Récapitulatif de l'épisode 5 de She-Hulk : Avocate – Disneyphile





La semaine dernière, Jennifer Walters (Tatiana Maslany) a découvert le pot-aux-roses concernant l’utilisation de son nom. Sa (désormais) rivale Titania (Jameela Jamil), sorte d’influenceuse aux super-pouvoirs, poursuit notre héroïne en justice car cette dernière utiliserait illégalement le pseudonyme de « She-Hulk », marque déposée par Titania. Cette semaine, nous avons pu voir cela se jouer dans un type très différent de bataille surpuissante. Découvrez le récapitulatif de l’épisode 5 de She-Hulk : Avocate, disponible depuis aujourd’hui sur Disney+.
L’épisode 5 de She-Hulk s’ouvre avec Jen qui découvre une publicité pour la nouvelle gamme de produits de beauté « She-Hulk » développée par Titania, ce qui l’inquiète évidemment. Elle passe également devant un panneau d’affichage pour un pop-up She-Hulk avec le visage de Ttiania dessus et entend un tas de publicités pendant un podcast qu’elle écoute. Plus tard, posée à la maison, Jen est surprise par son cousin Ched (Nicholas Cirillo) lorsqu’il fait irruption à la porte et lui demande de dédicacer un tas de produits She-Hulk de Titania. Elle refuse et explique que ces produits n’ont rien à voir avec elle, ce qui suscite une discussion très frustrante sur le fonctionnement des marques.
Jen et son assistante et amie Nikki (Ginger Gonzaga) décident d’aller se rendre au pop-up de Titania et apprennent que ses produits sont une imposture avant de lui faire comprendre que cela finira en procès. La confrontation dans la boutique ne se passe pas bien pour Jen car elle finit par se retrouver photographe (bien malgré elle) pour Titania et l’une de ses fans. De retour dans son bureau, Jen et Nikki parlent de la situation et Jen fait semblant de s’en remettre mais il est très clair qu’elle ne supporte pas cette situation. N’était-ce pas elle qui exécrait au départ ce surnom donné par les médias ?
Un peu plus tard, Pug (Josh Segarra) vient rendre visite à Nikki dans son bureau et lui demande une faveur. Il veut qu’elle se joigne à lui pour faire la file d’attente pour les dernières baskets Iron Man 3 afin qu’il puisse obtenir deux paires (une à porter et une à collectionner). Elle dit qu’elle a besoin d’un service en retour et lui dit de lui faire rencontrer un de ses contacts, ou son « dealer de swag », qui a un lien avec un designer qui s’occupe de clients surhumains.
Nikki et Pug visitent un café boba qui sert de façade à une entreprise clandestine de vêtements à l’effigie de super-héros. Après avoir légèrement offensé le caissier, ils sont invités à pénétrer dans une une arrière-salle où le caissier dévoile une collection de produits contrefaits des Avengers. Plutôt « Avongers » ou « Avingers » ?. Il s’engage à les mettre en contact avec le créateur vestimentaire s’ils achètent une partie de sa marchandise, ce qu’ils font… Maintenant rhabillés en « Avongers », ils se retrouvent devant l’entrée de l’atelier de création et parlent à travers la porte avec le créateur, qui les invite à déguerpir. Finalement, ils lui mentent et lui disent que leur cliente est une Avenger. Il accepte de leur fixer un rendez-vous.
Holden Holliway (Steve Coulter), patron du cabinet Goodman, Lieber, Kurtzberg & Holliway, interroge Jen sur toute la situation de Titania et elle lui dit qu’elle va s’en occuper. Il lui dit qu’elle ne va pas se représenter dans cette affaire. C’est en fait Mallory Book (Renée Elise Goldsberry) qui va s’occuper de cette affaire et représenter Jennifer. Avocate clairement qualifiée, elle va faire preuve de stratégie pour mener à bien la cause de sa cliente. Elle appelle également Nikki et lui demande d’aider Jen pour lui offrir un nouveau style vestimentaire. Nikki explique qu’elle est déjà sur le coup.
Dans la salle d’audience, Mallory parvient à convaincre la juge que leur contre-poursuite contre Titania a un certain mérite et est chargée de prouver que Jen avait adopté le nom She-Hulk et a montré une tendance à l’utiliser avant la marque. Des extraits d’émissions de télévisions font partie des preuves évidentes mais les uns contredisent les autres. La défense de Titania insiste sur le fait que Jen ne voulait pas adopter ce nom et a lancé ces poursuites, une fois que le nom de She-Hulk est devenu populaire grâce à Titania. La juge estime que Mallory et Jen ont besoin de trouver des preuves supplémentaires qui montrent que Jen utilisait bien ce nom avant Titania et que celle-ci à surfé sur le succès médiatique de la super-héroïne.
Nikki et Jen arrivent à leur rendez-vous avec le designer, dont on apprend finalement qu’il s’agit de Luke Jacobson (Griffin Matthews), un personnage très mineur des comic-books Marvel avec un look très différent. Luke refuse d’abord une fois de plus de s’occuper de la garde-robe de Jen mais Nikki réussit à le séduire, non seulement en lui rappelant qu’elle est une Avenger (même si c’est en « négociations ») mais aussi parce que ce serait prestigieux de s’occuper de la cousine de Bruce Banner alias Hulk. Jen essaie de lui dire qu’elle a simplement besoin d’un costume d’affaires, mais il soutient qu’il ne fait pas des choses aussi classiques et qu’il veut faire quelque chose qui réponde à tous ses besoins.
De retour au bureau, Jen rencontre l’un de ses rendez-vous foireux, qui est apparemment un client de Mallory. Elle est mal à l’aise avec cette rencontre mais cela lui donne plus tard une idée pendant qu’elle parle avec Nikki sur un banc. Jen réalise que son profil de She-Hulk sur une application de rencontre est la preuve dont elle a besoin pour gagner le procès contre Titania, même si cela signifie qu’elle doit reconvoquer tous ses anciens prétendants (et donc mauvais rendez-vous).
Au tribunal, Mallory appelle tous ces hommes qui ont passé une soirée avec Jen, à la barre un par un. Ils mentent tous de manière flagrante sur leurs expériences, mais ils font le travail suffisant pour fournir les preuves nécessaires pour gagner l’affaire. Ils parlent tous unanimement de She-Hulk qui les attirait plus que Jennifer Walters. Le juge tranche en faveur de She-Hulk, euh… Jen Walters, et ordonne à Titania de retirer ses produits du marché. Avant de partir, Titania assure à Jen que ce n’est pas fini entre elles.
Mallory accepte de laisser Jen lui offrir un verre en guise de remerciement, ce qui redonne le sourire Jen (qui le fait savoir en brisant le quatrième mur une nouvelle fois). Dans un bar, elles partagent leurs expériences en tant que femmes dans ce domaine et Jen laisse échapper son enthousiasme à l’idée qu’elles soient maintenant amies et le regrette immédiatement. Mallory termine son verre et fait remarquer que Jen a encore besoin de meilleurs vêtements.
Jen arrive au studio de Luke et il sort un portant de sacs à vêtements suspendus. Il en tend un à Jen pour qu’elle l’essaye et elle disparaît dans une cabine d’essayage avant d’exprimer son excitation. Il lui tend ensuite un autre sac et elle se demande si elle aura l’occasion pour ce deuxième vêtement, mais il l’ignore. Luke porte alors son attention sur une boîte qui a été laissée de côté et il la range immédiatement, en rappelant que la confidentialité de tous ses clients doit être respectée. Nous sommes à la fin de l’épisode et la boîte contient un casque jaune de Daredevil.
Fait intéressant, il n’y a pas de scène mi-crédits à la fin de cet épisode, bien qu’il y en ait dans chacun des quatre premiers. C’est un choix étrange et on a presque l’impression que la scène finale était à l’origine censée être cette scène bonus. En vérité, il aurait été difficile de proposer une autre scène plus excitante que la fin de cet épisode 5 de She-Hulk : Avocate.
Ce 5e épisode de She-Hulk : Avocate a permis de braquer les projecteurs sur certains des personnages secondaires de la série, plus que cela n’avait été fait auparavant. Nikki et Pug pourraient facilement porter un épisode entier et Mallory Book est également devenue un personnage intéressant à suivre. Mais ce qui reste le plus important est le teaser de la future apparition de Daredevil, un excellent moyen de conclure cet épisode. En revanche, on déplore que She-Hulk : Avocate n’ait finalement que peu d’enjeux, que le personnage de Jennifer Walters n’évolue pas plus que cela, que l’énorme blague assumée depuis le départ ne s’efface pas un moment donné pour élever un peu plus ce personnage, que les effets visuels demeurent aussi laids et qu’en vérité, cette série ne cherche à aucun moment à devenir palpitante. Du gâchis !
La série She-Hulk : Avocate est diffusée en exclusivité sur Disney+.







Enregistrez mon nom, mon email et mon site Web dans ce navigateur pour mon prochain commentaire.




source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE