Négocier son salaire en temps de crise : l'enquête d'HelloWork – Business Cool

Alors que Business Cool t’apprenait combien négocier ton salaire à l’embauche ou demander une augmentation, une nouvelle donnée a fait son apparition : l’inflation. Celle-ci pèse sur le pouvoir d’achat des ménages, obligeant les salariés à demander une revalorisation salariale. HelloWork a mené l’enquête sur ce phénomène.
 
Inutile de dire qu’avec un marché de l’emploi favorable aux candidats plus qu’aux entreprises et une situation économique complexe, la tendance est à la négociation du salaire. Que ce soit avant l’embauche ou une fois en poste, les salariés n’hésitent plus à faire valoir leurs droits, quitte à opter pour une autre entreprise.
Lire aussi : Comment négocier son salaire à l’embauche ou demander une augmentation
 
Dans de nombreux secteurs, et notamment dans l’industrie, la pénurie des candidats tend à faire pencher la balance en faveur de ces derniers, au grand dam des entreprises. Ainsi, ils ont plus confiance qu’avant et, avec l’appui d’un contexte économique qui impacte les foyers français, n’hésitent plus à être exigeants sur leurs prétentions salariales.
D’après l’enquête d’HelloWork, 34% des candidats « sont prêts à mettre directement fin au processus de recrutement si le recruteur ne répond pas positivement à leurs demandes. » Seulement 17% des candidats à un poste acceptent la rémunération proposée. Aujourd’hui, les entreprises doivent donc convaincre près de 83% des personnes pour qui le salaire reste une dimension importante dans leur choix de rejoindre une organisation.
Lire aussi : Recrutement post-COVID : Les nouvelles attentes des diplômés
 
La fin d’année est généralement signe de revalorisation salariale et d’entretien annuel. Cette année, plus que jamais, certains employés sont prêts à mettre leur job en jeu pour obtenir une augmentation. D’après l’étude de HelloWork, 50% des salariés du privé considèrent que leur rémunération est inférieure au prix du marché. Aujourd’hui, les entreprises entendent revaloriser les salaires de 3%, quand les collaborateurs demandent plutôt une revalorisation de 6% à 8%. Résultat : « 88% des salariés envisagent de chercher un emploi ailleurs si leur augmentation est refusée ou inférieure à leurs attentes » alors que seulement « 5% des recruteurs sont prêts à accorder à leurs salariés une revalorisation de 8% et plus ».
Il faut dire que les revalorisations salariales sont plutôt envisagées de manière collective, indépendamment des performances de chacun, une dimension qui refroidit bon nombre de salariés. Et, malgré l’inflation, certaines entreprises ne prendront pas le parti d’augmenter le budget alloué à ces augmentations. « L’enveloppe globale prévue pour les augmentations s’annonce “beaucoup plus élevée que d’habitude” pour seulement 10% des entreprises et “un peu plus élevée” pour 38%. Pour l’autre moitié des entreprises, l’enveloppe va rester la même pour 45%, voire baisser pour 7% d’entre elles. »
Lire aussi : Recrutement : Les 10 outils pour trouver un job facilement

Hello, je m’appelle Max et j’aime te faire découvrir de nouvelles infos sur la Tech, le business, l’entrepreneuriat, les startups ou l’éducation. N’hésite pas à aller checker mon podcast !
Comments are closed.
Type above and press Enter to search. Press Esc to cancel.

source



A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE