Pièces complète 2 euro commémorative et accessoires protection pièces

LudoVox – L'Actu du Participatif #5 – Octobre 2022 – Ludovox

Plus de résultats…
Nous nous retrouvons pour ce cinquième numéro de l’Actu du Participatif, dans lequel j’ai le plaisir de vous annoncer que cette chronique sera désormais publiée toutes les deux semaines. En revanche, l’Édito restera mensuel sinon la rédaction de la chronique prendrait trop de temps.
Ce mois-ci, j’ai trouvé un grand nombre de jeux aux thèmes originaux, et j’ai choisi ceux qui me semblaient donner une expérience de jeu fluide et immersive. Entre du champagne, des urgences ou encore des éoliennes en Uruguay, il devrait y en avoir pour tous les goûts !
Alors, bonne lecture et à dans deux semaines !
 
 
Cyrille Lefranc, Christophe Pouey et Franck Rubarbe, auteurs d’Age of Champagne, proposent un jeu qui a certaines affinités thématiques avec Viticulture, mais se démarque par un nombre d’actions plus réduit et des spécificités mécaniques. Le but de ces trois auteurs, qui ont tous travaillé dans l’industrie du champagne, était de créer un jeu fidèle au thème. Ainsi, vous placerez vos trois ouvriers polyvalents dans différentes actions qui se dérouleront dans un ordre bien précis, parmi lesquelles acquérir des cartes Vigne, presser votre raisin, assembler différents cépages, produire ou faire vieillir du champagne, l’exporter ou améliorer la valeur de vos produits. Comme les actions se déroulent dans un ordre bien précis, il faudra vous montrer prévoyants et anticiper vos actions d’au moins un tour pour ne pas vous retrouver dans l’impossibilité de réaliser certaines actions. Ne négligez pas non plus les points d’éco-responsabilité, sinon vous pourrez être lourdement pénalisés à la fin de la partie.

  
AOC : Age of Champagne
Ce que j’aime : Age of Champagne a retenu mon attention pour les illustrations simples, mais lisibles et agréables à l’œil, et pour l’effort réalisé par ses auteurs, de coller de près au thème du jeu. Le prix du Ce que j’aime : J’ai l’impression qu’avec Pampero, on a affaire à un jeu de plateau complexe, exigeant de la réflexion stratégique et permettant des interactions régulières entre les joueurs. Je suis très curieux d’en savoir plus. En revanche, en me renseignant sur le jeu et en observant le matériel depuis mon écran d’ordinateur, j’ai quelques réserves sur l’ergonomie des pictogrammes retenus. Ceux-ci me semblent peu intuitifs et trop nombreux pour qu’ils aident à se repérer aisément dans le jeu.

 
Un siècle après Le Dilemme du Roi (nommé à l’As d’Or Expert 2021), celui-ci est mort et le royaume d’Ankist est désormais gouverné par une Reine : Serena of Lybra. Au beau milieu de crises et de bouleversements internes, votre personnage – doté d’une personnalité et de croyances politiques et philosophiques propres – devra contribuer à trancher des dilemmes et développer ses habiletés propres, au cours de la campagne dont la durée annoncée dépasse les vingt heures. Hjalmar Hach, Lorenzo Silva proposent une suite indépendante au Dilemme du Roi dans laquelle – comme dans le premier opus – vos choix modifieront le jeu de façon permanente, et influenceront durablement le cours de la campagne. Il faudra donc penser à développer son personnage de façon cohérente de partie en partie.

 
Le Dilemme de la Reine
Ce que j’aime : Le Dilemme de la Reine m’attire pour la cohérence et le développement de son thème, et pour les interactions qu’il offre. La construction d’un personnage qu’on incarne partie après partie devrait permettre une expérience de jeu ayant des affinités avec le Jeu de Rôle. En revanche, même si le matériel semble d’excellente qualité, je trouve personnellement le montant du pledge élevé pour un jeu legacy.

 
Vous voici dans une scierie abandonnée, au sujet de laquelle circulent des histoires de crimes et de meurtre. Avec vos amis, vous franchissez le portail et découvrez une macabre histoire. L’adversaire, nommé le boucher (l’un des joueurs), aura pour objectif général de vous nuire, tandis que les autres joueurs auront chacun des objectifs et des habiletés propres à leur personnage. Dans The Stiftling Dark de Jeremy Geenen, Ethan Janssen, et Matt Rayford, vous vous déplacez au sein de ce plateau pour essayer de mettre fin aux agissements du boucher, en accumulant des indices, en réparant votre voiture pour vous échapper, ou en prenant la fuite à pied. Les déplacements sont secrets et vous coûteront de l’endurance. Il faudra également veiller à ne pas accumuler trop de blessures, sinon votre personnage mourra. Pour mieux voir dans les différents bâtiments, vous pourrez activer votre lampe torche en utilisant un gabarit (encore un !) qui éclairera certains endroits du plateau et vous permettra de récupérer des indices, voire de coincer le boucher. Pour gagner, il faudra que tous les personnages parviennent à s’échapper, ou bien que l’adversaire réalise sa condition de victoire (elle change de partie en partie).

 
The Stiftling Dark (Module TTS)
 
Ce que j’aime The Stiftling Dark a retenu mon attention, car il mélange l’exploration, les mouvements cachés, les rôles secrets et l’enquête. Avec des interactions où un joueur agit contre tous les autres, et un thème bien travaillé, The Stiftling Dark devrait permettre de se mettre dans la peau de vos personnages, et d’entrer à plein dans le thème.
Patriot, de Anthony Kirkham est un jeu de rôles secrets et de déduction sociale, dans lequel chaque joueur incarnera un membre de l’équipe gouvernementale ayant une mission secrète : protéger le président de Karmonia d’un assassinat. Durant le jeu, vous veillerez à contrôler les différents marqueurs politiques du gouvernement de Karmonia, et vous échangerez des ressources contre des actions. Mais, dans le scénario semi- 
Patriot
Ce que j’aime : En toute honnêteté, les illustrations du jeu ne m’attirent pas tant que cela. En revanche, l’interaction semi-coopérative animée par les missions secrètes qui changent en milieu de partie me semble prometteuse pour garantir une belle tension. Il faut également saluer le courage de l’auteur, Anthony Kirkham : c’est son premier jeu et il a choisi de l’autoéditer.

 
Nous continuons sur notre lancée semi-coopérative avec, cette fois-ci, un jeu plus proche du jeu d’ambiance inspiré d’un jeu vidéo connu sur Steam : 911 Operator d’Atakan Cankorur, Derya Çebi et Meriç Tanzer. Dans ce jeu aux allures d’un Pandémie simplifié, chaque joueur gère une équipe de services de secours incluant des policiers, des pompiers et des urgentistes. Manche après manche, de nouvelles urgences sont révélées, de plus en plus difficiles à maîtriser. Celles-ci augmentent le niveau de Tension Publique et, si les joueurs ne parviennent pas à garder sous contrôle les différentes urgences, en se déplaçant sur le plateau et en dépensant leurs unités de secours, tout le monde perd. En revanche, à la fin de la partie, c’est bien la joueuse ou le joueur qui aura accumulé le plus de points de Réputation qui remportera la partie.

 
911 Operator
 
Ce que j’aime : Je n’attends pas de 911 Operator une grande profondeur. En revanche, j’aime beaucoup les interactions semi-coopératives pour jouer en soirée entre amis. Ici, en l’occurrence, on devrait avoir des interactions amusantes et tendues, vu que le thème s’y prête, et des règles accessibles.
 
Dans la dernière Actu, je vous parlais de Leaf, un jeu de T. Eisner sur le vent dans la forêt. Décidément, l’auteur enchaîne les financements, puisque la campagne de Wonderland’s War, commencée en 2020, et dont les exemplaires viennent d’être livrés, a été relancée pour agrémenter le jeu d’une mini-extension nommée Shards of Madness. Dans cette campagne, vous pourrez acquérir le jeu et les améliorations de la première campagne – à un prix revu à la hausse, bien évidemment ! – mais aussi l’extension qui ajoute de nouvelles cartes Wonderlandian, de nouvelles quêtes, des avantages pour les personnages qui commenceraient un combat, et la possibilité d’utiliser les cristaux comme des ressources à échanger. Rappelons que Wonderland’s War est un jeu ayant pour thème Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, dans lequel les joueurs constituent peu à peu leur sachet de pioche, en y ajoutant des jetons de plus en plus puissants (on parle alors de bag-building). Je n’ai pas joué à Wonderland’s War, mais il semble promettre de belles interactions !

 
 
Wonderland’s War (jeu de base)
 
Ce que j’aime : Ce qui m’attire le plus dans ce jeu, c’est le traitement du thème que T. Eisner semble en avoir fait. Sans être un grand amateur de l’univers d’Alice au Pays des Merveilles, je serai curieux de l’essayer pour comprendre de plus près comment la mécanique de bag-building et les interactions entre personnages se rapportent à l’histoire originale. En revanche, je vous avouerai que le prix, et en particulier l’impossibilité d’acheter le jeu de base sans améliorations, m’attire beaucoup moins.

 
Andrey Kolupaev propose avec Frozen Frontier, un jeu de placement d’ouvriers et de gestion de ressources, dans lequel il faudra être malin pour construire peu à peu son moteur et élaborer la stratégie gagnante. Dans ce jeu, plusieurs mécaniques classiques des jeux euros semblent s’imbriquer dans un thème de science-fiction post-apocalyptique : la Terre est surpeuplée et l’humanité ne dispose plus d’assez de ressources pour pouvoir survivre. La solution est toute trouvée puisque, si vous construisez vos bâtiments et que vous placez habilement vos ouvriers, vous allez pouvoir extraire de l’Hélium-3 sur la planète Janus, et le ramener sur Terre. Seulement, il y a un problème : Janus est froide, inhospitalière et bourrée de méthane. À travers vos différentes actions, votre but sera autant de vous étendre sur le plateau (contrôle de majorités, constructions de bâtiments et placement d’ouvriers), que de développer votre propre tableau (habiletés, bonus récurrents) pour remporter le plus de points et gagner la partie.
 
 
Frozen Frontier (prototype en test à Essen)
 
Ce que j’aime : Sans être surproduit, Frozen Frontier semble offrir une expérience suffisamment immersive pour un jeu de gestion de ressources tout en ne négligeant pas l’ergonomie. Bien qu’il y ait beaucoup de matériel, le plateau semble assez clair, et les différents éléments du jeu se distinguent aisément. Frozen Frontier devrait permettre aux passionnés de jeux euros de s’améliorer partie après partie, car la gestion des ressources est assez contraignante, en optimisant de plus en plus leurs actions.

Dans Redwood de Christophe Raimbault, chaque joueur incarne un photographe qui aura pour mission de prendre les plus beaux clichés de la forêt. À l’aide d’un gabarit sombre, vous déterminerez le mouvement de votre photographe, tandis que vous pourrez orienter le gabarit clair pour réussir à prendre en photo le plus grand nombre d’animaux et de végétaux, de façon à les collecter sur votre plateau et à remplir l’objectif de chaque manche. À la fin de la partie, les points sont calculés à partir des différents éléments collectés ou photographiés par chaque joueur sur son plateau. Pour découvrir les règles plus en détail et vous faire une idée plus précise du jeu, je vous renvoie à notre Ludochrono.

 
 
Redwood
 
Ce que j’aime : Redwood devrait être un petit-moyen jeu agréable pour vos soirées entre amis ou en famille, et original par son utilisation de gabarits pour les déplacements et les clichés. Le matériel semble également soigné et joli, les pledges plus coûteux (exclusivités KS, extensions et améliorations) attireront probablement l’œil des joueurs sensibles à l’esthétique des jeux. Toutefois, à titre personnel, j’aurais quelques réserves à dépenser plus de 50 euros pour un jeu familial.

 
À dans deux semaines !
 
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don sur :
LudoVox - L'Actu du Participatif #5 - Octobre 2022 - Ludovox
Et également en cliquant sur le lien de nos partenaires pour faire vos achats :









Plus de résultats…
Vous pouvez nous soutenir
en faisant un don sur :
Notre page utip

En cliquant sur le lien de nos
partenaires pour faire vos achats :
acheter 911 operator sur magicbazar

acheter 911 operator sur philibert

acheter 911 operator sur espritjeu

Rôle désiré
Saisissez l’URL de destination
Ou alors, faites un lien vers l’un des contenus de votre site

source

A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE