Test de l'Arctis Nova Pro – Bon casque, gros budget – hardware.jeuxonline.info

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




Un sujet de discussion
Une actualité
Une critique
Une vidéo
Il semblerait que SteelSeries ait passé la pandémie à plancher sur des mises à jour de ses classiques. On a eu l’occasion de prendre en main le Arctis Nova Pro, le successeur du Arctis Pro.
Notre dernier contact avec un casque de chez SteelSeries date un peu. Il y a maintenant quelques années de cela, on avait pu tester tant le Arctis 7 que le Arctis 1 Wireless. Au premier coup d’oeil, on peut noter que ce Arctis Nova Pro est le fruit du travail du même fabricant, mais l’esthétique a quand même bien changée, même par rapport à son prédecesseur, le Arctis Pro + GameDAC.
On insistera ici sur le fait que nous avons testé la version câblée du casque. On précisera qu’il existe une version sans fil aux performances a priori similaires mais avec une connectivité plus complète (BT

Acronyme du terme "Bêta testeur", désignant un joueur participant au bêta-test d’un jeu (bénévolement ou professionnellement). Le rôle de bêta-testeur consiste à collecter les disfonctionnements et erreurs du jeu et les communiquer à l’équipe de développement aux fins de correction avant le lancement commercial du produit (avant le lancement du jeu, d’une extension d’un patch, etc.). Voir aussi : QA testeur et Bug report

“>BT 5.0, infrarouge 2.4) et une annulation active du bruit pour 100 euros de plus que le modèle câblé.
Le changement le plus visible concerne la suspension : exit la bande élastique volée à vos lunettes de ski ou à la ceinture lombaire de votre père, faites place à un arceau moletonné à l’élasticité limitée. Autre détail intéressant, la fixation à l’arceau, qui nous ramène dans les années 90 : en effet, vous clipsez la bande sur des broches installées sur l’arceau comme vous fermiez vos casquettes publicitaires, en ajustant autant que faire se peut la position pour que cela passe sur votre tête.
Autre changement notable, l’arceau lui-même qui n’est plus uniquement en aluminium. Le résultat est certes un peu plus plastique mais paradoxalement dégage une sensation plus grande de robustesse.
En somme, rien de bien choquant, pas de réinvention de la roue, mais des changements qui fonctionnent dans l’ensemble.
Le DAC, ou convertisseur numérique analogique, est clairement l’attraction de ce casque. C’est le boîtier que vous connectez à votre PC pour permettre à votre casque d’exprimer l’ensemble de son potentiel.
Le GameDAC vous est fourni avec une série de réglages d’égalisation, et vous avez bien sûr la possibilité de créer vous même votre propre réglage en jouant avec l’égaliseur à 10 bandes. Vous pouvez tout contrôler depuis l’appareil en lui-même, mais vous pouvez aussi utiliser le programme lié pour tout faire depuis votre PC directement.
Le principal intérêt de l’appareil reste de sortir du son de qualité, ce qu’il fait en 96kHz et 24 bits.
Sur PC, c’est bien simble, branchez le DAC en USB (le DAC est en USB-C, mais SteelSeries vous fournit des câbles C vers A) ou via un câble optique, branchez votre casque au DAC via le port jack et vous êtes parés.
Sur console ? Utilisez le jack et comptez sur les fonctions intégrées des consoles pour faire le reste. Cela marche particulièrement bien sur PlayStation 5 avec la gestion spatiale du son via le 3D Sound.
À nos yeux, ce casque reste cependant plus une expérience PC qu’autre chose. On va dire que sur le principe, cela nous ennuie de mettre autant d’argent dans une combinaison de périphériques pour au final n’en utiliser que la moitié.
Pas d’isolation active sur ce casque, mais au final, l’isolation passive est satisfaisante, peut-être en partie grâce au revêtement des oreillettes (nous y reviendrons). Vous ne serez pas gêné par les bruits du quotidien de votre appartement, mais si vous avez une petite famille, vous entendrez toujours les cris de votre enfant ou la sonnette de la porte.
Le SteelSeries Arctis Nova Pro est dans l’ensemble à la hauteur de nos attentes sur le plan du son, notamment pour ce qui est des basses et des mids. Le traitement des aigus est parfois un peu bizarre : il nous donnait l’impression de beaucoup varier, avec des baisses par moments suivies d’une accentuation très marquée pour finir par redescendre.
Le problème n’était que rarement notable en jeu : comme de coutume, les basses sont un peu plus accentuéees, mais elles ne noient pas le reste du spectre en vous faisant perdre des informations sonores importantes. Par exemple, une explosion sera audible mais ne noiera pas des bruits de pas.
Pour ce qui est de la musique, par contre, c’est parfois un peu plus problématique : si votre morceau a beaucoup de sons aigus, avec par exemple de longs solos de guitare électriques, une batterie riche en charlestons ou un chanteur à la voix très haut perchée, vous noterez à n’en point douter les fluctuations que nous décrivons plus haut. Essayez d’écouter un peu de Nosfell, par exemple, sur ce casque, pour bien vous en rendre compte.
Le micro du casque est complètement rétractable à l’intérieur du casque, il est bien plus discret que ne l’étaient les microphones des derniers modèles que nous avons pu tester.
En terme de performances, il est clairement dans le haut du panier du casque gaming, avec un son d’excellente qualité et une captation qui réussit à gérer sans souci des environnements différents, avec des performances satisfaisantes dans le confort de votre station de jeu à la maison comme au milieu de votre bureau si vous faîtes partie des malheureux qui ne peuvent plus télétravailler.
Le casque n’est clairement pas prévu pour enregistrer des podcasts ou de l’ASMR, mais si vous êtes à la recherche d’une solution unique qui vous permet de faire face aux besoins de votre travail en terme de conférences téléphoniques comme à vos envies en tant que joueur dans le privé, ce casque représente très clairement un candidat sérieux à ajouter dans votre liste.
C’est assez rare pour être signalé, mais on vous invite à télécharger l’application SteelSeries GG

Acronyme de l’expression anglaise "Good Game", signifiant littéralement "Bien joué", "Félicitation".

“>GG qui peut améliorer votre contrôle de votre casque.
Elle propose une interface claire, lisible et bien conçue, la suite audio Sonar fonctionne excellement bien, voire même trop bien. Point important, elle gère aussi les mises à jour de firmware du GameDAC, et il y en a déjà plusieurs imortaantes.
Grâce à cette application, le GameDAC gagne la capacité de régler le volume des canaux audio séparés du SteelSeries Sonar individuellement. Il est dommage de devoir utiliser un logiciel pour régler la balance jeu/chat, mais c’est une fonction néanmoins intéressante et l’aide visuelle est appréciable, par rapport à la simple molette sur le casque.
Attention, argument peut-être très personnel : on était resté sur la satisfaction des coussinets en tissu très aéré de SteelSeries, et c’est donc une petite déception que de revenir sur une solution très classique avec des oreillettes en simili-cuir.
C’est sans doute un choix pour améliorer l’isolation passive du casque, mais on ne peut s’empêcher de penser que c’est un retour en arrière, vers un passé très chaud et très collant qu’on aurait bien voulu continuer à laisser derrière nous.
On vantait plus haut la qualité relative de la suite logicielle à laquelle vous avez accès avec ce casque. Il y a cependant un souci de taille : elle rend complètement caduque le DAC que vous achetez.
En effet, l’égaliseur numérique Sonar fourni dans l’application remplace la fonction d’égalisation intégrée au GameDAC.  Du fait que l’égaliseur logiciel est très clairement supérieur (plus fin, plus précis), vous êtes tenté de l’utiliser. Sauf que ce faisant, vous perdez la possibilité de le contrôler depuis le GameDAC, le transformant une fois encore en un boîtier inutile qui prend la poussière plutôt qu’en un vrai argument de vente qui justifie l’achat de ce produit.
À 279,99€ PVMC, le Arctis Nova Pro est clairement du côté cher de la gamme des casques filaires multitâches. Il ne fait absolument aucun doute que ce prix reflète la mise à disposition du convertisseur numérique analogique, mais, comme on l’a vu, SteelSeries eux-même mettent à disposition des solutions qui le rendent totalement inutiles.
À titre de comparaison, et si on omet la présence du DAC pour se concentrer sur les casques proposant des solutions d’égalisation via le software, même la traditonnellement très chère marque Razer propose par exemple avec son Blackshark v2 Pro une solution plus ou moins équivalente (avec même, selon nous, une meilleure isolation), pour 100 euros de moins environ.
Si vous n’êtes pas rebutés par le prix conséquent, il y a vraiment très peu de raisons pour vous d’acheter le SteelSeries Arctis Nova Pro et d’être désappointé. Le son est excellent pour un casque de gaming, le microphone est tout à fait satisfaisant, il est extrêmement facile d’utilisation et offre de nombreuses fonctionnalités qui vous permettront de facilement raffiner votre expérience audio sur PC.
En effet, si vous êtes un joueur PC, nous ne voyons pas comment vous pourriez vous sentir lésé par ce casque : c’est très clairement une des meilleures expériences câblées de ces dernières années pour nous. Le GameDAC lui-même ne gâche rien et vous permet de régler le volume et le mixage d’une manière très visuelle et en quelques secondes.
Il est juste dommage de voir le produit se saborder lui-même. L’interaction (ou le manque de) entre le DAC et la suite logicielle de SteelSeries est vraiment dommage. On ne peut qu’espérer que cela sera mis à jour tant au Niveau

Le "niveau" d’un personnage symbolise son degré d’expertise. Lors de sa création, le personnage débute au niveau 1 et accumule de l’expérience (voir ce terme) pour augmenter de niveau. Plus le niveau est élevé, plus le personnage est puissant et dispose de compétences variées.

“>niveau hardware que logiciel dans les mois qui viennent.
Ce test a été réalisé par Myrhdin grâce à un périphérique fourni par le constructeur et sa rédaction n’est le fruit d’aucune transaction financière que ce soit entre le rédacteur ou JeuxOnLine et le constructeur ou les entreprises le représentant.
Pas de compte JeuxOnLine ?

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE