Self control : domptez vos émotions, et exprimez-les ! – Les Échos Business

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




S’il suffisait d’apprendre à bien respirer et d’adopter la méthode Coué pour ne pas se laisser commander par ses émotions, la vie serait facile ! « Il n’y a pas d’insight ou de méthode miracle pour dompter ses émotions », prévient Robert Zuili, psychologue clinicien diplômé, coach d’entreprise et auteur*. Néanmoins, il faut apprendre à les maîtriser. Et pour cela, mieux vaut être lucide, se connecter à ses émotions et les partager.
Vous devez être capable de connaître et d’accueillir vos émotions dominantes. « Le problème est que l’on mélange le champ des sensations, des ressentiments et des états. » Vous devez être conscient de ce que vous ressentez et apprendre à nommer vos inquiétudes et les risques associés pour pouvoir les affronter. « Pour représenter les émotions, j’utilise l’analogie du lion dont nous sommes le dompteur. Le problème est que nous n’avons jamais eu le manuel en main », assure Robert Zuili.
Pour vous contrôler, vous êtes tentés de mettre le lion en cage ? De fait, vous réduisez ainsi votre champ de conscience alors que « vous devez être lucide pour évaluer le risque que vous prenez. Interrogez-vous sur le rapport que vous entretenez avec vos émotions pour être capable d’identifier le filtre que vous mettez dans votre interprétation de la réalité. Soyez maître de vos émotions, domptez-les et adaptez-les à chaque situation. » S’il faut laisser s’exprimer les émotions, il ne faut pas pour autant se laisser envahir. Il convient de garder votre self-control car les émotions sont souvent perçues comme des agressions vis-à-vis des tiers. Et l’entrepreneur risque alors de ternir son image.
On croit à tort qu’exprimer son ressenti serait un signe de faiblesse ou de défaillance. « Toutes les émotions sont bonnes et positives. L’émotion est une ressource riche qui peut servir l’entrepreneur. Cela ne sert à rien de refuser de s’y connecter car elles parlent pour vous via votre posture ou votre langage corporel. » Si on ne les laisse pas sortir régulièrement, les émtions peuvent se déchaîner brusquement. Se taire, c’est créer des frustrations, laisser les tensions s’installer et risquer des dérapages et des conflits. « Ne les niez pas et laissez-les déborder lors de vos échanges pour mieux convaincre et au final tisser un lien plus fort », ajoute le psychologue Robert Zuili.

– Ollyy / Shutterstock.com


Ne vous laissez pas gouverner par des émotions qui peuvent s’avérer négatives pour votre business. L’orgueilleux, qui se croit au-dessus des autres, risque de ne pas accorder assez d’importance à ses interlocuteurs. Si vous ressentez de la peur, vous devez cerner à quel niveau elle se situe : inquiétude, anxiété ou angoisse, etc. et quelle en est la cause. Trouvez de l’aide en parlant de vos doutes avec vos proches. Vous pourrez alors mettre en place de parades et des mécanismes de réassurance.


Suite à vos premières réussites, restez lucide sur les efforts qu’il vous reste. Ne vous laissez pas submerger par l’envie, la paresse ou la luxure. « Soyez attentif au fait que l’exaltation que vous vivez ne soit pas un objectif à atteindre mais une conséquence heureuse. » Quant à la colère, elle se fonde sur un sentiment d’injustice. Pour la réguler, ne pas être agressif ou simplement dans l’opposition, vous devez pouvoir l’exprimer et demander réparation. Et surtout ne pas en faire une lecture froide.
Un entrepreneur doit dégager de la confiance pour convaincre ses investisseurs potentiels, ses partenaires ou ses clients. Or « la confiance se traduit par la capacité à partager ses émotions. Les émotions, au cœur de la relation, en sont l’oxygène et nourrissent les échanges ». Pour paraître sincère et ne pas avoir un discours plaqué, vous devez incarner vos émotions et vous connectez à celles de votre interlocuteur. « On ne parle pas de dimension rationnelle mais d’une capacité à partager et à faire interagir les émotions réciproques ». Sinon, vous donnerez l’impression d’être détaché ou d’être dans une volonté de contrôle. Il n’y a alors plus de plaisir dans l’échange. Votre interlocuteur ne doit pas sentir la méfiance, le doute ou l’anxiété qui vous taraudent. Si vous les captez dans un échange, transformez-les en réassurance.

– master 1305 / shutterstock.com


« Chacun régule ses émotions à travers l’utilisation de mots qui appartiennent à trois registres de communication : le réel, qui utilise des mots qui appartiennent au présent, au fait, au résultat ; l’imaginaire, avec des mots porteurs d’un idéal, d’une vision, de projets à long terme et d’enjeux stratégiques ; et le symbolique, qui relève plus du sentiment, de l’intention. »


L’entrepreneur utilise toujours plus un registre qu’un autre. Mais pour convaincre et partager votre projet, vous devez construire votre discours en intégrant les trois à la fois. La règle étant de démarrer par la dimension symbolique, en expliquant en quoi ce que vous faites a du sens pour vous, d’enchaîner sur le réel, avec les objectifs et les étapes et de finir par l’imaginaire. « Adaptez-vous au registre qui convient le mieux à votre interlocuteur. Sachant que le réel est le plus accessible, facile et partageable », conclut Robert Zuili.
* auteur de Les clés de nos émotions, éditions Mango
Tous droits réservés – Les Echos 2020

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE