Pénurie d'électricité : chargeur, wifi, chauffage… combien ces 10 écogestes peuvent vous faire économiser ? – Midi Libre

Au-delà de la recommandation de sobriété énergétique demandée par Emmanuel Macron en vue de la crise qui se profile cet hiver, est-il vraiment rentable d’effectuer les petits gestes au quotidien pour faire baisser sa facture 
Crise énergétique, crise du pouvoir d’achat… les Français sont concernés par les petits gestes écologiques permettant de protéger la planète, de faire des économies d’énergie et de faire des économies d’argent.
Ou du moins, ils sont sollicités pour les appliquer. Mais est-ce vraiment rentable de faire quelques efforts ?
Pour répondre à cette question, il suffit de comparer et de calculer les économies à la fin de l’année.
Gros budget pour les Français, selon l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, les dépenses énergétiques représente une grande part dans les coûts des ménages.
"Le budget des ménages consacré à l’énergie reste important et pourrait augmenter dans les prochaines années avec la hausse des prix de l’énergie." Le logement compte pour 59 % de ces dépenses. Dans le détail, le chauffage représente 66 % de la consommation d’énergie d’un ménage. Viennent ensuite l’électroménager (17 %), l’eau chaude (11 %) et la cuisson (5 %).
L’institution présente ainsi des économies qui paraissent simples à faire, rien qu’en appliquant certaines pratiques au quotidien.
Comme baisser son chauffage de 1°C correspondrait à une baisse de 7 % de consommation, laver son linge à 30°C c’est trois fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°C, fermer ses volets la nuit jusqu’à 60 % de déperdition de chaleur par les fenêtres, couvrir les casseroles, c’est 25 % d’économie ou encore utiliser le programme éco du lave-vaisselle représente jusqu’à 45 % d’électricité en moins par rapport au programme intensif.
Pour s’y retrouver, EDF a mis en place un simulateur pour que chaque particulier puisse listez ses équipement et réaliser des économies d’énergie avec quelques conseils prodigués suivant les besoins.
Un dispositif qui peut s’avérer plutôt pratique et utile.
Pour calculer chaque écogeste, la liste ne peut pas être exhaustive et il s’agit forcément d’une moyenne. L’utilisation de chaque équipement ainsi que sa puissance et sa vétusté varient d’un foyer à l’autre.
Mais ce calcul proposé permet de voir s’il y a des réelles économies ou non.
Chaque consommation électrique est calculée comme suit : le nombre d’heures de fonctionnement X le nombre de jours de fonctionnement x la puissance de l’appareil en watts / 1 000, comme le stipule le site Engie.
Il suffit ensuite de faire le calcul avec le prix moyen du kWh estimé en France à 0,174 euro en 2022 pour le tarif réglementé de base d’EDF selon le site fournisseurs-électricité.
Une box internet ADSL consomme environ 280 kWh par an et une box internet fibre entre 150 et 300 kWh par an comme le précise le site Choisir.
Ce qui équivaut à plus de 48 euros par an pour une box ADSL et entre 26 et 52 euros par an pour une box fibre.
Du coup si on éteint ce type d’équipement la nuit ou en journée quand on ne s’en sert pas, on va dire au moins la moitié du temps, la facture diminue de moitié. Soit une économie de 24 euros par an pour une box ADSL et une économie entre 13 et 26 euros par an pour un box fibre.
Une ampoule LED allumée environ trois heures par jour consomme en moyenne sur l’année 9,855 kWh, ce qui équivaut à 2 euros. Une ampoule classique allumée aussi trois heures par jour consomme en moyenne sur l’année 65,7 kWh, ce qui équivaut à environ 12 euros par an.
Remplacer les ampoules en LED pourrait ainsi faire économiser 10 euros par an pour chaque ampoule utilisée trois heures par jour.
LIRE AUSSI : Pénurie d’électricité : que consomment réellement les ampoules LED et réduisent-elles vraiment la facture ?
D’après les mesures effectuées par Engie, une multiprise avec six chargeurs branchés "à vide" consommerait 2,6 kWh par an. Le coût est donc dérisoire, il s’élève ainsi à moins de 50 centimes par an.
LIRE AUSSI – Électricité : laisser son chargeur de portable branché en permanence, combien ça coûte ?
Comme le précise Que Choisir, une directive européenne qui est entrée en vigueur en 2010, limite la puissance des appareils en veille à 0,5 W. On peut donc supposer qu’un grille-pain éteint consomme ainsi 4,38 kWh, ce qui équivaut à un coût annuel de moins de 1 euro, un chiffre peu significatif.
En revanche, un grille-pain allumé consomme entre 500 et 1 600 watts selon le modèle. Mais sur l’année, on doit l’utiliser, en moyenne pour une famille de quatre personnes, à raison de 30 minutes par semaine, 26 heures. Donc la consommation s’élèverait entre 13 Kwh et 42 Kwh par an soit un coût situé entre 2,5 euros et 7,5 euros.
Comme le grille-pain, on peut partir du postulat que la puissance de l’appareil en veille s’élève à 0,5 W même si certains appareils connectés à internet, donc certains téléviseurs peuvent atteindre les 6 W.
Ce qui monte la consommation annuelle en veille entre 4,38 Kwh (moins d’1 euro) et 52,5 Kwh (moins de 10 euros).
Juste pour information, la consommation d’un téléviseur en marche dépend du modèle. Les appareils consomment entre 70 W pour des écrans LD à 400 W pour des écrans plasma.
Ce qui fait pour une consommation d’une heure par jour en moyenne qui se situe sur l’année entre 26 KWH (environ 5 euros) et 146 kWh (soit environ 25 euros).
Chaque heure supplémentaire multiplie donc la facture. L’écogeste peut également se faire en réduisant son temps devant la télévision.
L'Ademe explique sur son site que baisser la température d'un degré permettrait de réduire la consommation annuelle des particuliers et donc la facture, de 5 à 10 %
La température idéale serait d'ailleurs de 19°C dans les pièces de vie et 17° C dans les chambres. 
LIRE AUSSI – Crise de l'énergie : combien économiserait-on si on baissait le chauffage à 19° C, comme le demande Emmanuel Macron ?
Comme le précise le site Engie, il existe une puissance moyenne de chauffe calculée sur la base d’une hauteur standard de 2,5 mètres sous plafond. Elle est comprise entre 70 et 100 watts par mètre carré. Il s’agit en effet d’une estimation, car la puissance nécessaire varie pour plusieurs raisons. : le volume, l’isolation, la localisation géographique de votre logement, mais également les préférences en matière de chauffage.
Pour une surface de 15 m², la puissance requise moyenne se situe entre 1 000 W et 1 500 W, pour 20 m², entre 1 400 W et 2 000 W, pour 30 m² entre 2 100 W et 3 000 W et pour 40 m² entre 2 800 W et 4 000 W.
Si l’on prend une pièce de 20 m² par exemple en la chauffant cinq heures sur cinq mois, la consommation s’élève annuellement pour une seule pièce entre 1 050 Kwh (soit 182 euros) et 1 500 Kwh (soit 261 euros).
Si en baissant d’1°C on obtient une baisse de 5 à 10 % l’économie qui peut se faire pour une seule pièce chauffée s’élève entre 10 euros et 25 euros.
Comme les Français chauffent en moyenne 4 pièces, les économies sont multipliées par 4 pour une facture également multipliée par 4. Les économies peuvent ainsi atteindre facilement la centaine d’euros sur une année.
La consommation d’un réfrigérateur est loin d’être négligeable. En général, la consommation d'un réfrigérateur correspond à environ 200 à 500 kWh/an. Donc elle coûte en moyenne entre 35 euros par an et 87 euros.
Bien entendu, la consommation varie selon le modèle, la contenance de l'appareil, l'âge ou même l'état d'entretien de l’appareil.
Pour faire des économies, il est primordial d’adopter la bonne température soit entre 4°C et 5°C,pour le réfrigérateur. Et moins 18°C pour le congélateur, mais aussi de prendre un appareil récent, de bien ranger son réfrigérateur et laisser la porte de l’appareil bien fermée et bien étanche.
Les bons gestes permettraient de faire jusqu’à 30 % d’économie, selon Engie, soit une économie située entre 10 et 26 euros par an.

Régler ses appareils et consommer autrement : des économies peuvent se faire facilement.
Régler ses appareils et consommer autrement : des économies peuvent se faire facilement. MAXPPP – SANCKE JEAN-RENAUD

De manière générale, la puissance d'une machine à laver tourne autour de 2 500 à 3 000 W. Donc ensuite, cela dépend du nombre de machines effectuées par an.
Si l’on compte environ 150 machines dans l’année (moins d’un jour sur deux) avec un cycle moyen de deux heures, la consommation s’élève autour de 750 kWh à 900 kWh soit un coût annuel entre 130 euros et 156 euros.
L’utilisation de programmes "basse température" ou "éco" permet de faire des économies.
Sachant qu’un lavage à 30°C consomme 3 fois moins d'énergie qu'un lavage à 90°C et qu’un lavage à froid consomme 2 fois moins qu'un lavage à 40°C. Les économies peuvent donc rapidement se monter entre 50 euros et 100 euros.
En général, la puissance d’un lave-vaisselle est comprise entre 500 et 1 500 watts. À raison d'une utilisation de deux heures par jour, la consommation annuelle varie de 365 kWH (63 euros) et 1 095 kWh (190 euros).
Il est important de le remplir au maximum pour lancer moins de cycles durant une semaine
Ensuite opter pour un lave-vaisselle de classe A+++ plutôt qu’un lave-vaisselle de classe A+ permet de réduire la consommation de l’appareil de 20 %, et jusqu’à 43 % pour un appareil de classe C, comme le rapporte HelloWatt.
Soit une économie possible allant de 12 euros à 80 euros.
D'après le site Hellowatt, la consommation en électricité d’un ballon d’eau chaude ou cumulus dépend notamment de sa  contenance, de sa puissance.
La consommation moyenne d’un chauffe-eau par an en fonction de la composition du foyer et de la taille du ballon est de 848 kWh (147 euros) pour un ballon de 50 l, 1 697 kWH (295 euros) pour un ballon de 100 l et de 3 393 kWh (590 euros) pour un ballon de 150 l.
Chauffer un litre d’eau de 1°C. Elle est de 1,162 kWh.
La température de l’eau froide considérée comme idéale s’élève à 15°C et l'eau chaude idéalement située à 55°C.
Donc si la température est de 60°C, il suffit de la baisser de 5°C. En plus d'utiliser l'appareil en heures creuses, d'éteindre chauffe-eau pendant ses départs en vacances… 
Les économies suivant le fonctionnement peuvent atteindre jusqu'à 30 %, soit une économie se situant entre 45 euros et 177 euros.
Donc en récapitulant l'ensemble des écogestes proposés peuvent permettre de faire des économies allant facilement jusqu’à 450 d’euros par an (sur la fourchette large).
Si en plus certains appareils fonctionnent en heure de nuit, le gain sera d’autant plus intéressant. À bon entendeur…
J’ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
Vous souhaitez suivre ce fil de discussion ?
Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?
Soyons clairs, J'ai bien dit que la box était louée et que Précédemment les lignes étaient en RTC (Réseau Télé Commuté) qui doit totalement disparaitre en Septembre 2023 et que l'Opérateur historique n'installe plus de RTC mais uniquement des box avec téléphone en voix internet protocole soit numérisée par box. Donc je maintiens plus de box donc plus de téléphone et d'internet pas de service d'urgence ! Voilà c'est dit, bonjour les consommations électriques obligatoires !
L' été on peut manger plus d' aliments crus ( donc moins de viandes ce qui va dans le bon sens)
L' hiver on doit reprendre l' habitude de mettre des vêtements chauds et confortables dans la maison ; on ne s'en portera que mieux avec 15°C en moyenne et une bonne ventilation.
Concernant les box que nos chers Fournisseurs d'Accès à Internet (FAI) nous ont imposés (En nous les louant 3 €) reléguant les modems personnels type Netgear au placard, il est bon de rappeler que les Fournisseurs y compris l'historique ont abandonné les lignes du Réseau Télécommuté qui permettaient deux postes dans une même maison et étaient automatiquement alimentés par la prise téléphonique en "T" de nos murs. Dnc pas d'électricité pas de téléphone et plus de Télécopieur (Fonctionnement impossible en ADSL). Nous l'oublions un peu trop hélas !

source
http://fragua.org/comment-acheter-ou-vendre-une-piece-de-2-euros

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE