureux de la guerre d’Algérie, des assassinats d’innocents de tous bords, des accords d’Évian, de De Gaulle, du jour de l’indépendance et de la joie d’être enfin libres sont ainsi inscrits à chaque page.
À LIRE AUSSIBenaouda Lebdai – Abdelkader Djemaï, entre histoire et famille
Et la date n’est pas choisie au hasard. Le match a lieu le 17 juin 1965 en présence du premier président de l’Algérie indépendante Ahmed Ben Bella. Celui-ci retourne à Alger la nuit du 18 au 19 juin 1965, c’est-à-dire le jour du coup d’État et de la prise de pouvoir par le colonel Houari Boumediene. Noureddine raconte avec simplicité et vérité la veille du match quand « il allait goûter avec plaisir au jeu collectif explosif des Brésiliens ayant pour supports une technique irréprochable ». Et de conter que pendant le match, Ahmed Ben Bella a été quelque peu hué avec en sus des voyous qui ont jeté des projectiles de sachets de lait, « de jolis berlingots de lait aromatisé » vers la tribune officielle. Cela a choqué le jeune Noureddine, car pour lui ce n’était « qu’une nuit de football ».
Le lendemain, l’explication des gestes de violence envers le président est révélée quand la radio algérienne passe en boucle des chants patriotiques et des annonces régulières annonçant la destitution du président Ahmed Ben Bella, qualifié de démagogue et de mauvais gestionnaire. Houari Boumediene reprenait en main la révolution, qui était, selon le communiqué, déviée de sa trajectoire. Noureddine comprit alors que ce qui s’était passé la veille au stade d’Oran n’était pas un simple incident de voyous.

Benaouda Lebdai – « Le jour où Pelé » a joué à Oran et pour ... - Le Point
Abdelkader Djemaï, Le Jour où Pelé, Paris, Le Castor Astral, 2018. © DR

Le Brésil avait gagné grâce à Pelé et cela fut le plus significatif pour Noureddine. Pour tous les amateurs de football, l’essentiel était quand même d’avoir vu jouer le grand Pelé. Toutefois, en ce jour historique, Noureddine venait de comprendre que les stades n’étaient jamais loin de la politique. En effet, l’adolescent est passé de l’âge de l’innocence à l’âge adulte en ce jour du 19 juin 1965, comme l’Algérie, qui est passée d’une révolution à une autre. L’adolescent est entré en maturité grâce à Pelé et aux incidents du stade. Il avait quitté le monde des illusions et des rêves. Pour lui, « cette vilaine histoire de coup d’État militaire ressemblait… à un but marqué hors-jeu ou avec la main. En somme, une mauvaise surprise qui dépassait de loin celle du bandeau blanc d’Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, le roi Pelé ». Le roman Le Jour où Pelé dévoile le talent de conteur d’Abdelkader Djemaï, qui sait mêler la grande Histoire à la petite, en rendant hommage au grand Pelé.
* Benaouda Lebdai est professeur des universités en littératures africaines coloniales et postcoloniales.
Newsletter international
Chaque mardi, recevez le meilleur de l’actualité internationale, et recevez en avant-première les exclusivités du Point.

Newsletter international

Vous pouvez consulter notre Politique de protection des données personnelles.
La rédaction du Point vous conseille
Signaler un contenu abusif
Merci de renseigner la raison de votre alerte.
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Code erroné
Un avis, un commentaire ?
Ce service est réservé aux abonnés
Voir les conditions d’utilisation
Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

L’info en continu
En kiosque
Anticancer : Les découvertes qui changent tout
Consultez les articles de la rubrique Afrique, suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.

Expérience Le Point
La boutique
Abonnements
Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD
Les forums du Point

FAQ
Politique de protection des données à caractère personnel
Gérer mes cookies
Crédit d’impôt
Cours de langues
Bons d’achat
Comparateur PER
Portail de la transparence
Tutoriel vidéo
Publicité
Nous contacter
Plan du site
Mentions légales
CGU
CGV
Conditions générales d’un compte client
Charte de modération
Archives

* Champs obligatoires
Avec un compte LePoint.fr :

Créez un compte afin d’accéder à la version numérique du magazine et à l’intégralité des contenus du Point inclus dans votre offre.

Pour ce faire, renseignez
votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.
Vous avez un compte Facebook ?
Connectez-vous plus rapidement
Vous avez un compte Facebook ?
Créez votre compte plus rapidement
Veuillez saisir l’adresse mail qui a servi à créer votre compte LePoint.fr
Cet article a été ajouté dans vos favoris.
Pour soutenir Le Point acceptez la publicité personnalisée.
Déja abonné ? Je m’identifie

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE