Social. Scopelec : le sous-traitant d'Orange placé en redressement judiciaire – Le Bien Public

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !
Pourquoi voyez-vous ce message ?
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Edition du Soir Côte d’Or
jeu. 29/09/2022
Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas
Le Bien Public, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Bien Public, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant lbpventesweb@lebienpublic.fr ou consulter les liens suivants : Protection des données, CGU du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données personnelles (dpo@ebra.fr) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.
L’édition du soir en numérique dès 21h30 Le journal en numérique dès 5h Accédez à tous les contenus en illimité
Edition du Soir Côte d’Or
jeu. 29/09/2022
Retrouvez tous nos contenus et notre journal en numérique
Téléchargez gratuitement l’app
L’entreprise, qui assurait la pose de la fibre optique et l’entretien du réseau cuivre pour l’ancien opérateur historique des télécoms, joue sa survie depuis l’annonce par Orange de la perte de la majeure partie de ce marché en novembre 2021.
Le groupe coopératif français Scopelec, sous-traitant de l’opérateur Orange pour les réseaux de fibre optique, a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon, a indiqué l’entreprise mercredi dans un communiqué. « Les entreprises candidates au rachat partiel ou total des activités ont jusqu’au 2 novembre pour se manifester auprès du tribunal », est-il précisé.
Pour la direction de Scopelec, « cette procédure intervient à la suite de la décision de non renouvellement des marchés dans le cadre d’un appel d’offres lancé par Orange en 2021 ». L’entreprise assurait la pose de la fibre optique et l’entretien du réseau cuivre pour l’ancien opérateur historique des télécoms. Elle joue sa survie depuis l’annonce par Orange de la perte de la majeure partie de ce marché en novembre 2021, qui assurait 40% de son chiffre d’affaires.
Selon Scopelec, Orange est responsable de l’échec de la procédure de sauvegarde en refusant « d’accompagner l’entreprise à hauteur des 20 millions d’euros pourtant promis ». L’opérateur rétorque que cet « abandon de créances » était conditionné à la présentation d’un « plan de sauvegarde viable et pérenne » alors que Scopelec n’est toujours pas selon eux en mesure d’assurer l’activité dans le cadre du nouveau contrat débuté en avril.
« Quand vous dites brutalement à une entreprise qu’elle va perdre les trois quarts de son chiffre d’affaires, vous imaginez bien que c’est un tsunami pour les équipes », a réagi la direction de Scopelec. Plus de 1.000 départs volontaires sont déjà intervenus depuis le début de la crise fin 2021 pour ce groupe de 3.600 salariés.
Après des mois de négociation sous l’égide du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri), Scopelec avait rejeté une proposition d’Orange qu’il jugeait insuffisante. « Si l’offre n’avait pas été refusée, on n’en serait pas là », juge aujourd’hui Ralph Bindauer, avocat du comité économique et social de Setelen, première filiale de Scopelec également placée en redressement.
Aujourd’hui, « soit la nouvelle direction de Scopelec est capable de présenter un plan de redressement qui soit viable, mais il faudrait qu’Orange y mette la main », soit l’entreprise sera reprise par appartement avec à la clé « un carnage social » et « la fin du modèle coopératif », explique-t-il.
Scopelec est une société coopérative et participative (Scop), à savoir que ses salariés détiennent le capital (en l’occurrence 74,8%) et le pouvoir de décision. Elle a été créée en 1973, la grande époque des coopératives ouvrières, à Revel (Haute-Garonne).
Dans le cadre de la journée d’action nationale de grève pour le pouvoir d’achat, les …

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE