Réglementation interculture après un maïs – Terre-net

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle




L’Agpm (Association générale des producteurs de maïs) prodigue ses conseils en matière de conduite des couverts hivernaux en monoculture de maïs : date et technique de semis, choix de l’espèce de couvert et mode de destruction.
Récolte du maïsL’implantation d’un couvert est obligatoire dans les 15 jours suivant la récolte du maïs pour les exploitations spécialisées. (©Terre-net Média)
Dans le cadre du verdissement de la Pac, trois mesures sont mises en oeuvre : diversification des cultures, surface d’intérêt écologique et maintien des prairies permanentes. L’Agpm a obtenu un schéma d’équivalence aux mesures de verdissement pour les exploitations spécialisées en maïs en utilisant la période d’interculture.
Ce dispositif d’équivalence impose que la couverture hivernale des sols soit réalisée au moyen d’un couvert semé sur la totalité des terres arables de l’exploitation. Celui-ci devra être implanté dans les 15 jours suivant la récolte du maïs de l’année n. Pour les autres cultures, il doit être levé pour le 15 novembre si la culture précédente a été récoltée ou si ce n’est pas le cas, être implanté dans les 15 jours après la récolte. Sauf arrêté préfectoral, le couvert doit être détruit au plus tôt le 1er février de l’année n+1.
Plusieurs critères sont à prendre en compte dans l’implantation des couverts végétaux. La date de semis dépend de la date de récolte du maïs avec plus de possibilités sur les récoltes précoces et les maïs récoltés ensilés plante entière ou pour les maïs semences, et davantage de contraintes pour les maïs grains dont la récolte est plus tardive. Le semis reste envisageable en automne sous réserve de certaines précautions sachant évidemment que le climat conditionnera la vitesse de levée et l’achèvement du couvert.
Le semis sur déchaumeur par recouvrement assure travail du sol, désherbage mécanique et semis en un seul passage. Le semis à la volée enterré par déchaumeur offre le meilleur rapport qualité prix. Le semis direct présente l’avantage de ne pas trop stimuler la levée des adventices, ce qui est intéressant pour semer dans un délai très court après récolte mais la qualité des levées reste aléatoire en conditions sèches. Lorsque l’on travaille le sol avant le semis, le semis du couvert est retardé de 10-15 jours. Semer un couvert sur sol déchaumé facilite le fonctionnement de certains semoirs, améliore le contact sol-graine mais a tendance à favoriser l’évaporation de l’eau du sol. La levée est plus homogène sur un sol déchaumé mais plus dépendante des pluies. Dans le cas d’un semis à la volée (centrifuge ou pneumatique), éventuellement suivi d’un passage de rouleau, les levées sont totalement dépendantes des pluies. Cette technique est adaptée pour les crucifères comme la moutarde.
Le choix de l’espèce est un compromis entre la date de semis possible, les besoins physiologiques de l’espèce de couvert et les conditions d’implantation. Arvalis a mis au point un tableau permettant d’orienter le choix des espèces selon différents critères : date d’implantation, caractéristiques propres de l’espèce semée et compatibilité avec la culture suivante. Ce sont les crucifères qui s’implantent le plus facilement après un maïs et assurent une couverture rapide du sol avant l’hiver mais elles sont aussi le précédent le moins favorable à la culture de maïs qui suit. Les graminées du type avoine, seigle ou orge offre le meilleur compromis : facilité d’implantation et vitesse de levée, même en cas de récolte tardive et coût limité.
La destruction du couvert est une opération essentielle pour la réussite de la culture de maïs suivante. Elle doit être effectuée à partir du 1er février car il n’apporte plus aucun bénéfice environnemental et environ 60 jours avant le semis de maïs pour ne pas pénaliser le rendement selon des essais menés par Arvalis. Une destruction trop tardive aura pour effet de réduire la réserve en eau du sol et ne pas restituer l’azote au moment où la culture en a le plus besoin.
© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net
Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Manque d'eau en pommes de terre : pas d'irrigation, mais une bineuse !
Herbicides colza : gérer les graminées et limiter l'investissement au semis
En orge d'hiver, plus de 60 % des agriculteurs réalisent moins de 70 q/ha
+ 1 % : une légère hausse des surfaces en 2022
Les résultats de la moisson 2022 directement issus du terrain
Chargement des commentaires
sam. Sortir les céréales d'Ukraine : un processus complexe et coûteux
sam. Chute des cours
sam. Feu vert de Bruxelles pour prolonger en 2023 les dérogations sur les jachères
sam. Les cours plongent après l'accord sur les exportations ukrainiennes
ven. L'UE réclame la « mise en œuvre rapide » de l'accord d'Istanbul
ven. Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
ven. Toutes les réponses pour les assolements 2022-2023
Actuellement, quel est votre taux de couverture de vos besoins en engrais azotés ?
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Avec Moisson Live Les résultats de la moisson 2022 directement issus du terrain
Data moisson 2022 Les premières estimations de rendements en blé tendre d'Agreste par département
Le Quart d’heure agricole, épisode 26 Feux, résultats, marchés : coups de chaud sur la moisson !
Chicago Les cours plongent après l'accord sur les exportations ukrainiennes
L'heure des premiers bilans Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Agriculture biologique La politique de soutien au bio n’est pas à la hauteur, juge la Cour des comptes
Parmi les plus de 60 ans Seuls 25 % des agriculteurs prêts à céder leur exploitation
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Attractivité de l’emploi agricole La FNSEA sera sur le Tour de France pour promouvoir les métiers de l’agriculture
Intercultures Réussir ses couverts d'été
Interview de Serge Zaka en vidéo Quel pourrait être l'impact de la canicule de la semaine prochaine ?
Weather Market Le maïs français sous la menace de la canicule
Weather Market Le maïs français menacé par la vague de chaleur
Weather Market Un nouvel épisode caniculaire est anticipé en France
Weather Market Les US subissent une nouvelle vague de chaleur
Weather Market Le coup de chaud menace les cultures françaises et américaines
Weather Market Les orages provoquent de gros dégâts en France
Trouver une nouvelle machine
Actualités
Forums
Marchés
Newsletters
Météo
Machinisme
Cultures
Élevage
Nous contacterPublicitéM’abonner PROMentions légalesPolitique de confidentialitéConditions générales de venteAudience certifiée par l’OJDMes consentements
© Terre-net Média 2022, MEDIA DATA SERVICES – Avenue des Censives – TILLE BP 50333 60026 BEAUVAIS
SAS au capital de 1.500.000 € – 829 606 599 RCS Beauvais – N°CPPAP : 0324 W 92243

source

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE