Performances, sécurité, gestion, traçabilité… : Les solutions logicielles se déploient dans les entreprises agroalimentaires – agro-media.fr

https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/



Agro Media / Dossier / La transformation digitale, c’est maintenant ! / Performances, sécurité, gestion, traçabilité… : Les solutions logicielles se déploient dans les entreprises agroalimentaires
Grands groupes, PME, ETI… Quelles que soient leurs tailles, les entreprises de l’agroalimentaire ont bien compris que la transformation digitale était un levier de croissance important. La collecte de la donnée et la capacité à l’analyser permet aux entreprises d’optimiser leur processus, du champs à l’assiette. En voici quelques exemples… Vers un nouveau format de facturation dématérialisé BtoB Le …
Dans le même dossier
Grands groupes, PME, ETI… Quelles que soient leurs tailles, les entreprises de l’agroalimentaire ont bien compris que la transformation digitale était un levier de croissance important. La collecte de la donnée et la capacité à l’analyser permet aux entreprises d’optimiser leur processus, du champs à l’assiette. En voici quelques exemples…
Le groupe agroalimentaire Blachere a ainsi gagné en performance et en sécurité de traitement comptable avec la solution Anael Dématérialisation d’Infor. Le groupe Blachere, spécialisé dans la distribution au détail de produits frais (fruits et légumes) et dans la boulangerie traditionnelle, a opté pour la solution Infor Anael Dématérialisation en mode SaaS, afin de l’intégrer au sein de son système d’information et compléter ainsi son dispositif de traitement comptable. L’objectif : gagner en visibilité entre ses écritures comptables et les 200 000 documents annuels reçus en provenance de centaines de fournisseurs et donc, in fine, en efficacité de traitement et d’archivage de ses factures fournisseurs, tout en diminuant les coûts associés.
Afin d’accompagner sa croissance, Blachere décide, il y a deux ans, d’accélérer sa transformation digitale pour les fonctions back-office du groupe (RH, finance et gestion des magasins). Gwenaël Métais, Directeur Financier du groupe Blachere, explique : « Dans le cadre du chantier que nous avons lancé, la dématérialisation des flux fournisseurs et la mise en place d’outils EDI sont rapidement apparues comme l’une des problématiques cruciales pour transformer le poste de travail de nos comptables et, de facto, accompagner notre croissance et le volume associé».
Le fait de pouvoir accéder en temps réel aux factures fournisseurs à chaque étape de leur parcours constitue en effet un jalon additionnel dans la gestion d’un système de comptabilité évolutif et conforme aux nouvelles réglementations de l’administration fiscale. Ces nouvelles contraintes réglementaires imposées aux entreprises en matière de gestion de la facturation portent notamment sur leur capacité à pouvoir garantir l’intégrité du contenu et la lisibilté de chaque facture, via un format électronique indexé et facilement accessible. «Ce projet, piloté en interne par Lucie Payet, chef de projet ‘transformation digitale’, va transformer à terme notre système de gestion de facturation et lui permettre de répondre aux différentes exigences requises par les réglementations futures, telle que la Factur-X appelée à devenir le nouveau format de facturation dématérialisé BtoB obligatoire pour toutes les entreprises d’ici 2026».
De son côté, le grossiste de fruits et légumes Couleurs Primeurs a choisi Efalia dans le cadre de la gestion de ses factures fournisseurs. Le grossiste qui adresse l’ensemble des distributeurs professionnels et collectivités de la région Est de la France, a choisi d’automatiser la chaine de traitement de ses 15 000 factures fournisseurs annuelles. L’objectif : gagner en performance auprès de ses nombreux fournisseurs, tout en soulageant son service comptable.
Couvrant un vaste périmètre géographique, soit toute la partie Est de la France (de Strasbourg à Lyon, en descendant jusqu’à Montélimar), l’entreprise connait depuis plusieurs années une forte croissance avec près de 1000 clients pour un chiffre d’affaires de 18 M€ (réalisé par une trentaine de collaborateurs). Elle souhaitait se doter du bon dispositif de gestion pour l’accompagner dans son développement et gagner en efficacité et en crédibilité vis-à-vis de son réseau de plusieurs centaines de fournisseurs.
Initié il y a trois ans, le projet avait pour principal objectif de soulager le service comptabilité en automatisant la chaine de traitement des quelques 15 000 factures fournisseurs reçues chaque année. Le deuxième enjeu était de diminuer significativement l’empreinte papier en connectant une solution de reconnaissance des nombreuses factures reçues (à l’époque souvent en format papier) à l’ERP métier de l’entreprise (solution SIGEM).
«Aujourd’hui, nous recevons entre 50 et 80 factures par jour. La plupart de ces factures fournisseurs (souvent mensuelles) comprennent différents postes correspondant à différents lots, chaque lot étant identifié par un numéro unique. La difficulté était donc, pour notre service administratif, de récupérer automatiquement ces numéros, afin de les rapprocher des bons de livraison auxquels ils correspondent. Puis, de notre côté, nous nous efforçons de renseigner les numéros des lots sur les bons de livraison, ce qui constitue un deuxième critère de rapprochement, le montant de la facture constituant enfin un point de croisement ultime», explique Patrick Perrodon de Couleurs Primeurs. «Notre attente principale portait sur la lecture et le traitement automatiques de l’ensemble de nos factures fournisseurs, qu’elles soient en format papier puis traitées en format PDF, ou directement reçues en format PDF», poursuit-il. C’est finalement la solution de Ged Multigest éditée par Efalia et embarquant la solution de reconnaissance automatique des factures Abbyy qui va retenir l’attention de Couleurs Primeurs.
Alors qu’à terme l’entreprise envisage de faire évoluer sa solution de Ged en vue d’une meilleure traçabilité et consultation de ses flux comptables, elle entend également préparer l’avenir en réduisant de façon notoire la place auparavant nécessaire à leur archivage, le tout dans un environnement fiable et sécurisé. De même, ce projet devrait permettre à Couleurs Primeurs de répondre aux différentes exigences requises par les réglementations futures, telle que la Factur-X appelée à devenir le nouveau format de facturation dématérialisé BtoB obligatoire pour toutes les entreprises d’ici 2026.
Le groupe coopératif GPLM, acteur phare de la production de légumes en Normandie, a choisi de faire confiance à Akanea pour faire évoluer son SI et accompagner sa croissance. Créé en 1985, le groupe coopératif GPLM est une Organisation de Producteurs de mise en marché qui compte aujourd’hui 270 exploitations familiales dont 150 adhérentes. En 2018, le GPLM retient la solution Informia (devenue Akanea en 2019) pour ses filiales Jardins de créances et Coprimanche. En parallèle, le groupe coopératif déploie également, depuis quelques années, le logiciel Geofolia (Groupe Isagri) au sein de leurs bassins de production en lien avec les services Techniques & QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement).
Fort de ces premières transformations, le GPLM décide d’aller plus loin dans sa démarche afin de répondre aux objectifs d’amélioration continue et de pilotage de la performance en se dotant d’un ERP unique. La solution Konnect’Agro dans la continuité des investissements déjà réalisés s’est imposée naturellement aux équipes du GPLM.
«Dans un monde de compétition où le Groupe GPLM doit être un véritable moteur de croissance et un acteur à part entière toujours à la pointe de notre filière, Konnect’Agro doit être un outil de progrès des systèmes d’information et de technologies», explique Cédrick Gallot, Directeur Général Groupe GPLM.
«J’attends du logiciel Konnect’Agro qu’il permette des échanges plus rapides et plus fiables des données avec nos partenaires privés EDI afin que nos collaborateurs gagnent en efficience et en pertinence de travail», explique Jérôme Lacroix (Directeur Administratif et Financier Groupe GPLM).
Pour Fromi, Distributeur de fromages français à l’étranger mais aussi de produits d’épicerie fine, il s’agissait d’affiner sa logistique agroalimentaire. L’entreprise agroalmentaire vient d’implémenter la solution Expansio afin d’uniformiser la logistique agroalimentaire de ses entrepôts de distribution en Europe basés à Rungis en France et à Kehl en Allemagne.
Reconnu comme un des leaders de l’export des produits de la gastronomie française, Fromi distribue ses marchandises en France et à travers le monde dans près de 50 pays. Dans ce cadre, le groupe dispose de 2 entrepôts sous températures dirigées (positif, négatif et ambiant) à Kehl en Allemagne et à Rungis en France. Le groupe expédie près de 125 tonnes de fromage par semaine, dans les commerces spécialisés d’une part et la grande distribution d’autre part.
Le déploiement d’un nouvel outil WMS sur les 2 plateformes vise à homogénéiser les process mais surtout à fluidifier les préparations de commandes. En effet, la gestion s’effectue en flux tendu et 80% des réceptions produits sont immédiatement ventilées sur les palettes de préparation des expéditions clients. Fromi s’appuie sur le savoir-faire artisanal des maîtres fromagers français et européens soit près de 400 fournisseurs et 6 000 références. Les 2 entrepôts assurent les prestations de cross-docking, d’allotissement et de préparation de commandes. Ainsi il arrive que certains clients de l’agroalimentaire demandent le stockage des marchandises. La réduction des délais de préparation avec l’ordonnancement et le regroupement intelligent des commandes vont permettre une rationalisation de l’espace.
La mise en place de tableaux de bord dynamique basés sur l’activité en cours et les commandes entrantes sont un atout et une avancée considérable. L’analyse des données et la traçabilité sont toujours complexes aussi le WMS va apporter une approche prédictive précieuse dans la prise de décisions et la traçabilité des produits. Ce dernier critère, majeur, permet de répondre aux différentes réglementations et de proposer une qualité de service optimum. Désormais, Fromi envisage une croissance sereine sur ses capacités d’exploitation et continuer à diffuser notre savoir-faire dans la gastronomie française.
Pour Martell Mumm Perrier-Jouët (MMPJ), filiale Cognac et Champagne de prestige de Pernod Ricard,numéro 2 mondial sur le marché des vins et spiritueux, le défi était d’améliorer la performance de sa supply Chain. MMPJ a donc lancé un projet supply chain planning avec les solutions Demand et Supply Planning en mode Cloud de FuturMaster afin d’améliorer son taux de service client tout en optimisant ses stocks.
Les solutions FuturMaster ont été déployées dans les 2 entités Martell Mumm Perrier-Jouët, à savoir l’entité Cognac (Martell) et l’entité Champagne (Mumm et Perrier-Jouët). Le périmètre du projet s’articule autour des modules de planification de la demande, de la production et des approvisionnements.
L’amélioration de la performance de la supply chain de Martell Mumm Perrier-Jouët s’inscrit dans le cadre d’un projet groupe de Pernod Ricard «Transform & Accelerate» qui a pour objectif de transformer l’organisation de certaines fonctions et les méthodes de travail pour accélérer la croissance.
«L’objectif principal du projet mené avec FuturMaster est de remplacer l’outil de planification en place sur les périmètres planification de la demande, de la production et de l’approvisionnement. Notre but est d’améliorer la performance de notre supply chain pour répondre aux enjeux de demain», explique Loïc Morvan, Directeur Supply Chain chez Martell Mumm Perrier-Jouët.
«Nous avons sélectionné FuturMaster pour son expertise métier et l’ergonomie de sa solution» précise Mathilde Bechetoille, Responsable Supply Chain planning chez Mumm Perrier-Jouët
Le module Demand Planning de FuturMaster permettra à Martell Mumm Perrier-Jouët de gérer la prévision de l’ensemble de leurs produits et clients.
Le Dashboard FuturMaster, véritable cockpit du Demand Planner, lui permettra de prioriser les SKUs à analyser afin de travailler par exception et de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée.
Cette nouvelle méthodologie de travail doit permettre à l’entreprise d’obtenir des prévisions plus justes et aux équipes demand planning d’améliorer leur productivité via un outil ergonomique, agréable à utiliser.
La filiale Martell Mumm Perrier-Jouët de Pernod Ricard a choisi de déployer le module Production Planning de FuturMaster afin de réaliser un plan de production par SKU. L’objectif est d’établir des plans de mise en bouteille et d’habillage mais aussi d’identifier les besoins d’approvisionnement en composants et en fabrication de liquide afin de fournir les informations nécessaires aux services ordonnancement et approvisionnement.
FuturMaster, via sa Bill of Supply (BOS) et son Optimiser intégrés, prend en compte l’ensemble des contraintes exogènes de planification de la production de Martell Mumm Perrier-Jouët, aussi bien pour le Cognac que pour le Champagne.
«Le processus de planification diffère du Cognac au Champagne. Nous avions besoin d’une solution suffisamment robuste pour être en mesure de gérer des flux tirés (MTO) et des flux poussés (MTS) afin de calculer les enchaînements de plans de production en partant du plan d’embouteillage/habillage pour remonter jusqu’au plan d’assemblage pour le Cognac et de remuage pour le Champagne», précise Loïc Morvan. «FuturMaster nous permet d’obtenir un plan d’achat en matières sèches qui prend en compte les quantités minimales à commander et les délais de livraison de nos fournisseurs. Cela représente un gain de temps précieux pour nos équipes», ajoute Loïc Morvan.
Dans le contexte actuel, l’agilité de la supply chain est plus que jamais primordiale.
«Nous souhaitions être aidés sur trois enjeux majeurs : améliorer notre taux de service, optimiser nos stocks et enfin faire collaborer tous les acteurs autour d’une seule solution et ainsi gagner en agilité dans la prise de décision opérationnelle et stratégique», déclare Loïc Morvan.
La marque française de charcuterie, Fleury Michon, l’un des leaders français de l’industrie agro-alimentaire, fournisseur de la GMS, des établissements de santé et des compagnies aériennes, a également optimisé sa supply chain avec FuturMaster, en adoptant le logiciel de prévision FuturMaster afin d’anticiper la demande et les besoins quotidiens en production de charcuterie, plats cuisinés et snacks.
En analysant de près les tendances des ventes et la demande des consommateurs au fil des années, le logiciel a permis à l’industriel de réduire ses stocks et d’atteindre un taux de service client de 99,5%. L’entreprise au chiffre d’affaires de 725 millions d’euros, qui a vendu 380 millions d’unités l’an dernier et qui est présente dans 79 % des foyers français, répond aujourd’hui à une demande croissante du consommateur en produits plus sains et bio. Au cours des dernières années, le groupe a commercialisé de plus en plus de produits bio et introduit de la charcuterie sans additifs tels que les nitrates, les antibiotiques et les ingrédients génétiquement modifiés. Les produits lancés récemment incluent notamment des hamburgers végétariens, des bols de salades et des plats préparés sans additifs. Le groupe, qui réalise 85 % de son chiffre d’affaires annuel principalement dans les supermarchés français, se développe sur de nouveaux marchés à l’international, en Amérique du Nord notamment, et dans les activités de services (comme les plateaux-repas ou le catering aérien). Il exploite actuellement neuf usines en France et deux à l’étranger dont une à Montréal au Canada, dédiée à l’activité du catering aérien, qui est en pleine expansion au niveau international.
Un grand nombre de produits phares de la marque sont des en-cas à base de viandes fraîches et de fruits de mer, ils ont une durée de vie relativement courte et doivent être expédiés aux clients, dans les bonnes quantités, et ce, le plus rapidement possible. La fabrication d’un produit prend de trois jours à trois semaines, selon la recette, le type et le processus. La durée de vie varie de cinq jours pour certains produits, comme les fruits de mer, à trois semaines pour les charcuteries. Le fabricant s’assure que les produits peuvent être expédiés dans les trois heures suivant l’arrivée de la commande.
Le défi, pour une équipe de huit prévisionnistes travaillant sur une large gamme de produits et de clients, est d’autant plus complexe que le groupe tente de minimiser la quantité de produits finis qu’il stocke dans plusieurs entrepôts. L’entreprise ne conserve pas de stocks dans ses usines, elle pousse les produits finis vers les entrepôts s’assurant qu’un même produit ne soit pas stocké à deux endroits différents. Sur un effectif de 3 600 salariés répartis dans ses usines et bureaux dans le monde, quinze personnes travaillent avec environ cinq cents fournisseurs, principalement pour assurer un approvisionnement constant en matières premières fraîches en quantités et en temps voulus. Seule une quantité minimale de ces matières premières est conservée en stock.
Planifier les besoins en production, en capacités, en approvisionnement, voire échelonner les lancements de nouveaux produits, en sus des livraisons quotidiennes et des promotions vers les supermarchés, est rendu possible par une prévision de qualité. Le fabricant traite 6 500 commandes par semaine et livre plus d’un million de cartons, environ 1600 tonnes chaque semaine. Deux ou trois planificateurs sur chaque site de production sont chargés de prévoir la demande hebdomadaire et d’estimer les besoins quotidiens. Une équipe de planificateurs est dédiée à la planification long terme, plus stratégique, sur un horizon de 18 mois, et s’attache à anticiper l’impact probable des lancements de produits ou des promotionsfuturssur les ventes. L’augmentation du nombre de promotions chaque année, et l’introduction de nouvelles lignes pour stimuler les ventes, ont fait de la collaboration, tant en externe qu’en interne, un élément essentiel de réussite. C’est pour cette raison que l’entreprise a décidé de mettre en place un module de gestion des promotions afin que tous les acteurs –des commerciaux, au marketing, de la finance à la production partagent les mêmes objectifs et prévisions.
“Nous effectuons des revues mensuelles des prévisions avec le marketing, la logistique et la finance afin d’anticiper nos besoins futurs et nous assurer que nous allons tous dans la même direction. Par exemple, nous prévoyons une augmentation de l’approvisionnement en matières organiques au cours des prochaines années », explique Vianney Pineau, Responsable des projets Supply chain et de la planification long terme. Fleury Michon maintient aujourd’hui un niveau de service enviable de 99,5 % pour ses livraisons clients et a amélioré la fiabilité des prévisions de 87 à 93 % au cours des dernières années. Le niveau de stocks de produits finis a été ramené à trois jours seulement.
“Même les prévisions météorologiques sont prises en compte dans le calcul des besoins : depuis de nombreuses années nous élaborons, peaufinons des coefficients multiplicateurs que nous intégrons au logiciel et qui nous permettent de comprendre comment les ventes évoluent à mesure que les températures augmentent“ explique Vianney Pineau.
Grâce à une expertise partagée acquise après deux décennies de collaboration avec FuturMaster (utilisant aujourd’hui tous les modules de la solution), Fleury Michon envisage maintenant de disposer de tous ses produits dans tous ses entrepôts afin de réduire le temps nécessaire à la livraison de ses clients répartis dans toute la France et à l’étranger. L’entreprise se tourne également vers les technologies mobiles et les solutions cloud afin d’accroître l’efficacité de ses activités internationales en pleine croissance.
Pour Kaoka, leader français du chocolat bio et éthique, l’accélération de sa transformation digitale est passée par la solution Divalto infinity et son intégrateur Pg2i du Groupe Prog’Info afin de répondre à des exigences de fabrication de plus en plus complexes.
La filiale du groupe Cémoi depuis 1999, Kaoka collabore avec environ 5 000 producteurs en Amérique du Sud et en Afrique et compte 300 clients et 3 000 points de vente. Les filières et producteurs de Kaoka produisent 4 315 tonnes de cacao bio par an sur 15 536 hectares de plantations certifiées. Présent au sein d’enseignes telles que Biocoop ou encore Naturalia, Kaoka fournit également les artisans et le marché industriel. La marque est présente dans 19 pays à travers le monde.
Très vite lors de sa création, Kaoka comprend que pour être pérenne, elle doit s’engager auprès des agriculteurs en leur achetant la production avant même la récolte. Pour bénéficier de fonds suffisants leur permettant d’acquérir cette production, la société s’adossera en 1999 au groupe Cémoi qui interviendra à plusieurs niveaux. Si Kaoka gère la matière-première, la livraison et la relation clients, Cémoi s’occupe de la transformation du produit (en poudre, tablettes, pâte, etc.) qui redevient, en fin de chaine, la propriété de Kaoka.
Pour Guy Deberdt, Directeur Général de Kaoka : « Notre rapprochement stratégique avec le Groupe Cémoi a pérennisé notre modèle, de même qu’il a fait naître de nouveaux besoins. Ces dernières années, la gestion manuelle des flux de données n’était plus satisfaisante. Chronophage et source d’erreurs, il fallait fiabiliser ces processus et avoir une visibilité temps réel de la production, de l’état de nos stocks ou encore de nos livraisons. Ainsi, nous avions besoin d’un outil performant, permettant d’optimiser la gestion de flux complexes, en partie externalisés, mais dont la propriété reste aux mains de Kaoka, et d’offrir une interconnexion fluide avec l’ensemble de nos parties prenantes ».
Par ailleurs, chez Kaoka, près de 2 000 contrôles qualité sont réalisés tout au long du processus de fabrication pour certifier et assurer la qualité du cacao bio ; autant de démarches et de documents qu’il faut être en mesure de garantir et sourcer. Kaoka gère un nombre grandissant de flux d’informations telles que factures fournisseurs, flux de commandes et logistique (bateaux, transit, etc.), mais également les contraintes liées à ses différentes certifications (bio, éthique), etc. Pour Kaoka, cette importante quantité de données doit être facilement accessible par tous les services et surtout sécurisée.
Kaoka gère les assemblages de lots de fèves de cacao qui sont mis en œuvre dans une des usines Cémoi. Chaque lot se voit attribuer des spécificités liées aux produits fabriqués et doit répondre aux exigences bio et éthiques qui font sa valeur.
L’entreprise doit donc être en mesure de répondre à ces fortes exigences de traçabilité pour assurer le suivi et l’authenticité des matières-premières commandées mais aussi permettre d’optimiser sa gestion des stocks, limitant les erreurs et les échanges inutiles. Face à la problématique métier de Kaoka, qui est à la fois acheteur, vendeur, fournisseur, et producteur de cacao bio (matière-première et produit fini), l’entreprise lance, en mars 2019, un appel d’offres pour refondre son système d’informations. Objectif ? Intégrer un outil de gestion moderne, fiable et complet.
«La solution métier Divalto infinity pour l’industrie agroalimentaire est une solution verticale développée par PG2i – Groupe Prog’Info avec Divalto. Elle a été conçue pour répondre aux enjeux et problématiques des entreprises de l’agroalimentaire qui ont de fortes attentes et besoins notamment concernant la traçabilité des productions, le respect de normes strictes sur les produits eux-mêmes mais également sur les obligations légales et la nécessité que chaque information soit accessible en temps réel. Chez Divalto, nous sommes ravis d’accompagner cette belle entreprise aux valeurs fortes dans sa transformation numérique, son développement et la sécurisation de ses activités», explique Cathy Herzog, Directrice Réseau de Divalto.
Après une phase d’analyse fin 2020, puis de déploiement, de tests et de formation des utilisateurs, la solution est opérationnelle au sein de Kaoka depuis l’été 2021. PG2i a assuré l’intégration de la totalité des données clés de l’entreprise dans le système d’information : 300 références produits (packaging, matière première, etc.), 300 fiches clients pour 3 000 points de vente, 50 fiches fournisseurs et 100 fois plus de fiches producteurs.Tous ces documents et leurs informations associées peuvent maintenant être consultés et mis à jour en temps réel.
Intègrer la gestion de la qualité avec un logiciel MES, tel était le besoin du groupe Regilait, leader mondial des laits en poudre granulés et spécialiste français des laits concentrés sucrés et non sucrés, dans le cadre de sa démarche d’amélioration continue et de maîtrise sans faille des fabrications. A cet effet, Regilait fait appel à l’éditeur Vif.
«Nous devons garantir une sécurité alimentaire sans faille à nos consommateurs. Cela passe par l’absence de danger (physique, chimique, microbiologique, allergène), le respect des aspects règlementaires (en termes de marquage, de poids), la qualité des produits aux caractéristiques fonctionnelles, organoleptiques, physico-chimiques conformes aux spécifications définies. Ces aspects, dont nous parlons, concernent tant le produit que son emballage (praticité, résistance, étanchéité…). La qualité a un impact indéniable sur notre performance et le TRS (Taux de rendement synthétique).
Repérer rapidement les causes de non-qualité et avoir accès à des données fiables nous fait gagner en efficacité», explique Joël Paris Bordeneuve, Responsable Contrôle Qualité chez Regilait. Pour le contrôle et l’amélioration de la qualité en fabrication, Regilait a mis en place une méthode HACCP consolidée et maîtrisée avec une équipe dédiée : plus de 10 personnes issues de différents services : qualité, production, maintenance, logistique, R&D collaborent étroitement.
«Ces contrôles de la qualité, nous les avons intégrés au logiciel MES axé performance. Cela permet aux opérateurs d’avoir un suivi précis et rigoureux, en temps réel, des contrôles à faire. Les informations délivrées par l’outil sont immédiatement accessibles de manière automatique», explique Regilait. «Le logiciel MES permet d’avoir une très bonne traçabilité des enregistrements de ces contrôles. Nous sommes plus réactifs par rapport à notre ancien système papier.
Autre avantage, aujourd’hui, nous pouvons exploiter plus facilement les données qui ressortent de nombreux contrôles CCP et PRPO effectués tous les jours, toute l’année, de manière pérenne. Nous réalisons une revue HACCP par ligne et par atelier, une fois par an. Nous nous posons toujours la question de la pertinence et de l’efficacité de nos moyens de maîtrise, pouvoir ressortir l’ensemble des contrôles qui ont été réalisés est un vrai plus».
A chaque audit (interne ou externe) les auditeurs interviennent dans le cadre de leur périmètre, ils vérifient sur le terrain la bonne connaissance, le bon niveau de maîtrise de l’opérateur dans ses contrôles (CCP, PRPO) et vérifient par échantillonnage les mesures qui ont été enregistrées. L’exercice de traçabilité délivré est complet.
 
 
Sur le même sujet
Agro-media est aujourd’hui leader de la presse professionnelle agroalimentaire avec une audience qui dépasse les 60 000 visiteurs/mois. « Pur player internet », nous proposons chaque jour l’information du secteur de l’industrie agroalimentaire sur notre site, et la consultation de nos articles est gratuite.
Torréfacteur breton depuis 1988, Lobodis commercialise du café « pure origine ». Le site de production voit défiler entre 700 et 800 tonnes de café …
Bienvenue dans la nouvelle web-série, Ennolife d’Ennolys, votre nouveau rendez-vous dans les coulisses d’Ennolys. Au programme, de nombreuses informations : le marché dans …
Cette solution étendue de développement produit qui compile les données produit au sein d’un référentiel unique mis à jour en temps réel en vue d’optimiser …
La modification de l’atmosphère respirable normale à l’intérieur de l’emballage prolonge la durée de vie du produit, ce qui ouvre plus de possibilités …
Améliorer les conditions de travail des salariés et devenir plus performant grâce à une augmentation de la capacité de production tel était l’objectif …
Depuis 5 ans, le marché de la vanilline naturelle est en forte croissante principalement en Europe. Extra-pure, la vanilline Ennallin d’Ennolys est issue …
Édité par des experts de l’industrie agroalimentaire, agro-media.fr est un site d’information gratuit, innovant et adapté aux besoins des entreprises et des professionnels du secteur de l’agroalimentaire.
Agro Media est un site édité par Tactee, un groupe de communication digitale disposant de diverse filiales dans l’édition, le conseil digital et la refonte de site. Découvrez nos activités sur tactee.fr
Tous les prochains événements et salons de l’agroalimentaire en France et dans le monde.
Faites connaitre votre marque, vos produits et services et developper vos ventes en ciblant les professionnels du secteur de l’industrie Agro-Alimentaire.
Vous êtes hors ligne

source
https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE