Trois inculpations dans deux affaires d'espionnage aux Etats-Unis – Arabnews fr

https://arab.news/9e3sm
WASHINGTON: Un spécialiste de la cybersécurité ayant travaillé pour l’Agence nationale de la sécurité (NSA) américaine et un couple composé de professionnels de santé notamment militaire ont été inculpés jeudi, dans deux procédures séparées, d’avoir tenté de vendre des informations secrètes à des Etats étrangers.
Dans la première affaire, Jareh Sebastian Dalke, 30 ans, a passé moins de quatre semaines à travailler pour la NSA, avant de démissionner abruptement fin juin en avançant un motif familial, a relaté le ministère américain de la Justice dans un communiqué.
Pendant ces quelques semaines, il a pu imprimer des documents top secret qu’il a ensuite proposé de vendre à ce qu’il pensait être un agent d’un gouvernement étranger mais qui n’était autre qu’un agent du FBI infiltré.
M. Dalke a communiqué par l’intermédiaire d’un site du dark web – web clandestin – créé par le principal service de renseignements extérieurs de la Russie, selon un compte-rendu d’enquête déposé au tribunal par le FBI. Il a demandé 85 000 dollars en échange de l’intégralité des documents. Il a obtenu trois paiements en cryptomonnaie dont un d’une valeur de 11 422 dollars.
Il a été arrêté à Denver dans l’Etat du Colorado alors qu’il s’apprêtait à remettre les documents et encourt la peine de mort ou la prison à vie.
Dans la deuxième affaire, une médecin militaire, Jamie Lee Henry, et sa femme, Anna Gabrielian, une spécialiste russophone en anesthésiologie à l’Université Johns Hopkins, ont été inculpées jeudi d’avoir tenté de vendre des informations confidentielles sur la santé de militaires américains et de responsables officiels américains à la Russie.
Le couple a été accusé d’association de malfaiteurs et de plusieurs chefs d’infraction en rapport avec la divulgation illégale d’informations médicales privées. Ces accusations peuvent entraîner jusqu’à 20 ans de prison.
Si, dans la première affaire, l’accusé dit avoir agi pour des raisons financières et afin d’exprimer son mécontentement à l’égard de la société américaine, le couple dit avoir agi par leurs sentiments pro-russes.
https://arab.news/vfaux
NATIONS UNIES: Le Conseil de sécurité de l’ONU votera vendredi sur une résolution condamnant les “référendums” d’annexion de plusieurs régions ukrainiennes, un texte qui n’a aucune chance d’être adopté en raison du droit de véto russe.
La réunion aura lieu vendredi à 15H00 (19H00 GMT), avant une autre discussion prévue sur les fuites découvertes sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique, a précisé la présidence française du Conseil.
Mardi, lors d’une première réunion du Conseil sur ces “référendums” dénoncés comme des “parodies” par l’Occident, les Etats-Unis avaient annoncé qu’ils allaient mettre sur la table, avec l’Albanie, une telle résolution.
Pour “condamner les simulacres de référendums, appeler les Etats membres à ne pas reconnaître tout statut modifié de l’Ukraine et obliger la Russie à retirer ses troupes d’Ukraine”, avait déclaré l’ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield.
Et si la Russie utilise son droit de veto “pour se protéger”, “alors nous nous tournerons vers l’Assemblée générale pour envoyer un message sans ambiguïté à Moscou”, avait-elle ajouté.
Si le veto russe ne fait pas de doute, c’est surtout la position de la Chine, parfois accusée par les Occidentaux d’être trop conciliante avec la Russie, qui sera examinée avec attention. Pékin, officiellement neutre, a répété cette semaine son appel au respect de l’intégrité territoriale “de tous les pays”.
La position de l’Inde sera également suivie de près.
Les deux pays s’étaient abstenus en février au lendemain de l’invasion russe, lorsque la Russie avait mis son véto au Conseil à une résolution dénonçant son “agression” de l’Ukraine.
Le vote ultérieur à l’Assemblée générale, où aucun des 193 Etats membres n’a de droit de véto, permettra lui d’évaluer le degré d’isolement de la Russie, alors que certains pays en développement s’agacent que l’Occident concentre toute son attention sur l’Ukraine.
Les Occidentaux sont “relativement confiants d’obtenir un fort soutien pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’Assemblée générale”, a indiqué Richard Gowan, analyste au sein de l’ONG International Crisis Group.
“Beaucoup de pays commençaient à retirer leur soutien à l’Ukraine (…)  mais en mettant l’annexion et l’intégrité territoriale sur la table (Vladimir) Poutine va forcer nombre d’Etats hésitants à revenir dans le camp de Ukraine”, notamment certains Etats africains, a-t-il ajouté, estimant que le président russe avait fait une “erreur diplomatique fondamentale”.
Au printemps, l’Assemblée générale avait voté trois résolutions concernant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la troisième fin avril s’étant traduit par un effritement de l’unité internationale face à Moscou.
Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a lui dénoncé sans équivoque jeudi l’imminence des annexions russes, estimant qu’elles n’ont “pas de place dans le monde moderne”.
https://arab.news/wha9q
RIO DE JANEIRO: Le président d’extrême droite Jair Bolsonaro et son adversaire Lula se retrouvent tard jeudi pour un ultime débat, à trois jours du premier tour de la présidentielle et après la publication d’un sondage qui confirme le net avantage de l’ex-chef d’Etat de gauche.
Ce débat devrait être suivi par des dizaines de millions de téléspectateurs, sur TV Globo, la plus grande chaîne du pays. Il est perçu par les deux candidats comme la dernière chance d’attirer les voix des indécis.
Il verra s’affronter au total sept candidats, sur les 11 en lice.
Selon un sondage publié jeudi par l’institut Datafolha peu avant ce troisième et dernier débat télévisé, Luiz Inacio Lula da Silva conserve un avantage confortable sur Bolsonaro, avec 48% des intentions de vote contre 34% pour l’actuel président, et peut toujours espérer gagner dès le premier tour.
“C’est le débat qui peut faire changer les choses”, dit une source de la campagne de Bolsonaro, au sujet de la confrontation prévue à partir de 22H30 (01H30 GMT vendredi).
«Vote utile»
Selon Datafolha, 14% des Brésiliens n’ont pas encore décidé pour qui voter dimanche.
Le Parti des Travailleurs (PT) de Lula fait campagne auprès des Brésiliens pour le “vote utile” afin d’accorder un troisième mandat au vieux lion de la politique brésilienne dès ce premier tour.
Un 2e tour est prévu le 30 octobre si aucun candidat n’obtient plus de 50% des votes valides (hors nuls et blancs).
Selon Datafolha, Lula est crédité de 50% des votes valides dans le sondage de jeudi, une score dans la marge d’erreur du sondage (2 points de pourcentage).
Une source de la campagne du PT a assuré, sous couvert de l’anonymat, que l’équipe était “confiante, tout en étant prête pour un deuxième tour”.
Le candidat de centre gauche Ciro Gomes, troiisème dans les sondages et crédité de 6% des intentions de vote, a été sous pression pour se retirer afin de faciliter la victoire de Lula. Mais M. Gomes a assuré qu’il irait jusqu’au bout.
La sénatrice de droite Simone Tebet, en quatrième position dans les sondages et dont la performance lors du premier débat avait été saluée, recueille 5% des intentions de vote et représente également un réservoir d’électeurs potentiels.
Neymar pro-Bolsonaro
Pour sa part, l’équipe de Bolsonaro considère le débat comme un moment délicat et a conseillé au président-candidat de paraître moins agressif que lors du premier débat, selon la presse brésilienne.
Le président avait essuyé une pluie de critiques après ses attaques sexistes envers l’une des journalistes l’ayant interrogé. De nouveaux propos misogynes pourraient lui coûter cher à trois jours du scrutin, alors que l’électorat féminin le fuit.
Mais il a obtenu un soutien de poids jeudi: Neymar, superstar du football brésilien, qui a ouvertement déclaré sa préférence dans une vidéo publiée sur TikTok.
Après une performance jugée décevante par les commentateurs lors du premier débat – il n’avait notamment pas su se défendre des accusations de corruption lancées par Jair Bolsonaro – Lula n’avait pas participé au deuxième débat, invoquant un emploi du temps déjà très chargé.
Signe de l’importance accordée à cette confrontation, les deux candidats ont passé la journée de jeudi à s’y préparer et n’ont prévu aucun autre événement.
Jair Bolsonaro, qui a depuis des mois mis en cause la fiabilité du vote par urnes électroniques, a laissé planer la menace d’une contestation du résultat dimanche soir.
“Nous sommes majoritaires, nous gagnerons au premier tour,” a-t-il ainsi assuré le week-end dernier lors d’un meeting.
La campagne électorale à la radio et télévision doit prendre fin ce jeudi à minuit, mais les meetings et la distribution de tracts resteront autorisés jusqu’à samedi soir, veille du scrutin.
https://arab.news/ze5jx
WASHINGTON: Le Sénat américain a voté jeudi une nouvelle enveloppe de plus de 12 milliards de dollars pour l’Ukraine lors de l’adoption d’une rallonge au budget fédéral des Etats-Unis jusqu’en décembre.
Le texte, approuvé dans l’après-midi par des sénateurs des deux camps, comprend un large volet militaire pour Kiev, à l’heure où le président russe Vladimir Poutine s’apprête à formaliser l’annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes.
Quelque 3 milliards de dollars ont ainsi été débloqués par les Etats-Unis pour former, équiper et rémunérer les troupes ukrainiennes.
Le paquet comprend également plus de 4,5 milliards de dollars afin d’assurer “la continuité du gouvernement” ukrainien et de répondre aux besoins macroéconomiques de Kiev.
Plusieurs milliards de dollars seront par ailleurs alloués à l’armée américaine, qui s’en servira notamment pour financer le déploiement de troupes dans les pays avoisinants et reconstituer ses stocks d’armement.
“Sept mois après le début du conflit, il est clair que l’aide américaine a beaucoup aidé le peuple ukrainien à résister à l’agression vicieuse de Poutine”, a déclaré jeudi le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.
“Mais le combat est loin d’être terminé, et nous devons continuer à aider le courageux et vaillant peuple ukrainien”, a-t-il plaidé depuis l’hémicycle.
Cette nouvelle enveloppe porterait à plus de 65 milliards de dollars l’aide fournie par les Etats-Unis à l’Ukraine depuis le début de l’année. Elle doit désormais être soumise au vote des élus de la Chambre des représentants, avant d’être promulguée par le président américain Joe Biden.
Réfugiés afghans, crise de l’eau
Cette grande enveloppe a été rattachée au budget fédéral américain de l’année 2022, que les sénateurs devaient à tout prix prolonger avant vendredi soir, pour éviter un assèchement des finances de l’Etat. Cette situation – le fameux “shutdown”  – est extrêmement impopulaire aux Etats-Unis, car elle aurait forcé des centaines de milliers d’employés fédéraux au chômage technique. Démocrates comme républicains voulaient à tout prix éviter cette pagaille, à 40 jours des élections législatives de mi-mandat.
Si ce texte est validé par la Chambre des représentants, le budget fédéral américain sera prolongé jusqu’au 16 décembre 2022.
Au sein de cette loi de financement, ont par ailleurs été provisionnés une enveloppe pour les réfugiés afghans, une autre destinée aux allocations de chauffage en hiver pour les familles à faibles revenus, ainsi que de l’aide à Jackson, capitale du Mississippi, victime d’une grave crise d’eau courante.

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE