Trois mois après la crise des sous-marins, l'Australie songe à remplacer ses hélicoptères Airbus – Le Figaro

Rubriques et services du Figaro

Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
L’Australie a indiqué vouloir «éventuellement» remplacer le modèle d’Airbus MRH90 actuellement en service et «lancer une demande de ventes militaires à l’étranger».
Airbus a indiqué jeudi avoir été informé par le gouvernement australien de sa volonté de remplacer des hélicoptères d’origine européenne, et en être «déçu», trois mois après la retentissante dénonciation d’un contrat de sous-marins par Canberra.
À lire aussiSous-marins : du «contrat du siècle» à la crise de confiance
L’Australie «a informé Airbus de sa décision de lancer une demande de ventes militaires à l’étranger pour éventuellement remplacer le MRH90 dans les forces armées», a indiqué un porte-parole à l’AFP, confirmant partiellement une information du journal The Australian.«Nous sommes déçus par cette annonce, mais restons engagés à soutenir pleinement la flotte de MRH90 en service en Australie, et notre importante présence, plus largement, dans le pays», a ajouté ce porte-parole.
Le MRH90, alias Taipan, est la version australienne du NH90, un hélicoptère multirôles qui est en service dans l’armée française sous le nom Caïman. L’appareil est produit par le consortium NH Industries réunissant Airbus Helicopters, l’italien Leonardo et le néerlandais Fokker. Plus de 440 NH90 de tous types ont été livrés à 14 pays, selon un décompte arrêté à la mi-2021.
Selon The Australian, le gouvernement de Canberra a décidé de cesser d’utiliser les 47 Taipan de son armée de terre et de sa marine, et de les remplacer par du matériel américain, des Black Hawk et Seahawk de Lockheed Martin, un contrat de 7 milliards de dollars australiens (4,4 milliards d’euros).
À lire aussiSous-marins : Biden torpille le «contrat du siècle» entre la France et l’Australie, les leçons d’un Trafalgar indopacifique
Ce développement intervient moins de trois mois après que le gouvernement australien a provoqué une crise diplomatique aiguë avec Paris en annulant un énorme contrat portant sur l’achat de 12 sous-marins français à propulsion conventionnelle pour une valeur de 90 milliards de dollars australiens (55 milliards d’euros). L’Australie, à la place, a opté pour des sous-marins à propulsion nucléaire américains, dans le cadre d’une nouvelle alliance avec Washington et Londres pour faire face aux tensions stratégiques croissantes entre les États-Unis et la Chine dans le Pacifique.
À VOIR AUSSI – Crise des sous-marins: l’ambassadeur de France dénonce à son tour un «coup de poignard dans le dos»
ALBERT LE RETRAITE
le 14/12/2021 à 13:22
Ils ont raison. Quelle confiance va-t-on leur accorder ?
Que l’on cesse des relations économique avec ce territoire ex britannique.
Que cette autre île aille à la dérive
D.
le 13/12/2021 à 10:13
Sur ce forum on remarque clairement les “influenceurs” pro-australiens/pro-américains d’une part et ceux pro-chinois de l’autre. Ça va être dur pour la France de tenir un cap indépendant dans le futur, surtout que même en Europe la situation n’est pas rose du tout, avec une Allemagne à nouveau impérialiste (économiquement, cette fois).
D.
le 13/12/2021 à 10:06
Biden et les australiens ne mettent même plus de la pomade. C’est ce qui arrive à force de s’aligner trop fort sur les intérêts américains. On se fait traiter comme un laquais.
REPORTAGE – Des opposants au régime de Minsk combattent aux côtés des forces ukrainiennes, et se disent prêts à rentrer au pays «les armes à la main».
Taïwan a fustigé vendredi son «voisin malveillant» au deuxième jour des exercices militaires hostiles menés par la Chine, accusée par les États-Unis d’avoir «choisi de surréagir» à la visite de Nancy Pelosi.
Après le Donbass, la région de Kherson pourrait devenir le nouvel épicentre de la guerre, prévient le renseignement militaire britannique.
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
Trois mois après la crise des sous-marins, l’Australie songe à remplacer ses hélicoptères Airbus
Partager via :
318 commentaires
318
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE