Dreux fait la chasse aux friches en centre-ville – Dreux (28100) – Echo Républicain

Publié le 26/08/2022 à 11h54
Olivier Bohin
Il ne reste plus un seul morceau de béton : l’horizon est désormais bien dégagé… Pendant des années, les riverains du secteur du boulevard Jean-Jaurès ont eu la vue bouchée par les bâtiments d’une ancienne usine (Grosdemouge puis la société De Maville). Des années de procédures administratives auront été nécessaires pour que ce vestige d’une ère industrielle révolue tombe il y a environ un an. À la place, on y implantera une école, des logements et un parc arboré d’1 hectare. Une perspective plus attractive qu’une vieille usine taguée et squattée.
Ces vieilles usines qui tombent… enfin !
La Ville compte, hélas, d’autres friches commerciales, industrielles ou bâtiments à l’abandon. « On ne règle pas le problème avec un simple bulldozer ! », résume Jean-Michel Poisson, qui a plusieurs dossiers en cours. Premier adjoint au maire, l’élu précise que la “chasse aux verrues” s’inscrit dans le cadre de l’action Cœur de ville, vaste programme de revitalisation commerciale des centres-villes comprenant un volet habitat. « Les locaux en déshérence pourraient être remplacés par de vrais logements. »
Alors, le vieux cinéma Delta (ex-Éden érigé dans les années 30) sera-t-il un jour transformé en une belle résidence de standing ? Rien n’est sûr car, selon Jean-Michel Poisson, « le propriétaire n’est pas vendeur ». Ce dernier avait annoncé, lors de l’acquisition du bien il y a plus de 10 ans, qu’il souhaitait implanter des logements. Depuis, ses accès ont été barricadés pour éviter les squatteurs.
Dernièrement, la façade, déjà bien fatiguée par l’usure du temps et l’absence d’entretien, a été dégradée un peu plus par les flammes d’un feu de voitures, au grand regret des riverains qui aimeraient un autre voisinage.
premium Site Otium, à Dreux : pourquoi des enseignes ne sont pas encore ouvertes ?
Ici comme ailleurs, la Ville ne peut rien imposer, « sauf si un péril menace, si le bâtiment devient dangereux, si un panneau de la façade du ciné tombe, etc. Dans ce cas, on enverra une injonction pour régler le problème », précise Jean-Michel Poisson.
Dreux fait la chasse aux friches en centre-ville - Dreux (28100) - Echo RépublicainFermée depuis 30 ans, l’ex-usine Nomel n’est toujours pas dépolluée malgré les demandes des pouvoirs publics.
La Ville explique être en lien avec les propriétaires des diverses friches. Mais le dialogue n’est pas toujours garanti d’une issue favorable. Jean-Michel Poisson cite le cas de la bâtisse, aux allures de manoir, de la rue Saint-Thibault, face au parc Marie-Amélie. Ce lieu, qui a abrité par le passé un centre de formation, est envahi par les broussailles, lui donnant une allure fantomatique. Ravagé par un feu volontaire il y a des années, il n’est plus qu’une carcasse.
La Ville s’est montrée intéressée à son rachat en proposant un montant estimé par le service des Domaines. « Mais la négociation n’a pas abouti, car un membre de la famille du vendeur n’était pas d’accord sur le montant. » Jean-Michel Poisson « ne désespère pas un jour d’aboutir à un accord ». Il ajoute : « En général, les propriétaires ont toujours l’impression d’avoir un bijou très cher. On ne peut l’accepter, on se borne à l’estimation des Domaines. »Dreux fait la chasse aux friches en centre-ville - Dreux (28100) - Echo RépublicainL’ancien Gamm Vert pourrait accueillir un lotissement haut de gamme.
Une éclaircie semble se dessiner du côté des bâtiments de l’ex-boulangerie de la rue d’Orfeuil, à l’angle de la rue du Palais et d’Orfeuil. Une négociation est en cours pour l’acquisition de l’ensemble du secteur qui comprend aussi le parking dit Latour. Ce dernier a été acheté par la Maison de l’habitat dans la perspective d’un aménagement comprenant des logements et des commerces.
premium Quels travaux dans les écoles de Dreux pour la rentrée ?
En revanche, la situation reste plus floue du côté de la boulangerie abandonnée située à l’angle des rues Saint-Martin et du Docteur Jousselin. Une partie des lieux est parfois squattée. Les accès devraient être prochainement murés « afin d’éviter les nuisances ». Pour la suite, la difficulté est de contacter non pas un mais « les trois propriétaires des lieux », reconnaît Jean-Michel Poisson. Deux ont été identifiés, le troisième reste un mystère. Le dossier reste donc à défricher. 
Olivier Bohin
Vous pouvez envoyer cet article par email à vos amis.
Soyez le premier à commenter cet article
Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE