Pièces complète 2 euro commémorative et accessoires protection pièces

Olaf Scholz affirme que l'Allemagne n'enverra pas d'avions de … – Le Temps

Le chancelier allemand a également affirmé que son pays n’enverra pas d’avions de combat en Ukraine. L’Allemagne pourrait en outre se détourner du matériel guerre suisse. Notre suivi
Le chancelier allemand Olaf Scholz a réaffirmé que son pays ne permettra pas que la guerre en Ukraine se transforme en conflit entre la Russie et l’OTAN. «Nous avons contribué à ce qu’il n’y ait pas d’escalade du conflit, car cela aurait de graves conséquences pour le monde entier. Cela conduirait, par exemple, à une guerre entre la Russie et les pays de l’OTAN, cela n’arrivera pas, nous l’empêcherons par tous nos efforts, nous avons réussi jusqu’à présent et nous continuerons à le faire», a déclaré le chef du gouvernement allemand. Olaf Scholz, en déplacement à Santiago du Chili, a ajouté que lui et son homologue américain Joe Biden refusent «d’envoyer des troupes en Ukraine».
Partage
Dans un documentaire en trois parties, dont le premier épisode est diffusé lundi soir sur BBC Two, l’ancien chef du gouvernement britannique Boris Johnson raconte son «très long» et «extraordinaire» appel avec le président russe après sa visite à Kiev début février dernier. A cette époque, Vladimir Poutine continuait à soutenir qu’il n’avait aucune intention d’envahir son voisin ukrainien, malgré l’afflux massif de militaires russes dans les régions frontalières. Boris Johnson, lui, raconte qu’il avait averti le président russe des dures sanctions que prendraient les Occidentaux s’il s’engageait dans cette voie.
«Il a dit: «Boris, vous dites que l’Ukraine ne va pas rejoindre l’OTAN de sitôt. (…) Qu’est-ce que vous entendez par «pas de sitôt»?», raconte Boris Johnson. «Eh bien elle ne va pas rejoindre l’OTAN dans un avenir proche, vous le savez parfaitement», poursuit l’ex-dirigeant britannique, soutien de la première heure des Ukrainiens.
«A un moment donné, il m’a en quelque sorte menacé et a dit: «Boris, je ne veux pas vous faire de mal, mais avec un missile, ça prendrait une minute +ou quelque chose comme ça», poursuit Boris Johnson. «Je pense que d’après le ton très détendu qu’il prenait, le détachement qu’il semblait avoir, il se jouait de mes tentatives de l’amener à négocier», ajoute l’ex-dirigeant britannique, qui a quitté Downing Street début septembre après une succession de scandales.
Partage
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a laissé entendre que la Turquie pourrait approuver la candidature de la Finlande à l’OTAN, sans faire de même pour la Suède. «Si nécessaire, nous pouvons donner un message différent concernant la Finlande. La Suède sera choquée lorsque nous donnerons un message différent sur la Finlande», a affirmé le chef de l’Etat turc en réponse à une question sur la candidature des deux pays nordiques à l’OTAN lors d’une rencontre télévisée avec des jeunes.
Ankara laisse ainsi pour la première fois entendre être prêt à traiter la candidature de la Finlande séparément de celle de la Suède. La Turquie a donné un coup d’arrêt mardi à l’adhésion des deux pays, après qu’un militant d’extrême droite a brûlé un exemplaire du Coran à Stockholm.
Partage
Petr Pavel, qui a remporté samedi l’élection présidentielle en République tchèque, s’est entretenu dès avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Petr Pavel, un ancien général et ancien chef du comité militaire de l’OTAN, partisan de l’aide militaire à l’Ukraine, doit prêter serment le 9 mars. Il est un fervent partisan de l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne.
«Je l’ai remercié, ainsi que le peuple tchèque, pour leur soutien indéfectible. Je l’ai invité à se rendre en Ukraine», a indiqué le Volodymyr Zelensky sur Twitter.
Partage
Le chancelier allemand Olaf Scholz a assuré que son pays n’enverra pas d’avions de combat en Ukraine, dans un entretien dimanche avec le Tagesspiegel. «La question des avions de combat ne se pose même pas. Je ne peux que déconseiller d’entrer dans une guerre d’enchères constante quand il s’agit de systèmes d’armes», a-t-il déclaré.
Après plusieurs semaines d’hésitation, Berlin a décidé mercredi d’envoyer en Ukraine 14 chars Leopard 2 de fabrication allemande et de permettre à d’autres pays européens de fournir des blindés similaires. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait aussitôt réclamé davantage, notamment des avions de combat et des missiles à longue portée. «Si dès qu’une décision (sur les chars) est prise, un nouveau débat débute en Allemagne» sur autre chose, «cela n’est pas sérieux et sape la confiance des citoyens dans les décisions du gouvernement», a-t-il ajouté.
Dans son entretien, Olaf Scholz a à nouveau mis en garde contre le «risque d’escalade» avec Moscou. «Il n’y a pas de guerre entre l’Otan et la Russie. Nous ne permettrons pas une telle escalade», a-t-il dit. Selon lui, il est «nécessaire» de continuer à parler avec Vladimir Poutine.
Partage
Interview: Ioulia Timochenko: «Il n’y a pas de demi-victoire. L’Ukraine doit reprendre la Crimée»
Enquête: Auprès des ONG qui fournissent des armes aux combattants: «Sans eux, on serait comme des soldats russes, des SDF»
En images: L’écho de la guerre à chaque coin de rue
Retrouvez nos principaux articles sur la guerre
Reportage: Des chars Leopard 2 pour sauver Bakhmout
L’analyse de notre journaliste: La livraison de chars à l’Ukraine, une escalade sous contrôle
Analyse: Clap de fin dans l’affaire des chars de combat Leopard
Avis d’expert: «Le char Leopard 2, l’une des meilleures options pour une contre-offensive»
Mais: «Le char Leopard 2 n’est pas une baguette magique»
Image de couverture: Olaf Scholz à Buenos Aires, le 28 janvier 2023. (Luis Robayo/AFP)
Inscrivez-vous et recevez les newsletters de votre choix. Voir la liste.

source



A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE