Télécoms : l'arrivée de la fibre n'a pas chamboulé le paysage concurrentiel – La Tribune.fr

http://fragua.org/otdr-pour-detecter-un-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

https://netsolution.fr/detection-dun-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/




Partager :
L’arrivée d’une technologie nouvelle constitue souvent une opportunité de rebattre les cartes. Mais dans les télécoms, l’arrivée de la fibre n’a guère changé la donne. C’est ce que souligne l’Arcep, le régulateur du secteur, dans sa dernière enquête. Publié ce mercredi matin, ce document de 98 pages constitue la base d’une consultation publique, afin de déterminer sa politique à partir de 2023, et a minima pour les trois années suivantes. Alors que les abonnements à la fibre sont désormais majoritaires, et ont détrôné l’ADSL sur le réseau cuivre, le jeu concurrentiel, lui, est resté le même.
Entre 2018 et 2021, Orange, l’opérateur historique et leader des télécoms dans l’Hexagone, a préservé une part de marché de 35% à 40% sur les accès grand public à haut et à très haut débit. Idem pour SFR et Free (tous deux estampillés de 20% à 25%) et Bouygues Telecom (10% à 15%). Cet équilibre, l’Arcep souhaite le conserver. Pour ce faire, l’institution se montre particulièrement attentive au grand chantier de la fermeture du réseau cuivre d’Orange. L’an dernier, l’opérateur historique a précisé son ambition d’éteindre totalement cette infrastructure vieillissante à l’horizon 2030. L’objectif de l’Arcep est clair : cette « extinction » doit s’effectuer « dans des conditions qui ne soient pas de nature à biaiser le jeu concurrentiel ».
Cela passe d’une part, selon le régulateur, « par l’existence d’une dynamique concurrentielle favorable sur les réseaux alternatifs au cuivre (fibre et câble) ». Et d’autre part, « par une visibilité effective sur l’ensemble du processus de fermeture donnée aux opérateurs clients des offres de gros d’Orange sur cuivre, leur permettant de migrer les accès de leurs clients finals vers la fibre dans de bonnes conditions ». L’Arcep se montre aussi très attentive à ce qu’Orange ne délaisse pas l’entretien du réseau cuivre. Pas question d’abandonner la moitié des Français qui dépendent encore de cette technologie.
Mais c’est surtout sur le segment des télécoms professionnelles que le régulateur a du pain sur la planche, et est attendu au tournant. Dans son enquête, l’Arcep affiche sa détermination à « poursuivre » l’ouverture de ce marché. Il s’agit d’un gros gâteau. Le marché de détail entreprises est estimé, selon l’institution, à 8,2 milliards d’euros pour l’année 2020, « dont 5,9 milliards d’euros pour les seuls services fixes (téléphonie, accès à l’Internet ou services de capacité) ». Il représente pas moins de 30% du marché total du secteur. Or, souligne l’Arcep, les 4,1 millions d’entreprises de l’Hexagone « ont des besoins divers, pour lesquels des offres sont proposées par une multitude d’acteurs aux profils différents ».
Le problème, au regard du régulateur, est qu’Orange est trop dominant. Citant un sondage réalisé en 2021 pour ses services, l’institution précise que sa part de marché sur la connectivité fixe des entreprises se situe entre 55% et 60% ! Cette domination, renchérit-elle, concerne aussi bien les PME que les grands groupes :
« Dans une étude réalisée en 2020 pour l’Arcep sur la connectivité fixe des entreprises, celles-ci déclarent qu’Orange est le fournisseur de leur solution de téléphonie fixe pour plus de 60% des entreprises sur le segment micro (0 à 9 salariés), pour plus de 55% des entreprises sur le segment PME (10 à 249 salariés), et pour plus de 45% des entreprises sur le segment ETI (250 à 4 999 salariés). »
En définitive, l’Arcep juge cette « situation concurrentielle » très « insatisfaisante ». Ces dernières années, de nouveaux acteurs ont pourtant tenté de faire leur nid sur le marché. L’Arcep a notamment favorisé l’arrivée de Kosc Telecom, un opérateur de gros, aujourd’hui propriété de l’opérateur d’infrastructures Altitude. Bouygues Telecom s’est renforcé avec plusieurs acquisitions, en ciblant notamment les PME. Il en va de même pour Iliad (Free), qui s’est lancé sur le marché après l’avoir longtemps boudé. Pas de quoi, cependant, révolutionner les choses… Laure de La Raudière, la présidente de l’Arcep, a fait de ce chantier une de ses priorités. L’enjeu dépasse les télécoms : si la France est le champion européen de la fibre optique, le pays reste mal classé concernant la numérisation de ses entreprises. Ce qui handicape, au bout du bout, sa compétitivité.

Partager :
Du lundi au vendredi, à 13h, recevez l’essentiel de l’actualité de la
tech et des médias
Dernière étape : confirmez votre inscription dans l’email que vous venez de recevoir.
Pensez à vérifier vos courriers indésirables.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
Découvrez l’ensemble des newsletters de La Tribune
La rédaction de La Tribune
Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.
À très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,
La rédaction de La Tribune.
S’inscrire à la newsletter Tech & Médias
Sujets les + lus
|
Sujets les + commentés
1
F-35: la mirobolante commande du Pentagone (30 milliards de dollars) remet d'aplomb Lockheed Martin
2
revue T La pénurie de semi-conducteurs semble se résorber : pourquoi ce n'est pas forcément une bonne nouvelle
3
revue T « Poutine a jeté l'Europe dans les bras américains de l'OTAN et les Américains ont jeté Poutine dans ceux des Chinois » (Pascal Lamy)
4
revue T La mondialisation fragmentée : ce scénario qui pourrait bouleverser le monde
5
revue T Le Rafale va-t-il un jour atterrir en Indonésie ?
1
revue T « Poutine a jeté l'Europe dans les bras américains de l'OTAN et les Américains ont jeté Poutine dans ceux des Chinois » (Pascal Lamy) (26)
2
Le gouvernement veut durcir la chasse au gaspillage pour la climatisation et la publicité (22)
3
revue T Prix de l'électricité : le passage en force des députés n’empêchera pas les factures d’exploser (22)
4
revue T Armement : les pays de l'Union européenne vont tester des achats communs (20)
5
Des missiles russes s’abattent sur le port d’Odessa, vital pour exporter les céréales (18)
Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.
Avec
La Tribune.fr,
prenez les bonnes décisions

source

http://fragua.org/otdr-pour-detecter-un-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

https://netsolution.fr/detection-dun-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE