"Les Enfants des autres" : Le Masque très ému par le nouveau film de Rebecca Zlotowski – France Inter

La réalisatrice de “Belle épine” et de “Une fille facile” interroge le rapport à la maternité, sinon la parentalité du point de vue du parent secondaire, que représente ici une belle-mère et la fille de son compagnon. Un magnifique film sur la transmission qui a bouleversé Le Masque.
“Rebecca Zlotowski réunit l’incontournable Virginie Efira, Roschdy Zem et Chiara Mastroianni. Rachel, une prof de lycée de 40 ans sans enfant tombe amoureuse d’Ali, divorcé d’Alice, père d’une petite Leila de 4 ans, dont elle devient donc la belle-mère. Elle l’aime comme si c’était sa fille, sans cesser de rêver d’être mère à son tour. Mais ‘l’horloge biologique tourne’. Son gynéco lui assène même que les mois comptent comme des années…
Le plus émouvant dans cette histoire, c’est que Rebecca Zlotowski, 42 ans, a écrit ce film pour raconter son propre désir de maternité, qu’elle n’y arrivait pas et qu’elle est tombée enceinte presque à la veille du tournage. Virginie Efira est absolument bouleversante dans ce rôle mal-aimé du cinéma, la belle-mère.
Plus je la vois, plus elle m’épate !”
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.
C’est un film que la critique pour Causette a beaucoup aimé dans sa manière innovante de considérer la maternité avec autant de bienveillance et de tendresse : “en effet, d’ordinaire, c’est plutôt la marâtre comme chez ‘Cendrillon’. Là, ça surprend vraiment.
J’ai vu tous les films de Rebecca Zlotwoski, j’aime énormément ce qu’elle travaille, ce qu’elle cherche dans son cinéma, et si parfois, on pouvait lui faire le reproche d’être un peu cérébrale, ce n’est pas du tout le cas, tant le film m’a vraiment bouleversée.
Je pense que c’est un des sujets les plus intimes qu’elle ait jamais traités. C’est son film le plus accompli, le plus riche en plénitude. Pourtant, c’est un film qui peut être à la fois léger, grave et douloureux puisque ça raconte une relation entre une belle-mère et une toute petite fille, mais ça raconte aussi l’impuissance d’une femme qui, jusqu’alors, était plutôt à sa place et heureuse comme elle était et qui s’interroge.
C’est très beau parce que c’est par la présence de cette petite fille qu’elle prend conscience d’un manque, d’une béance : le fait qu’elle n’est pas mère, et qu’elle n’a plus sa mère”.
Le journaliste des Inrocks se passionne pour la diversité cinématographique qu’offre Rebecca Zlotowski dans chacun de ses films et la manière avec laquelle elle marie ici parfaitement bien la subtilité à un message grand public.
“Il n’y a pas d’unité de style dans son cinéma. On a l’impression que la forme de ses films est vraiment générée par le sujet qu’elle éprouve quand elle l’entend. Elle part dans des directions très différentes à chaque fois et elle les réussit très souvent.
Celui-là est probablement le plus universel, et celui qui pourrait être son premier grand succès public tant il y a vraiment quelque chose de très direct dans l’émotion qu’elle confère, qui peut parler à beaucoup de gens tout en restant extrêmement subtil. J’aime beaucoup la manière dont elle montre quelqu’un qui souffre de ne pas se conformer à un schéma social dominant, tout en se ménageant la possibilité d’en inventer d’autres. Ce personnage découvre qu’il existe d’autres modes de transmission et d’autres modes de parentalité que la parentalité biologique.
En cela, la dernière scène du film est vraiment bouleversante parce qu’elle dit que quelque chose s’est transmis autrement, c’est vraiment très beau”.
La critique de France Inter salue un très, très beau film, dont le scénario peut, d’après elle, continuer à exprimer beaucoup de choses émouvantes, même quelques jours après l’avoir vu parce qu’il y a surtout “une vraie dignité dans ce film qui tient à la manière dont la cinéaste regarde et raconte cette/son histoire. Une dignité autour d’une histoire riche de plénitude, dans cette manière de dire aussi que la vie continue coûte que coûte, même si on est un numéro 2 dans la vie de quelqu’un.
C’est également un film qui, en second plan, montre ce qu’il y a de violent, de totalitaire dans le rôle parents-enfants, dans cette manière d’exclure les autres du bonheur”.
Lui aussi a été très touché. Alors qu’il n’a pas toujours été adepte du cinéma de Rebecca Zlotowski, et a souvent reproché à la réalisatrice son côté surplomb théorique et intellectuel, le journaliste de L’Obs est lui aussi resté bouche bée face à une transmission d’émotions plus directe et “magnifique. Il y a cette fois-ci quelque chose de beaucoup plus direct, tout en conservant cette même subtilité, mais dans des petites choses du quotidien, des micro tragédies intimes qui à la fois blessent son personnage et, en même temps, le construisent, le font aller de l’avant. C’est vraiment très, très beau !
Puis l’osmose opérée par Virginie Efira entre la sensualité, les petites touches de burlesque, tout ce qu’elle amène de vie dans le cinéma de Rebecca Zlotowski est absolument magnifique. C’est un film qui commence un peu de manière distanciée, avec des ouvertures à l’iris, un peu comme du François Truffaut et qui se finit avec une ampleur mélancolique et universelle”.
🎧  Écoutez l’ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :
“Les Enfants des autres” de Rebecca Zlotowski
6 min
► Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici
Vous trouvez cet article intéressant ?
Faites-le savoir et partagez-le.
Références

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE