Le journaliste et écrivain, Pierre Lorrain va donner une conférence à Hyères sur l'Ukraine et le monde – Var-matin

Lire le
journal
Lire le
journal
Se connecter
Le journaliste et écrivain, spécialiste de la Russie, de l’Ukraine et de l’Europe de l’est donnera une conférence mercredi, dans le cadre de l’Université du temps disponible.
En matière de connaissance sur l’Europe de l’est, l’Ukraine, la Russie et son président Vladimir Poutine, il fait figure de référence en France. Journaliste, écrivain, consultant pour nombre de grands médias nationaux, Pierre Lorrain sera présent mercredi (15h) au Forum du casino pour apporter – à l’occasion d’une conférence avec Jean-Michel Dumont, ancien diplomate – son regard aiguisé sur les événements de ces derniers mois en Ukraine et élargira le sujet sur le thème “Guerre en Ukraine: le monde du lendemain”. Entretien.
Je vais évoquer la géopolitique mondiale à partir du cas de l’Ukraine. Le monde du lendemain nous y sommes. Nous sommes sortis d’un monde unipolaire où l’occident était tout-puissant pour passer à un monde multipolaire, voulu par de nombreux pays dont la Russie, la Chine le Brésil, l’Inde… Ça se manifeste dans une vision différente de la guerre en Ukraine. Les Occidentaux voient les choses sous l’angle de l’idéologie dominante en occident: la démocratie et les droits de l’homme, le reste du monde la perçoit comme une nouvelle tentative de l’occident d’imposer sa règle et est plus sensible aux justifications de la Russie.
Je me sers abondamment de la guerre en Ukraine pour montrer les différences d’appréciations de ce conflit. La vision russe et la vision occidentale, qui ne sont pas du tout compatibles.
La version occidentale a ses avantages. Je suis favorable à la démocratie et aux droits de l’Homme. Mais à un moment se posent des questions existentielles. Est-ce qu’il faut privilégier le territoire ou les peuples? Si c’est le territoire, la position occidentale est parfaitement justifiée, l’Ukraine étant un territoire uni. Si on privilégie, les peuples, comme le font les Russes, on se rend compte qu’au moment de l’effondrement de l’URSS, on compte 17% au minimum de russe ethniques en Ukraine en Crimée et dans le Donbass…
Au départ, beaucoup. Le lendemain de l’invasion j’étais sidéré, mais après réflexion et le fait qu’au départ il s’agit d’une opération militaire limitée, c’est dans la logique du personnage Vladimir Poutine qui voulait montrer à l’occident que l’Ukraine devait être neutre, si possible démilitarisée et qu’il fallait que l’Otan renonce à l’intégrer. Poutine était convaincu que les Ukrainiens en avaient marre de leur régime qui était corrompu – qui l’est toujours – et qu’ils allaient accueillir les Russes en libérateurs. Ça n’a pas été le cas, et 10 mois après, nous sommes toujours au même point…
Toutes les guerres se terminent par des négociations. Quand on veut négocier, on pousse la barre très haut, pour avoir une marge de recul et on trouve un terrain d’entente pour fixer les bases d’une paix ou d’un cessez-le-feu durable. On va certainement s’orienter vers un gel du conflit avec des offensives et des contre-offensives mineures, mais dans l’ensemble la situation d’aujourd’hui ne peut plus évoluer. L’idée de reconquérir les territoires n’est pas crédible. Visiblement la Russie se contente des territoires rattachés à la fédération de Russie (Donbass, Kherson et Zaporijjia). Peut-être que dans quelques années on regardera cette situation comme celle qui prévaut à Chypre, avec une République turque de chypre reconnue par personne, mais avec une ligne de démarcation qui existe depuis 1974… Et ça ne bouge pas, ça ne bougera pas. Comme aussi en Corée…
 
Mercredi 7 décembre, 15h, forum du Casino. Par l’université du temps disponible. Tarif: 5 euros. Réservation en ligne hyeres.fr/billetterie ou au Quai place Clemenceau. Rens: 04 94 00 78 80 – Postes: 70 30 et 76 54
E-mail: utd@mairie-hyeres.com
Nous l’avions quittée, fin septembre alors en direction de Kiev à pied, avec son papa en soutien. Natalia Zadorojna est parvenue à rejoindre la capitale ukrainienne comme elle se l’était promis. Sur place où elle « a profité pour voir sa famille » elle n’a pas chômé.
Et si la cagnotte qu’elle avait lancée au nom de l’association La Main franco-ukrainienne n’a pas eu le succès escompté, celle qui est rentrée chez elle dans le Var, mi-octobre a néanmoins pu « livrer 165 repas à des personnes dans le besoin et habillé une dizaine d’enfants qui ont été sortis d’une zone à l’époque occupée ».
“Les communications sont de plus en plus rares”
Désormais, c’est sur elle-même qu’elle compte un peu se focaliser, non sans garder un œil attentif à l’évolution de la situation dans son pays de naissance « où ça n’a pas beaucoup changé. C’est une situation de crise, l’hiver arrive, beaucoup de personne n’ont pas l’électricité, les communications sont de plus en plus rares » insiste-t-elle. « Mais je vais me concentrer un peu sur ma vie, même si compliqué de tourner le regard. Mais je vis ici, il faut travailler pour payer les charges. » Elle promet de continuer à s’investir « de manière personnelle » et ne désespère pas de retourner sur place si ces finances le permettent.
Des dons humanitaires qu’elle cherche à offrir
Sur le point de fermer son association La Main franco-ukrainienne, Natalia lance par ailleurs un appel. « J’ai 20 m3 de dons humanitaires collectés qui sont en attente. Il m’est impossible de les livrer. Si d’autres associations sont intéressées. » Alors qu’elle a contacté d’autres associations en lien avec l’Ukraine, la situation reste bloquée. « Ça servirait beaucoup en France, en Afrique. Je n’ai pas envie de les jeter ». Avis aux intéressés.
Contact : Natalia : 06.45.91.75.57. ou natalia83250@hotmail.fr
“Rhôooooooooo!”
Vous utilisez un AdBlock?! 🙂
Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.
Et nous, on s’engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

source



A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE