6 comportements qui prouvent qu'il ne vous aime pas pour les bonnes raisons – Psychologies.com

Troubles de l’humeur : êtes-vous cyclothymique ?
7 choses que font les gens heureux
Osez être fragile
Amitié, faut-il tout se dire ?
DSM-5 : Sommes-nous tous classés fous ?
Bipolarité : 5 idées reçues
Fin de vie : de l’importance du plaisir
Suicide : 10 idées fausses
Je suis célibataire, est-ce de ma faute ?
(Re)tomber amoureux
Les secrets de l’amour durable
Couple : Mieux vivre son quotidien
Couple : stop aux disputes !
Infidélité et culpabilité
Comment présenter son nouveau conjoint à ses enfants ?
Où faire dormir son bébé ?
J’ai choisi de ne pas avoir d’enfant
Préparer son accouchement avec l’acupuncture
L’enfant hyperactif
À quoi sert l’éducation sexuelle ?
Parler de sexe avec nos ados
Ils n’ont pas fait de crise d’ado
Aimer ses enfants pareil ?
Comment poser des limites aux enfants
Famille recomposée : comment gérer les disputes ?
Qu’est-ce qu’une bonne garde alternée ?
Frères-soeurs : pourquoi certains se détestent toujours
Dire “je t’aime” à nos mamans
Mon psy et moi : une relation singulière
Sommes-nous tous hypnotisables ?
5 étapes pour interpréter vos rêves
Ces psys qui abusent de leurs patient(e)s
Un psy pour qui et pour quoi ?
Qu’est-ce qu’un mauvais psy ?
Découvrez votre héritage émotionnel
Pourquoi chanter fait du bien
Fesses musclées, mode d’emploi
Quel sport pour apaiser ses émotions ?
Les bienfaits du mandala
Cinq recettes de bains zen
10 exercices pour rester jeune
Etre optimiste protège l’organisme
Endométriose : des patientes incomprises
Transit, les remèdes naturels
Se préparer au sommeil
Reconnaître l’apnée du sommeil
Les plantes anti-anxiété
Gérer ses émotions avec les 38 fleurs de Bach
Apprendre à moins stresser
Le cassis contre le stress
Rondes et fières : pas si facile !
Quand le désir rend beau
Notre peau révèle nos émotions
Peau : nous lavons-nous trop ?
Je veux des fesses fermes !
Mes rituels beauté des pieds
C’est décidé, je coupe !
Décryptage : les cheveux blancs
Mes petits secrets beauté : le miel
Recettes de gommage maison
Le régime paléo
Le petit déjeuner, un grand moment de bonheur
9 idées reçues sur le végétarisme
3 semaines pour devenir végétarien
Mon stage de survie en pleine nature
Consommons collaboratif !
Etre reconnu au travail, un besoin vital
Retrouver sa motivation
Bien communiquer au travail
Management : 6 leçons des philosophes
Travail : gare au présentéisme
Se protéger d’un burn-out
Comment dire à mon boss que ça ne va pas ?
Cultiver son intelligence émotionnelle au travail
Tout le monde peut-il méditer ?
Guide du développement spirituel
Tous naturellement bons ?
Séance de bibliothérapie
Mis à jour le 12 octobre 2022 à 17:49

Aucun amour n’est à 100 % généreux et altruiste mais certains choix sont motivés par l’intérêt et nourris par la manipulation. Mieux vaut identifier les comportements toxiques avant de se laisser enfermer dans une relation potentiellement nocive.

Avec la collaboration d’Anne-Marie Benoît, psychanalyste. 


Aucun amour n’est à 100 % généreux et altruiste mais certains choix sont motivés par l’intérêt et nourris par la manipulation. Mieux vaut identifier les comportements toxiques avant de se laisser enfermer dans une relation potentiellement nocive.
Avec la collaboration d’Anne-Marie Benoît, psychanalyste. 
Ce n’est pas un secret, l’amour est un sentiment complexe, porteur d’ambivalences. Des sentiments et émotions tels la jalousie, l’envie, la rivalité, la haine aussi, cohabitent avec l’altruisme, l’empathie, la générosité et l’amour, bien sûr. Cela dit, certaines relations, certains liens sont moins généreux, moins bienfaisants que d’autres, certains sont même toxiques car construits, plus ou moins consciemment, sur des choix uniquement égocentrés. C’est le cas lorsque l’autre nous choisit principalement pour se servir de nous comme d’un médicament pour restaurer ou satisfaire son narcissisme et servir ses intérêts propres. Il n’est pas toujours aisé de discerner ces motivations car notre envie d’être heureux, amoureux, notre peur de la solitude aussi, peut brouiller la réflexion et parasiter les perceptions. Des expériences et des conditionnements négatifs du passé poussant à répéter des scénarios affectifs maltraitants peuvent aussi expliquer pourquoi nous pouvons nous trouver piégés dans une relation où l’autre nous aime surtout pour de mauvaises raisons. 
Votre rôle : la petite souris
Certaines personnes compensent leurs faiblesses narcissiques (manque de confiance en soi ou d’estime de soi) en prenant le pouvoir sur les autres, leur partenaire par exemple. Cette prise de pouvoir peut se manifester de plusieurs façons : faire régner une ambiance de crainte diffuse en passant du chaud au froid, ridiculiser l’autre au prétexte de faire de l’humour, souligner (soi-disant pour son bien) systématiquement ses erreurs, ses « défauts », de ses faiblesses, au lieu de le valoriser et/ou de le soutenir, dévaloriser ses initiatives, ses amis, son travail sans avoir l’air d’y toucher.
Vous l’avez compris, ce dominant-là avance masqué, maniant avec brio l’ agressivité passive et se transformant en victime du mauvais esprit de l’autre si jamais ce dernier tente de se rebeller ou de le remettre en question.
Votre rôle : la groupie
Il se délecte de vos attentions, de votre écoute, de votre soutien et de votre admiration, sans vous rendre exactement la pareille. Il vous demande souvent comment vous l’avez trouvé dans telle ou telle situation, il vous rend compte du moindre compliment qu’il récolte au travail ou dans d’autres relations. Lorsque vous essayez de lui poser des questions vous concernant afin de savoir s’il s’intéresse vraiment à vous, s’il vous connaît vraiment, vous l’entendez vous répondre des généralités, des approximations. Quand il vous fait des cadeaux, il se débrouille pour tirer la couverture à lui, mettre en valeur sa générosité, son ingéniosité à débusquer Le cadeau qui vous touche. Tout revient toujours à lui, car au final, c’est d’une groupie dont il a besoin.
Votre rôle : le bad cop
Les jeux de rôles sont présents dans toutes les relations. On connaît le duo parental « good cop / bad cop » ou, en société, l’extraverti et l’ introverti, etc. Il arrive que l’on nous colle une étiquette qui, non seulement ne nous semble pas correspondre à ce que nous sommes ; mais qui nous dévalorise, nous rogne les ailes, altère l’image que nous avons de nous et que les autres ont également de nous. Celui (celle) qui se distingue à nos frais projette en général sur nous des caractéristiques présentes en lui et qu’il n’apprécie pas. Ces caractéristiques peuvent être présentes en nous, mais elles sont exagérées pour créer un effet de contraste positif avec lui. Par exemple, celui qui veut être perçu comme créatif, imprévisible, artiste chargera l’autre des caractéristiques opposées : rigide, coincé, conformiste, prévisible etc. Ces mêmes personnes, faut-il le préciser, rejettent en général la responsabilité de leurs erreurs ou de leurs échecs sur l’autre.
Votre rôle : le doudou
Il/elle a pu connaître des échecs affectifs à répétition, avoir été victime de maltraitance dans l’enfance. Sa plus grande peur est de se retrouver seul. Pour garder l’autre, tous les moyens sont bons. Le plus fréquent : un altruisme qui va jusqu’à l’abnégation et au sacrifice et un comportement de caméléon. Plus ou moins consciemment, il se fond dans l’univers (culturel, social, professionnel) de son partenaire pour lui donner le sentiment qu’ils sont destinés l’un à l’autre, voire qu’il est le seul qui puisse le combler sur tous les plans. Il devance tous vos désirs, vous comble d’attentions de toute sorte, épouse vos causes, vos opinions et vos passions, tout en faisant de son mieux pour cacher sa jalousie pathologique. Peu importe la personne qu’il choisit ou qui le choisit, ce qui importe pour lui est de ne pas être quitté. 
Votre rôle : le parent gâteau
Il/elle peut rechercher le confort matériel ou le confort relationnel. Dans les deux cas, son vrai désir est d’être le moins possible confronté à ce qui est déplaisant pour lui : un mode de vie jugé trop modeste, des contraintes professionnelles, une relation trop exigeante… Il est convaincu que la vie lui doit des cadeaux, c’est souvent le cas des enfants qui ont été adulés sans raison, parés de toutes les qualités sans avoir jamais à faire leurs preuves. Quelques figures du genre : le pseudo artiste qui ne finira jamais son roman ou sa symphonie, le bel homme ou la belle femme persuadé(e) que son physique est une dote conséquente ou encore, celui ou celle qui ne veut pas se prendre la tête ni être « contrôlé » dans une relation. Si vous émettez des doutes sur son comportement ou sa motivation, il se débrouille pour vous faire vous sentir mesquin, matérialiste, contrôleur ou pathologiquement jaloux.
Votre rôle : le trophée
Votre nom, votre image, votre talent, votre allure, votre notoriété… Voilà ce qui l’intéresse au premier plan. Soit pour renforcer une image de lui déjà positive, soit pour compenser ses complexes. Dans tous les cas, c’est ce que vous avez l’air d’être ou ce que vous possédez qu’il désire. Il en parle d’ailleurs beaucoup, met cette caractéristique en avant, la met en valeur en public, ce qui n’empêche pas certains d’être dangereusement ambivalents et de vous faire payer (ironie, vexations etc) ce qu’il admire ou convoite chez vous. Le reste, vos émotions, vos opinions, vos besoins, vos désirs personnels ne l’intéressent pas vraiment, il n’en est jamais curieux ou demandeur. 
==> Testez-vous !
Votre couple va-t-il durer ? Où en êtes-vous exactement dans votre relation de couple ? Est-elle stable et solide ? Ou fragile et menacée ?
« Ma conjointe ne m’aime plus comme avant »
« Il ne m’aime plus »
« Mon mari aime une deuxième femme »
« Je t’aime toujours »
« Je l’aime et je le hais »
« Ai-je raison de me méfier de l’ancien ami… »
« Ai-je raison de vouloir que mon compagnon… »
« Ai-je raison de me méfier de l’ex de mon… »
« Ai-je raison d’être inquiète pour mon… »
« J’aime l’homme que j’ai quitté »

Face à l’actualité toujours plus anxiogène, comment tenez-vous ?





Ne ratez plus aucun numéro de Psychologies Magazine, grâce à nos offres d’abonnement exceptionnelles.
Chaque mois, retrouvez votre magazine en version numérique

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE