Mamoutou Touré dit Bavieux (président de la Femafoot) en exclusivité : “En 3 ans, le Comité Exécutif a fait des prouesses dans beaucoup de domaines mais il reste d’immenses chantiers à bâtir” – MALI – maliweb.net

“Les comptes de la FEMAFOOT sont régulièrement audités par des auditeurs indépendants envoyés par la FIFA”
29 août 2019-29 août 2022. Cela fait exactement trois ans que Mamoutou Touré dit Bavieux est à la tête de la Fédération Malienne de Football. Pour ce 3ème anniversaire, Bavieux Touré nous a accordés une interview exclusive dans laquelle il évoque plusieurs sujets. Entre autres, le bilan des trois ans, les réformes et les grandes réalisations, le projet de construction du Centre Technique Moderne et la construction d’un siège pour chaque ligue régionale de football, le bilan de la saison 2021-2022, le financement des compétitions nationales (Championnat Ligue 1 Orange et Coupe du Mali), les rapports avec le département des Sports, la FIFA, la CAF et le CNOSM, l’introduction du professionnalisme au Mali,  la visite historique du Président de la FIFA et de la CAF à Bamako et la réconciliation de tous les acteurs du football. S’agissant de sa candidature pour un second mandat à la tête de la Fédération Malienne de Football, Bavieux répond : “L’avenir appartient à Allah”.  Exclusif ! 
Aujourd’hui-Mali : Monsieur le Président, que signifie pour vous la date du 29 août 2019 ?
Mamoutou Touré dit Bavieux : Le 29 août 2019 est la consécration d’une longue carrière au service du football malien. Cependant, ce n’est pas une fin en soi que d’être président de la Fédération Malienne de Football ; c’était le début d’un défi immense que mes camarades du Comité Exécutif et moi-même avions à relever.
Vous venez de boucler votre troisième année (29 août 2019 – 29 août 2022) de présidence à la Fédération Malienne de football (FEMAFOOT). Comment se porte le football malien ? Etes-vous satisfait de votre bilan ?
Nous avons bouclé les trois quarts de notre mandat sans nous en rendre compte tant les chantiers sont immenses. Méthodiquement, nous avons tenté de reconstruire l’environnement de notre football, de permettre aux jeunes de retrouver le chemin des stades et d’améliorer la gouvernance de notre association. En trois ans, le Comité Exécutif a fait des prouesses dans beaucoup de domaines, mais il reste d’immenses chantiers à bâtir.
Pouvez-vous nous rappeler les réformes et les grandes réalisations que vous avez menées et celles qui auraient pu l’être aussi ?
Comme ébauché plus haut, le Comité Exécutif a entrepris de réaliser les engagements pris dans notre programme de campagne notamment :
– En commanditant une étude institutionnelle de l’appareil administratif de la Fédération afin de le rendre plus performant. Ainsi, il a été créé des directions auprès du secrétariat général pour s’occuper de domaines spécifiques (l’arbitrage, les finances, la logistique, les compétitions entre autres) ;
– En mettant à niveau nos textes existants et en élaborant d’autres dans le but d’améliorer la gouvernance de notre football;
– En mettant en place, par voie d’élection, toutes les commissions indépendantes et ou juridictionnelles ;
– En rendant les compétitions régulières en dépit des contraintes financières que nous connaissons ;
– En améliorant le traitement salarial du personnel administratif de la FEMAFOOT ;
– En valorisant les subventions accordées aux ligues régionales ;
– En lançant les travaux de construction du Nouveau Centre Technique et du siège de deux ligues régionales;
Malgré ces réalisations, nous regrettons de n’avoir pas pu trouver des voies et moyens pour améliorer la subvention accordée aux clubs. Notre grand regret, c’est que nous peinons à pacifier profondément l’environnement de notre football malgré de multiples efforts.
Vous avez bénéficié de la FIFA d’un ambitieux projet avec la construction du Centre Technique. Qu’en est-il ?
Effectivement, dans notre programme de campagne, nous avions promis de doter notre pays d’un Centre Technique moderne. Par la grâce d’Allah, la FIFA a accepté de nous accompagner pour la réalisation de ce projet phare.
Les difficultés administratives rencontrées ont largement contribué à retarder le démarrage des travaux. Aujourd’hui, les choses sont rentrées dans l’ordre et les travaux ont commencé. Si tout se passe comme prévu, le Centre sera inauguré avant la fin de notre mandant.
Et vous avez aussi prévu de doter les ligues régionales d’un siège sur financement de la FIFA. Pouvez-vous nous faire le point sur ce projet ?
Concernant le projet de construction d’un siège pour chacune des ligues régionales, nous avons rencontré des difficultés administratives dans beaucoup de régions. Ce qui a aussi retardé le début d’exécution de ce projet.
Finalement, sur fonds propres, le Comité Exécutif a décidé de commencer par les ligues dont les dossiers étaient ficelés. Ainsi, les marchés de construction des sièges des ligues de Sikasso et de Gao ont été attribués et les travaux vont démarrer incessamment.
Vous avez accédé à la présidence de la FEMAFOOT après une longue crise qui avait conduit à l’hibernation du sport roi au Mali. Est-ce qu’on peut dire que la crise est désormais loin derrière nous, que la sérénité est de retour ?
La crise qui a secoué notre football est née d’une série d’incompréhensions entre les dirigeants. Malgré de multiples tentatives de conciliation, les protagonistes n’ont pu trouver un terrain d’entente. Au bout du compte, la FIFA est intervenue et a installé un Comité de Normalisation pour pacifier le milieu et mettre à plat les secteurs, objets de contentieux. C’est au bout de ce processus de normalisation que notre équipe est arrivée aux affaires.
Pendant les trois années passées à la tête de la FEMAFOOT, nous avons entrepris de rapprocher tous les camarades afin qu’on se tourne résolument vers le développement du football malien.
Pour nous, ce que certains ont appelé “crise” est une période RÉVOLUE. Depuis trois ans, la chose qui nous lie est le football et il se joue normalement sur tous les stades du pays et au niveau de toutes les catégories. Cela doit être une fierté pour tous les fans. Le Comité Exécutif est déterminé à maintenir ce cap jusqu’à l’échéance du 29 août 2023.
Quel commentaire faites-vous des récents renouvellements de ligues régionales de football comme celles de Ségou et de Tombouctou ? A votre avis, les choses se sont-elles passées dans les règles de l’art ? Si non, ne contiennent-ils pas les germes d’une nouvelle division quand on sait que des vaincus n’ont, semble-t-il, pas encore enterré la hache de guerre ?
Sur ces renouvellements, nous n’avons pas de commentaires spécifiques, car ce processus relève de la compétence des Commissions indépendantes dont les membres ont été élus dans des  conditions similaires à celles du Comité Exécutif.
S’agissant du cas de Ségou, certaines personnes estiment que la candidature de Mamadou Sow à la ligue a été invalidée illégalement. Quel commentaire faites-vous ?
Là aussi, nous n’avons pas de commentaire à faire; nous constatons seulement qu’un nouveau bureau avec un nouveau président ont été élus.
Et pourtant la candidature de Sahala Baby à Tombouctou a été validée. Pourquoi ?
Nous le disions plus haut que le processus électoral est du ressort de commissions indépendantes et non du Comité Exécutif. Nous vous invitons donc à poser cette question aux membres de la commission électorale.
Expliquez-nous brièvement les nouveaux statuts Types des ligues élaborés, notamment ceux qui s’appliquent dorénavant en matière de renouvellement des organes fédéraux dans notre pays ?
Vous posez ici une question difficile à répondre ou du moins il va être fastueux de faire en quelques phrases une “explication de texte”. Pour comprendre les tenants et aboutissants de ces statuts, je vous invite à vous rapprocher de notre secrétariat pour vous procurer le document et en faire une lecture personnelle.
Récemment, un membre d’une Commission a été suspendu par la Commission d’Ethique. De quoi s’agit-il ?
Nous présumons que ce membre a dû transgresser des dispositions de notre code d’éthique ; ce qui lui a valu d’être sanctionné.
L’équipe nationale senior, les Aigles du Mali, a raté de peu une qualification historique à la Coupe du monde Qatar-2022. Avez-vous tiré les leçons de cet échec pour vous projeter vers l’avenir ?
La déception engendrée par cet échec est à la mesure de l’espoir que l’ensemble des maliens avaient nourri. Après cet échec, le Comité Exécutif et le Ministère des sports, chacun à son niveau, ont tiré les enseignements afin de nous projeter vers l’avenir.
Etes-vous satisfait des premiers résultats engrangés par le nouveau sélectionneur national Éric Sékou Chelle et quels sont les critères qui ont prévalu à sa désignation ?
Nous ne pouvons qu’être satisfaits de ce début du nouveau sélectionneur, Éric Sékou Chelle, que nous pouvons qualifier de prometteur avec deux victoires sans bavure.
Pouvez-vous nous expliquer le limogeage de Mohamed Magassouba ? Comment avez-vous pu négocier son départ ?
Le départ de Magassouba de la tête des Aigles du Mali n’est pas un limonage à proprement parler ; c’est la suite logique de l’échec cuisant qu’il a engrangé d’abord à la CAN du Cameroun puis dans les barrages qualificatifs à la Coupe du Monde.
Aujourd’hui, Magassouba se trouve au Congo comme entraineur d’un club. Cela veut dire que le poste de Directeur Technique est désormais vacant ?
En réalité, Magassouba a cessé de cumuler les charges de sélectionneur et de directeur technique national depuis notre arrivée à tête de la FEMAFOOT.
Dès notre prise de fonction, nous avions dans notre programme, la restructuration de la direction technique. Pour ce faire, nous avions demandé l’expertise de la Fédération Française de Football avec l’appui de la FIFA, pour nous y aider. C’est ainsi que nous avons abrité, durant un an, le programme PST qui a fait l’état des lieux ainsi que des propositions pour installer une direction technique performante.
Dans les semaines à venir, le Comité Exécutif va déterminer le profil du nouveau directeur technique et un appel à candidature sera lancé.
Les différentes équipes nationales sont engagées sur divers fronts. Quelles sont les dispositions adéquates que la fédération a prises pour des résultats probants ?
Notre rôle est de créer les meilleures conditions de travail pour nos différentes sélections. A la tête de chacune d’elles, un entraîneur avec son staff ont été nommés et cela depuis plusieurs mois pour leur permettre de mieux assoir leurs groupes. En cette fin du mois d’août, nos U-20 et notre sélection A’ (équipe CHAN) sont rentrées en lice et les premiers résultats sont bons avec des victoires enregistrées de chaque côté.
Certaines personnes pensent que votre bilan est négatif en termes de résultats. Que répondez-vous ?
Il est toujours facile de critiquer et nous acceptons ces critiques qui nous permettent d’avancer. Pourtant, il est bon de rappeler que c’est sous notre gouvernance que le Mali s’est retrouvé à la porte d’une qualification historique à la coupe du monde.
Quel bilan tirez-vous de la saison 2021-2022 ?
La saison 2021-2022 fut une saison pleine et riche. Le Comité Exécutif a pu organiser et mener à bon port toutes les compétitions que nos règlements lui imposent. Les Cadets et les Juniors rentrent en compétition pendant tout ce mois de septembre.
En tout cas, vous avez pu respecter le calendrier des compétitions nationales. Quel est votre secret ?
Tous les acteurs impliqués ont joué pleinement leur partition. Je veux parler des clubs, des districts et des ligues, sans oublier la commission technique ad hoc mise en place pour gérer les compétitions nationales.Je profite de cette occasion pour remercier et féliciter tous ces partenaires.
Peut-on nous dire l’enveloppe que vous avez injecté pour toutes ces compétitions ?
Pour notre compétition phare, le championnat de L1 Orange, le Comité Exécutif a englouti environ 700 millions de nos francs. En y ajoutant les sommes dépensées pour l’organisation des autres compétitions, nous dépassons le milliard de Francs CFA.
Comment le championnat national Ligue 1 Orange est financé ?
Nous avons jusqu’à présent, deux sources essentielles de financement de notre championnat :
– L’apport de la Société Orange-Mali dont la compétition porte le nom,
– La FIFA par le biais d’un fonds issu du “coût opérationnel”.
Une tendance universelle est au professionnalisme du football. A quand l’introduction du professionnalisme au Mali?
Le processus pour l’instauration du professionnalisme dans notre football est enclenché depuis l’adoption des statuts de la Ligue Nationale de Football Professionnel, en abrégé LNFP, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération Malienne de Football des 16 et 17 octobre 2021. Il nous reste à faire adopter le cahier des charges et la convention devant régir les relations entre la FEMAFOOT et la LNFP.
Le Comité Exécutif a inscrit dans son agenda, l’envoi d’une délégation composée de certains de ses membres et de responsables de clubs dans les pays africains qui ont une expérience avérée dans le professionnalisme.
Pour être clair, nous pensons que notre football rentrera dans le professionnalisme pour la saison 2023-2024.
Le Djoliba AC et l’AS Réal sont engagés dans les prochaines compétitions africaines des clubs pour le compte du Mali. A quel accompagnement devront-ils s’attendre de la part de votre bureau fédéral ?
Depuis notre arrivée aux affaires, nous avons été confrontés à cette épineuse question de l’accompagnement de nos clubs engagés dans les compétitions continentales. Le désengagement de l’Etat dans la prise en charge d’une partie des dépenses liées à la participation de nos clubs aux compétitions internationales a été brutal.
Nous le disons sans ambiguïté, que ni la fédération encore moins les clubs ne sont en mesure de supporter les charges d’une participation aux compétitions africaines interclubs.Le Comité Exécutif s’emploie auprès du département pour la prise en charge, ne serait-ce que, du transport international.
En ce qui concerne le Comité Exécutif, son accompagnement ne fera pas défaut AU REGARD de ses moyens.
Pouvez-vous nous parler du sponsoring avec Orange-Mali ?
Le partenariat FEMAOOT-ORANGE MALI, vieux de plus de dix ans, se porte bien malgré quelques difficultés rencontrées ces deux dernières années.
Les deux parties sont à pied d’œuvre pour redynamiser ce partenariat afin que chaque partie y trouve son compte.
A quand une augmentation de la subvention des clubs ?
L’un des soucis majeurs du Comité Exécutif est de rendre nos clubs plus autonomes sur le plan financier. Cependant, à l’état actuel de nos ressources et des charges qui sont les nôtres, nous ne pouvons envisager une augmentation de sitôt.
Vos rapports avec le département des Sports, le Comité National Olympique et Sportif du Mali, la presse sportive et les supporters.
Nous avons des rapports normaux avec tous nos partenaires que vous venez de citer.
Quel message particulier voulez-vous adresser à chacun des acteurs du football malien en vue de l’apaisement des cœurs et des esprits ?
L’unanimisme n’étant pas de ce monde, nous n’avons aucune prétention de chercher à plaire à tout le monde. Notre devoir et notre responsabilité nous commandent de travailler pour le bien de la majorité et surtout pour la jeunesse de notre pays.
Quels sont vos rapports avec la FIFA et la CAF ?
Nos rapports avec ces instances sont excellents, nous-mêmes en étant membre.Ce n’est pas pour faire des jaloux, mais les premiers responsables de ces institutions tiennent notre pays en estime et sont disposés à nous accompagner dans plusieurs domaines.
Sous votre mandat, le président de la FIFA et celui de la CAF ont séjourné à Bamako. Comment avez-vous pu les convaincre ?
Tout le Mali a été honoré d’accueillir ces deux hautes personnalités du football. Comme nous le disions plus haut, les présidents de la CAF et de la FIFA ont beaucoup d’estime pour notre pays ; donc, nous n’avons pas eu de difficultés pour les convaincre de visiter le Mali.
Et pourtant, certains vous accusent de détournement des fonds de la Femafoot. Votre réponse ?
Les mauvaises langues et les jaloux ne manquent pas dans le milieu du football ; donc, nous ne perdons pas notre énergie à vouloir nous justifier dans ce domaine. En tout cas, nous disons à nos détracteurs que les comptes de la FEMAFOOT sont régulièrement audités par des auditeurs indépendants envoyés par la FIFA.
Comment sont gérés les fonds de la fédération ?
La FEMAFOOT s’est doté d’un Manuel de Procédure qui détermine ce qui est autorisé et ce qui est interdit. Le plus gros bailleur de la FEMAFOOT demeure la FIFA. L’utilisation des fonds qu’elle alloue sont assujettis à une procédure dont elle-même détermine les critères.
Certains estiment aussi que vous recevez de l’argent pour les matches amicaux internationaux. C’est quoi exactement ?
Cela aussi relève de la calomnie. Les deux premières années de notre arrivée à la tête de la fédération ont coïncidé avec l’apparition du Covid 19 et aucun public n’était autorisé dans les stades et nous n’avons organisé que deux matches amicaux pour lesquels nous n’avons reçu aucune contrepartie financière.
Dans tous les cas, nous mettons au défi les personnes qui colportent cette information d’en donner les preuves.
Qui veut aller loin ménage sa monture, dit-on. Envisagez-vous déjà un second mandat ?
L’avenir appartient à Allah. Comme disait l’autre, “nous attendons d’avaler ce que nous avons dans la bouche avant d’en rajouter”.
Vous avez toujours mis l’accent sur la réconciliation de tous les acteurs du football. Qu’en est-il aujourd’hui ?
Nous n’avons pas changé d’avis à ce niveau ; nous continuions à travailler pour la réconciliation de tous les acteurs de notre football. Il faut reconnaître cependant que ce processus n’est pas un fleuve tranquille, il prendra du temps.
Un dernier mot ?
Nous exprimons le vœu ardent de voir toutes nos sélections nationales jouer les premiers rôles dans leurs compétitions et nos deux clubs engagés dans les compétitions CAF y participer dans les meilleures conditions et aller le plus loin possible.
Réalisé par
El Hadj A.B. HAIDARA
 
xxxx
Activités du président de la Femafoot de septembre 2021 à Juin 2022
24 juin 2022 : J’ai accueilli ce jour mon cher collègue Idriss Yacine Diallo, président de la Fédération ivoirienne de football. Il a répondu favorablement à notre invitation pour la finale de la Coupe du Mali.
21 juin 2022 : En ma qualité de président du comité exécutif de la Fédération malienne de football, accompagné du 1er vice-président, Kassoum Coulibaly “Yambox” et du président de l’Union nationale des anciens footballeurs du Mali (Unafom), Moctar Sow, j’ai rendu, ce mardi 21 juin une visite de courtoisie à Issa Traoré dit Laïs, ancien joueur du Djoliba AC et des Aigles du Mali. Au cours de cette visite, j’ai eu l’honneur de lui remettre une médaille, un lot d’équipements et une enveloppe symbolique.
Mamoutou Touré dit Bavieux (président de la Femafoot) en exclusivité : “En 3 ans, le Comité Exécutif a fait des prouesses dans beaucoup de domaines mais il reste d’immenses chantiers à bâtir” - MALI - maliweb.netEn retour, Lais Traoré a fait des bénédictions pour notre sport roi.
20 juin 2022 : Mes chaleureuses félicitations à l’Aigle Amadou Haïdara dit Doudou pour ce geste salutaire à l’endroit de son village d’origine. Un centre de santé est un investissement bénéfique pour nos concitoyens.
5 juin 2022 : Aigle et fier. Une belle entame pour le nouveau sélectionneur et son staff. Félicitations et surtout restons focus.
4 juin 2022 : J’ai rendu hier vendredi une visite de courtoisie à mon frère et homologue congolais Jean Guy Mayolas en prélude du match Mali vs Congo. Lors de cette visite empreinte de fair-play dans l’esprit du jatigiya malien, j’étais en compagnie du vice-président Modibo Coulibaly.
30 mai 2022 : Je suis arrivé hier après-midi à Casablanca pour la réunion du Comex de la Caf.  A mon arrivée, j’ai adressé un message de soutien et d’encouragement à notre brillant Aigle Aliou Dieng qui disputera ce soir la finale de la Ligue des champions avec son club de Al-Ahly.
23 mai 2022 : J’ai appris avec une immense tristesse le décès de Mamadou Ndiaye dit Yoro, supporters des Aigles du Mali, des suites d’une longue maladie à Bamako. À sa famille et à ses compagnons supporters durement éplorés, j’adresse mes sincères condoléances. A l’occasion de ses obsèques, une délégation du comité exécutif effectuera le déplacement sur Kayes pour témoigner la sympathie de la famille du football à ses parents et à ses proches.
Que son âme repose en paix !
22 mai 2022 : Félicitations Amadou Haïdara dit Doudou pour ta consécration en Coupe d’Allemagne avec le RB Leipzig-Fr. Une première pour un Malien. Bravo.
8 avril 2022 : C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de notre aîné, ancien international des Aigles du Mali et ancien vice-président de la Fédération malienne de football et du Djoliba Athletic Club, Cheickna Traoré dit Kolo national. A sa famille et à ses proches, je présente mes plus sincères condoléances.
4 avril 2022 : En ce début du mois de ramadan, je formule le vœu que cette période de dévotion et de ferveur religieuse apporte à chacun de vous la paix, la stabilité, la prospérité et renforce le sentiment de fraternité entre tous.
25 mars 2022 : Le président de la Transition, SEM le colonel Assimi Goïta nous honore par une visite aux Aigles du Mali ce soir à Kabala.
A 24 h de la 1re manche de notre double confrontation avec la Tunisie, il a prodigué des conseils utiles et des encouragements à toute l’équipe.Enfin nous avons imploré ensemble le Tout-Puissant afin qu’il nous fasse grâce d’une qualification historique.
24 mars 2022 : Je salue cette belle initiative qui met en lumière la résilience formidable de nos jeunes qui, malgré la cécité, ne renoncent pas à leur passion du ballon rond.
24 mars 2022 : Visite ce jour dans le nid des Aigles avec le ministre Mossa Ag Attaher et en compagnie des anciens joueurs Frédéric Oumar Kanouté, Bassala Touré et Seydou Kéita. L’heure est à la mobilisation générale.
23 mars 2022 : C’est avec plaisir que j’ai procédé ce jour en compagnie de Malamine Koné, PDG d’Airness, à l’ouverture officielle de la boutique des Aigles. Un projet qui me tenait à cœur afin de rendre accessibles à nos compatriotes les produits des aigles du Mali. Je salue chaleureusement notre équipementier Airness ainsi que les membres la commission marketing de la Fémafoot et tous les autres artisans pour avoir permis l’accomplissement de ce projet.
21 mars 2022 : J’ai appris avec beaucoup de tristesse la nouvelle du décès de l’ancien Premier ministre, SEM Soumeylou Boubèye Maïga, grand dirigeant sportif et grand serviteur de l’Etat. Je présente mes condoléances attristées à sa famille et à ses proches. Que Dieu l’accueille parmi les Bienheureux
24 février 2022 : J’ai participé, ce jeudi après-midi, à la 18e séance du Conseil de la Fifa par visioconférence sous la présidence de M. Gianni Infantino.
Cette séance avait pour but d’analyser et d’approuver les points inscrits à l’ordre du jour notamment la Fifa World Cup Qatar 2022 et la Coupe du monde féminine en Australie et en Nouvelle Zélande 2023 !!
21 février 2022 : C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Cheick Salah Sacko, ancien sociétaire du Djoliba Athletic Club et ancien international des Aigles du Mali. Le Mali perd en lui un de ses plus valeureux fils et une de ses plus grandes fiertés. Mes pensées vont à sa famille, à ses parents ainsi qu’à tous ses camarades et coéquipiers de la sélection. Prions tous ensemble pour le repos de son âme !
11 février 2022 : Suite au décès de Mme Nah Diarra, survenu lors de l’élimination des Aigles du Mali en huitième de finale de la CAN TotalEnergies 2021 contre la Guinée équatoriale, je me suis rendu dans la famille Diarra à Sotuba Village (Bamako) pour présenter mes condoléances à la famille attristée. J’étais en compagnie d’une délégation de la Fédération malienne de football. En signe de solidarité avec la famille en deuil et au nom de la famille du football malien, j’ai remis une modeste contribution financière à la famille Diarra afin d’organiser la cérémonie des sacrifices à la mémoire de la défunte.
Notons que la défunte, Nah Diarra (63 ans) a laissé derrière elle cinq (5) enfants (4 filles et 1 garçon).  Que son âme repose en paix !
4 février 2022 : Après la visite officielle du président de la Caf, Dr. Patrice Motsepe au 26-Mars, le 21 décembre dernier, suivie de la réception des travaux de réhabilitation par le président de la Transition, chef de l’Etat, SEM Colonel Assimi Goïta, nous avons sollicité auprès de la Confédération africaine de football (Caf) une mission d’inspection et d’évaluation pour des fins d’homologation du stade du 26-Mars.
Ladite mission vient de rendre ses conclusions et marque ainsi son accord pour la réouverture du stade du 26-Mars à quelques semaines du match aller des barrages de la Fifa World Cup Qatar 2022 contre la Tunisie. Nous nous félicitons de cette réouverture du 26-Mars et nous reformulons nos sincères remerciements à l’endroit des plus hautes autorités pour l’énorme sacrifice consenti pour la remise en état de ce joyau. Après ce premier défi relevé, nous invitons les Maliennes et les Maliens à rester debout comme un seul homme derrière leurs Aigles pour une qualification historique pour la Coupe du monde Qatar 2022 !
21 janvier 2022 : C’est avec une immense émotion et une profonde tristesse que nous apprenons le décès du président Banou Makadji.
Durant toute sa vie, Banou s’est exclusivement investi pour le développement du football au Mali et sa disparition constitue une perte énorme pour la famille du football malien.
Nos très sincères condoléances à sa famille, aux habitants de Banamba et à la Ligue régionale de football de Koulikoro.
Que Dieu leur donne à tous la force morale de traverser cette douloureuse épreuve.
Que son âme repose en paix !
17 janvier 2022 : Rien n’est perdu, nous devons être focus pour le prochain match contre la Mauritanie tel était mon message à l’issue du match d’hier.
16 janvier 2022 : C’est avec tristesse, que j’ai appris ce jour le décès de l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita, je prie le Tout-Puissant qu’il lui accorde le repos éternel. Je salue l’homme d’Etat.
15 janvier 2022 : Suite à notre requête contre le carton rouge de El Bilal Touré, la commission disciplinaire de la Caf a tranché pour le maintien du carton rouge. Nous en prenons acte.
22 décembre 2021 : Arrivée du président Patrice Motsepe en compagnie du 1er vice-président Senghor, le président Samuel Eto’o et le secrétaire général de la Caf Veron Mosego à Bamako pour une visite de travail.
21 décembre 2021 : J’ai participé ce lundi 20 décembre 2021, en compagnie du 1er vice-président et du secrétaire général, au Sommet mondial en ligne de la Fifa sur l’avenir du football.
13 décembre 2021 : Triste nouvelle !
Nous venons d’apprendre le rappel à Dieu de notre frère Makan Koné journaliste et ancien président de la Maison presse, en cette douloureuse circonstance, nous présentons nos condoléances à sa famille, ses amis ainsi qu’aux confrères et consœurs éditeurs du Mali. Que son âme repose en paix !
6 décembre 2021 : Nous avons passé une merveilleuse journée avec nos filles, hier samedi 4 décembre à Bougouni, à l’occasion du 1er Festival du football féminin.
Merci à la Fifa et à la FFF pour son appui technique dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de soutien technique (PST). En marge du festival, j’ai rendu une visite de courtoisie aux notabilités de Bougouni.
25 novembre 2021 : En prélude à l’assemblée générale extraordinaire de la Caf prévue demain vendredi au Caire, j’ai participé ce jeudi à la réunion du comité exécutif de la Caf sur les questions qui seront à l’ordre du jour.
23 novembre 2021 : En prélude à l’assemblée générale extraordinaire de la Caf prévue demain vendredi au Caire, j’ai participé ce jeudi à la réunion du comité exécutif de la Caf sur les questions qui seront à l’ordre du jour.
21 novembre 2021 : Partenariat
Petro Bama s’engage avec la Fémafoot pour un an !
Le Groupe Petro Bama et la Fédération malienne de football ont procédé, hier samedi au siège du Groupe Bama, à la signature d’un partenariat qui porte sur l’équipe nationale A ; le championnat national Ligue 1 Orange et la finale de la Coupe du Mali. La Fédération se félicite de cette signature avec une société malienne. Ce partenariat s’inscrit dans la dynamique de développement de la Fémafoot et de sa compétition majeure, le championnat national Ligue 1 Orange. Nous sommes très heureux d’accueillir le Groupe Bama parmi nos partenaires. Nous maintenons le cap en travaillant à une meilleure image de marque du football malien.
14 novembre 2021 : Quelle belle qualification pour les matches de barrage. Je veux ici saluer la performance de l’équipe nationale au complet, joueur, encadrement, supporteurs et partenaires. Le chemin est long et sinueux mais nous voyons au long le Qatar.
J’exhorte nos jeunes, malgré les difficultés qui sont inhérentes à ce genre d’exercice, à continuer leur chemin avec conviction et patriotisme comme à l’accoutumée.
Je remercie les autorités pour leur soutien indéfectible et les sollicite a plus d’effort car la dernière ligne est encore plus difficile.
12 novembre 2021 : Nous avons été nombreux ce jour à accompagner notre cher frère le défunt général Boubacar Baba Diarra pour sa dernière demeure. Puisse le Tout-Puissant lui faire miséricorde.
11 novembre 2021 : Après la victoire nous avons appris le décès de mon prédécesseur le général Boubacar Baba Diarra.Je prie pour son repos éternel. Nous lui dédions cette victoire.
4 novembre 2021 : J’ai participé, hier mercredi 3 novembre 2021, par visioconférence à l’entretien du secrétaire général de la Confédération africaine de Football, Veron Mosengo-Omba avec les ministres des Sports et de l’Education de l’Unaf, du Cacafa et du Cosafa, ainsi que des présidents d’associations membres de ces trois zones de la Caf, sur l’établissement d’une feuille de route inclusive pour le championnat panafricain de football interscolaire.
1er novembre 2021 : Cérémonie de présentation du trophée de la prochaine Can TotalEnergies ce jour à Bamako.A la question de savoir si nous voulions remporter le trophée en janvier nous avons répondu doublement oui.
23 octobre 2021 : J’ai présidé, cet après-midi à Bozola, la cérémonie de remise officielle de la lettre d’attribution du terrain de Bozola dénommé terrain Kibaru par le représentant du chef de quartier, Mamadou Diouf “Vieux” au maire de Bozola, Binafou Sylla.
Parrainé par l’ancien gardien de but des Aigles du Mali et de l’AS Réal de Bamako, Seydou Traoré “Guatigui”, l’événement a enregistré la participation de plusieurs internationaux maliens dont Salif Kéita dit Domingo. En match de gala, les anciens joueurs de Bozola ont battu ceux de l’AS Réal de Bamako par 2 buts à 1.
18 octobre 2021 : Distinctions honorifiques
Officier de l’Ordre national du Mali. C’est un sentiment de fierté et de reconnaissance qui m’anime aujourd’hui et une motivation supplémentaire qui me réconforte et me pousse d’avantage à travailler au service de la patrie.
15 octobre 2021 : C’est avec une immense émotion et une profonde tristesse que nous apprenons le décès de Joseph Koto, ancien joueur international et sélectionneur des Lions U23 du Sénégal. Très sincères condoléances à sa famille, au peuple sénégalais et au président Senghor. Que Dieu leur donne à tous la force morale de traverser cette douloureuse épreuve.
8 octobre 2021 : Nous avons assisté ce soir à Agadir à une prestation de grande facture de nos Aigles. Je félicite Hamari Traoré et ses coéquipiers ainsi que le sélectionneur Mohamed Magassouba et son staff technique. Remerciement à l’Etat malien à travers le ministère des Sports qui ne ménage aucun effort. Nous sommes sur le bon chemin, avec conviction et détermination nous hisserons le drapeau du Mali sur le toit de l’Afrique.
2 octobre 2021 : J’ai pris part, ce samedi 2 octobre 2021, à l’inauguration du stade municipal de la Commune II (ex-terrain Sakali) qui porte dorénavant le nom de Cheick Oumar Tidiani Koné dit Oiseau. En marge de la cérémonie de baptême, j’ai décerné, à titre posthume, une attestation de reconnaissance à Oiseau pour son inestimable contribution au développement du football en Commune II du district de Bamako et offert une enveloppe symbolique à la famille de feu Oiseau.
1er octobre 2021 : J’ai rendu, ce vendredi matin, une visite de courtoisie au directeur du sport militaire et président de l’Usfas, Colonel Séga Sissoko. Le développement du football malien était au cœur de nos échanges.
28 septembre 2021 : La Fémafoot réceptionne deux bus offerts par la SAFF
Au nom de la Fédération Malienne de Football j’ai officiellement réceptionné les clés de deux bus flambant neuf ce mardi 28 septembre au siège de la Fémafoot.
Ces deux véhicules de 22 places sont des dons de la Fédération sœur d’Arabie saoudite dans le cadre d’un partenariat liant les deux associations nationales de football.
La convention de partenariat signée en janvier 2020 par mes soins, prévoit également la formation, la mise à disposition des infrastructures sportives saoudiennes à la partie malienne et un cadre d’échange d’expériences entre les deux partenaires.
Au cours de la cérémonie de remise des clés, la Fédération saoudienne de football était représentée par son secrétaire général, Ibrahim Al Kassim accompagné de son assistant Frédéric Nkeuna en plus du chargé d’affaires de l’ambassade saoudienne au Mali.
28 septembre 2021 : Le comité exécutif de la Fédération malienne de football a offert, lundi 27 septembre à l’hôtel Radisson Collection de Bamako, un dîner à la délégation saoudienne conduite par le secrétaire général de la Fédération saoudienne de football (SAFF), Ibrahim Al Kassim, en visite de travail et d’amitié dans notre pays.Les hôtes du jour, le secrétaire Général de la SAFF, Ibrahim Al Kassim, son assistant, Fréderic Nkeuna, ainsi que notre compatriote, Yacouba Ntominy Diakité, Président Directeur Général du Groupe Toula International à Abidjan, ont reçu des cadeaux de mes mains au nom du comité exécutif.
21 septembre 2021 : A l’occasion de la célébration de l’accession de notre cher pays à la souveraineté nationale, je souhaite à tous et à toutes, une bonne fête de l’indépendance. Je saisis ce moment important de convivialité, de paix, d’entente, d’unité et de concorde pour rendre un hommage aux pères de l’Indépendance. Vive le Mali !
15 septembre 2021 : Présent à Lagos dans le cadre de la Coupe Aïsha Buhari, première Dame du Nigeria, j’ai participé à l’accueil du président de la Confédération Africaine de Football, Dr. Patrice Motsepe.
11 septembre 2021 : En prélude au match aller des préliminaires de la Coupe Caf, Binga FC vs MC Breweries (Liberia), nous avons rendu une visite d’encouragement à notre représentant ce matin au stade Mamadou Konaté.
Au nom du comité exécutif de la Fédération malienne de football, nous avons fait un appui de 5 millions de F CFA aux dirigeants de Binga FC afin de mieux préparer le match retour dans une semaine au Liberia.



source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE