Liberia : aider les adolescents à surmonter l'épilepsie à Monrovia – MSF

@MSF_france
Avec l’application #Antibiogo, la #FondationMSF agit et propose une réponse concrète à l’urgence de santé mondiale… https://t.co/XepNuDvqig
Il y a un an survenait le #naufrage le plus meurtrier à la frontière franco-britannique : dans la #Manche, au moins… https://t.co/gYXl5NnANg
#Ukraine : à Lyman, les infrastructures de santé ont été en partie détruites, l’eau potable et l’électricité sont t… https://t.co/y5VLha6i2Z
« Excusez-nous de vous déranger en ne les laissant pas se noyer » @isadefourny & @mikafromparis dénoncent l’approch… https://t.co/oZ7Ks5FxGc
Depuis 5 mois, à Ivry-sur-Seine, près de 400 adolescents étrangers sont contraints de vivre dans un campement insal… https://t.co/pjbPxvO3Np
Découvrez #Antibiogo, une application libre d’accès et gratuite, développée par La #FondationMSF pour lutter contre… https://t.co/fBkfWqZaJb
Épidémie de #choléra en #Haïti : « Il faut avoir ces doses de #vaccin rapidement, avoir une stratégie de… https://t.co/xHNBWZ5RLm
En raison de leur vulnérabilité, ces jeunes doivent être considérés avant tout comme des #enfants en danger qui doi… https://t.co/VIvJhPisHv
Tout au long de leur parcours, ils ont été confrontés à des situations de rupture & de violences ds leur pays d’ori… https://t.co/5IcoV1YdCh
Violations des droits fondamentaux comme le droit à la #santé ainsi que l’accès à la prévention et aux soins, viola… https://t.co/JV7oe3nLV0
Journée internationale des droits de l’enfant – à #Paris comme à #Marseille, les équipes de #MSF sont témoins au q… https://t.co/cKFmrEzeZf
Félicitations à Véronique Abadie et Brigitte Maizy qui ont obtenu le prix @MSF_france du #carnetdevoyage pour « Viv… https://t.co/d2NiltPKeV
Retrouvez les équipes de #MSF au Rendez-vous du Carnet de Voyage (@IlFautAllerVoir) jusqu’au 20 novembre à Clermont… https://t.co/R01r8XaXcQ
Port-au-Prince, la capitale d#’Haïti, fait face à une flambée de #choléra. L’accès à de l’eau potable est essentiel… https://t.co/ultO6vNidR
#Choléra en #Haïti : plus d’organisations et de bailleurs doivent se mobiliser et des outils indispensables, comme… https://t.co/xDoCgXtHST
#Choléra en #Haïti : « Au total, nous avons admis plus de 8 500 patients et avons recensé 97 décès ; l’évolution es… https://t.co/WXd2Isc0bN
En #Lettonie, #MSF travaille depuis juillet 2022 dans deux centres de détention où des #migrants sont détenus illég… https://t.co/paR94AG7E5
Aidez-nous à secourir et soigner les victimes de conflits, d’épidémies ou de catastrophes naturelles. Seul votre soutien nous permet d’agir immédiatement.
Liberia : aider les adolescents à surmonter l’épilepsie à Monrovia
Nos opérations
41 000 employés MSF sur le terrain
Histoire
1999 MSF reçoit le prix Nobel de la paix
Transparence financière
98,6 % de ressources d'origine privée
Nos Décryptages
Analyses de situations à partir de nos expériences de terrain.
Décryptage à lire sur le sujet
Opération liée
Mary* a 15 ans et elle habite à Monrovia, au Liberia. Les équipes de Médecins Sans Frontières l’ont prise en charge dans la clinique de Westpoint, en lui offrant un traitement et en l’aidant à surmonter la stigmatisation dont elle était victime.
La première fois que Mary a fait une crise d’épilepsie, elle s’est effondrée devant chez elle et s’est réveillée dans sa chambre, la bouche douloureuse. Elle ne se souvenait de rien et pensait qu’on l’avait poussée. Elle avait peur, sa famille aussi. Elle avait été retrouvée inconsciente dans la rue. Dans les jours qui ont suivi, Mary a fait de nouvelles crises. Elle est tombée dans sa salle de bain et dans la cour de son école.
Actualité
[Podcast] Liberia, aux confins de l'épilepsie
Comme dans de nombreux pays, les idées reçues entourant l’épilepsie sont multiples au Liberia. « On grandit en pensant que lorsque vous touchez une personne épileptique, vous risquez d’attraper la maladie », déplore Annie*, la sœur aînée de Mary. La vie scolaire de cette dernière a été durement affectée par sa maladie. Les enfants se moquaient d’elle à l’école, notamment à cause de ses blessures apparentes, causées par ses chutes. « J’entendais les autres élèves en discuter en classe et je me sentais mal. Ils disaient que je ne devrais pas manger avec eux, explique Mary. Heureusement, j’ai pu compter sur le soutien d’un ami proche qui me défendait. »
Annie et sa famille ont essayé de comprendre ce qui arrivait à Mary. L’apparition soudaine des symptômes peut contribuer à la croyance selon laquelle la maladie est le fait d’un sort et les membres de la famille se demandaient qui pouvait leur en vouloir. Annie hésitait à demander de l’aide à l’église, car elle ne savait pas ce que la communauté pourrait faire pour elle, et elle avait conscience qu’amener Mary à l’hôpital coûterait beaucoup trop d’argent. Puis, le mari d’Annie s’est souvenu avoir entendu parler de la clinique que Médecins Sans Frontières gère en collaboration avec le ministère de la Santé à Westpoint, un quartier de Monrovia.
Dans cette clinique, le soutien et le traitement médical vont de pair, pour s’assurer que les gens sont correctement diagnostiqués et traités, mais aussi soutenus pour gérer les nombreux défis sociaux et émotionnels auxquels ils sont confrontés. Le diagnostic de Mary et le début des soins et du soutien gratuits ont apporté un certain soulagement à l’adolescente et à sa famille. Néanmoins, l’épilepsie nécessite un traitement de longue durée, qui peut être un frein pour certaines familles. 
« Quand je suis intervenu auprès de Mary, elle était déjà sous traitement, mais ne le suivait pas de manière régulière. Elle manquait des rendez-vous, explique Wonka Reeder, un travailleur social de MSF. J’ai donc organisé une première visite à domicile, pour essayer de comprendre ce qui embarrassait Mary. » L’équipe de soutien psychosocial a ensuite réalisé deux séances de sensibilisation à l’épilepsie dans l’école de Mary, sans particulièrement cibler son cas, pour ne pas la stigmatiser. Les élèves et les professeurs ont commencé à la soutenir. Mary a progressivement repris son traitement et assisté à ses rendez-vous médicaux.
décryptage
Santé mentale : les blessures invisibles
Wonka Reeder a observé avec satisfaction la façon dont Mary a acquis le niveau de confiance nécessaire pour prendre le contrôle de sa maladie et de sa vie : « Je ne me rends plus aussi souvent qu’avant chez Mary, car elle est indépendante désormais. Elle prend ses médicaments et elle sait quand venir les chercher. Elle sait quand aller à l’école, elle sait quand étudier ses leçons et elle sait quand elle doit chercher le soutien des gens qui l’entourent. Si elle vient à la clinique, même si nous n’avons même pas de séance, elle s’assure de me voir. »
« Les médicaments m’ont aidée, explique Mary. Mes amis m’ont posé des questions sur la maladie, et j’ai réussi à leur expliquer ce dont il s’agissait. Ils m’ont répondu que cela ne les empêcherait plus de s’approcher de moi. C’est important que les gens qui souffrent d’épilepsie puissent se sentir heureux et acceptés. »
* Les prénoms ont été modifiés à la demande de la patiente et de sa famille.
À lire aussi
Communiqué de presse
Rejoignez Médecins Sans Frontières sur
Votre générosité nous est essentielle pour sauver des vies. Merci d’apporter une aide vitale à des enfants,
des femmes et des hommes privés de soins !
Rejoignez les professionnels de santé et les équipes non médicales qui ensemble apportent leurs secours aux populations dont la vie ou la santé est menacée.
Un point de vue unique et un compte-rendu régulier de nos actions sur le terrain.
 
L’actualité humanitaire vue par nos intervenants sur le terrain
En cliquant sur “JE M’INSCRIS”, vous acceptez de recevoir des communications et des formes d’engagement de la part de MSF via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page « politique de confidentialité ».
Tel : +33 (0)1 40 21 29 29
14-34 avenue Jean Jaurès
75019 – Paris

MSF dans le monde
MSF (SIRET N°305 009 102 00081) est une association reconnue d’utilité publique. Chaque don donne droit à une réduction d’impôts égale à 75% du montant du don, dans la limite de 1000€ et 66% au-delà, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

source
https://netsolution.fr/piece-de-monnaie-commemorative-lettone-de-2-euros

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE