Les émotions sont-elles contagieuses entre les humains et les animaux ? – Le Parisien

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




On l’a vu avec le, Covid-19, un virus peut passer d’une espèce à l’autre. Et les émotions, peuvent-elles aussi être « contagieuses » ? Notre joie, notre peur ou notre colère peuvent-elles être ressenties comme telles par les animaux qui nous entourent ? Cette vaste question, qui avait déjà commencé à être creusée scientifiquement, une équipe de chercheurs de l’université de Copenhague s’y est récemment attelée sérieusement.
Pour tenter d’apporter de nouvelles réponses, ils ont mesuré les réactions de chevaux et de cochons domestiques, de chevaux sauvages (cheval de Prjevalski) et de sangliers, confrontés à une voix humaine chargée d’émotions tantôt positives tantôt négatives. Pour Elodie Briefer, co-auteure de l’étude et professeur associée au sein de l’université de Copenhague, « la manière dont on parle aux animaux et ce qu’ils perçoivent de nos émotions a un impact direct sur leurs propres émotions et leur bien-être, se traduisant par des modifications de leurs réactions comportementales, en fonction du ton de la voix ». Donc oui, l’émotion serait contagieuse !
Cette étude vient conforter pour de nouvelles espèces (équidés et suidés) un ressenti que toute personne qui vit avec un chien ou un chat peut avoir. Pour que notre animal se sente bien, il faut lui parler gentiment. Rendez-vous est pris au Champ-de-Mars avec les propriétaires de chiens lors de la balade matinale. L’ambiance est amicale entre humains mais pas uniquement. Amusant de voir que chaque chien est gratifié d’une caresse mais aussi accueilli à l’unisson d’un joyeux « Bonjour ! » : Bonjour Ria, bonjour Pepper, bonjour Prozac… (la politesse envers les chiens passant même parfois avant la politesse entre humains). Et les chiens sont manifestement heureux de gambader au milieu de tous ces humains qui leur veulent du bien. Lola, la « dog mom » de Pouchkine, un magnifique Colley, nous confie son secret : « J’ai un ton rassurant quand je lui parle ; et je lui parle… tout le temps. J’utilise aussi beaucoup de petits mots affectueux voire même je lui dis « attends s’il te plaît » ou « sois gentil s’il te plaît ». Clairement, Pouchkine est brossé dans le sens du poil (qu’il a d’ailleurs fourni).
Maria, la propriétaire de Freddy, un croisé Husky/Berger australien aux yeux bleus, a « toujours parlé doucement et tendrement à (s) on chien. Il est sensible au ton que j’emploie mais il comprend aussi tout ce que je lui dis. Quand il réclame à table et qu’il nous agace, on hausse le ton, il part vexé et il fait la tête ». Vexation et bouderie sont-ils des sentiments qu’un chien peut avoir ? Difficile d’être dans la tête de Freddy, mais sa réaction montre que l’emploi d’un ton chargé négativement porte à conséquence. Et même si cela nous paraît commun et observable au quotidien avec nos animaux, soyons conscients d’assister à une véritable prouesse : la perception d’émotions véhiculées dans un langage qui n’est absolument pas celui de l’espèce canine, et retentissant sur l’état émotionnel de l’animal. Les prémices à l’empathie ?
Pour tenter de comprendre d’où proviendrait cette capacité de décodage et d’interprétation, Elodie Briefer liste trois hypothèses qui pourraient expliquer la contagion émotionnelle inter-espèces. La première d’entre elles serait que nous avons conservé des caractéristiques universelles de nos très lointains ancêtres communs dans la façon d’exprimer nos émotions (car oui, nous avons bien quelque part dans l’histoire un parent identique avec les chiens, les chevaux ou les cochons). Il est vrai que dans beaucoup d’espèces (dont la nôtre), les sons aigus sont plus souvent associés à l’enthousiasme et à l’excitation et les sons graves à la menace ou la colère. Deuxième hypothèse à la contagion émotionnelle : à travers le processus de domestication, nous aurions sélectionné, inconsciemment, les lignées qui réagissaient le mieux aux émotions humaines : une aptitude ensuite transmise de génération en génération. Dernière raison évoquée : la familiarité. Les animaux, sauvages ou domestiques, en contact quotidien avec des humains apprennent à reconnaître leurs émotions et s’y adaptent. « Ces trois hypothèses ne sont pas exclusives et pourraient toutes jouer un rôle dans la contagion émotionnelle, à des échelles différentes selon les espèces ».
Alors retenons-en les conséquences. Même si nos plus proches compagnons à poils nous aident à aller mieux lorsque nous rencontrons des coups durs, attention à ne pas les surcharger de nos émotions négatives. Ce sont de vraies éponges !
Réf : Maigrot, AL., Hillmann, E. & Briefer, E.F. Cross-species discrimination of vocal expression of emotional valence by Equidae and Suidae. BMC Biol 20, 106 (2022). https://doi.org/10.1186/s12915-022-01311-5
Guide Shopping Le Parisien
Offres d'emploi
Codes promo
Services
Profitez des avantages de l’offre numérique
© Le Parisien

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE