Les couverts permanents, définition et grands principes de conduite – Terre-net

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle




Depuis 2013, Arvalis conduit des travaux sur les couverts permanents afin de mieux connaître les espèces et d’évaluer leurs impacts sur les cultures principales. Retour, en vidéo, sur la définition, les grands principes de conduite, et les bénéfices d’un couvert dit « permanent ».
Couvert permanentEn France, les surfaces conduites avec des couverts permanents sont encore faibles. Mais la pratique se développe bien, notamment dans les exploitations en agriculture de conservation des sols. (©Arvalis-Institut du végétal)
Un couvert permanent a un cycle qui chevauche a minima celui d’une culture commerciale, l’interculture suivante et le début du cycle de la culture suivante. Le terme « semi-permanent » est parfois utilisé car le cycle dure le plus souvent entre 18 et 36 mois environ.
Ces couverts sont le plus souvent des légumineuses pour les « services » qu’elles apportent, comme une plus grande autonomie en azote des systèmes de culture, dans un contexte où les cultures de pois, ou encore de luzerne, ont largement régressé.
Avec un fort potentiel de croissance pendant l’interculture et une présence sur une longue période, le couvert permanent est susceptible d’ avoir un plus fort impact qu’une culture intermédiaire (structure du sol, fixation d’azote et de carbone, concurrence vis-à-vis des adventices…), sous réserve de gérer la compétition du couvert sur la culture pour la lumière, l’eau et l’azote.
D’un point de vue économique, les conséquences sont très variées. Si le couvert permanent est maîtrisé et permet un gain de rendement pour la culture principale, tout en réussissant à maintenir des charges faibles pour la conduite de la plante de service, alors il est possible d’atteindre un gain de marge nette de l’ordre de 50 à 100 €/ha et par an sur la rotation.
En France, les surfaces conduites avec des couverts permanents sont encore faibles. Mais la pratique se développe bien, notamment dans les exploitations en agriculture de conservation des sols.
Que se cache-t-il derrière la notion de couverts permanents ? Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo :

Le cycle d’un couvert se décompose en trois périodes : 
– Sa naissance dans le berceau d’une culture. Les légumineuses pérennes étant assez longues à s’installer, leur implantation peut se faire sous une culture dont la conduite doit être adaptée. C’est souvent le cas pour les programmes de désherbage : ils doivent être sélectifs du couvert, restreignant parfois les possibilités de contrôle de la flore, en particulier si cette dernière est complexe. Différentes cultures peuvent servir de support à l’installation d’un couvert : colza, maïs fourrage, tournesol, céréales à pailles, méteils fourragers… Les implantations d’été sont aussi possibles, en privilégiant les précédents libérant le terrain précocement comme l’orge d’hiver.
–  Son apogée à l’interculture. Pendant la période d’interculture, le couvert déjà installé peut se développer très fortement quelques jours après la récolte de la culture grâce à l’accès retrouvé à la lumière. La période d’interculture, tout du moins l’été et le début d’automne, est favorable à la croissance du couvert : structuration du sol, fixation d’azote et de carbone, couverture du sol limitant le développement des adventices, production de biomasse valorisable en fourrage ou par méthanisation… Un couvert permanent, déjà installé au moment de récolter la culture de vente, se développe plus rapidement pendant l’interculture qu’une culture intermédiaire soumise aux difficultés d’une installation estivale (conditions sèches, lit de semences encombré de pailles, intercultures courtes…).

– Sa retraite en présence de la culture suivante. Au moment d’installer une céréale d’hiver par exemple, trois options sont envisageables :
Les essais réalisés par Arvalis–Institut du végétal se sont penchés sur ces trois options de conduite du couvert, principalement sur blé tendre d’hiver. Les résultats acquis depuis 2013 sont encourageants. Les itinéraires techniques sont en cours de validation : choix des espèces (voire variétés) de couverts, implantation du couvert (date et technique de semis du couvert, désherbage de la culture abri), conduite de la culture suivante (en particulier désherbage et régulation du couvert vivant).
© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net
Des leviers à actionner avant et au semis pour obtenir un colza robuste
Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Manque d'eau en pommes de terre : pas d'irrigation, mais une bineuse !
Herbicides colza : gérer les graminées et limiter l'investissement au semis
En orge d'hiver, plus de 60 % des agriculteurs réalisent moins de 70 q/ha
+ 1 % : une légère hausse des surfaces en 2022
Chargement des commentaires
06:02 Pour son 175e anniversaire, le constructeur lance sa série S en édition limitée
05:02 Après cinq ans de hausse, vers un léger repli de la production mondiale ?
lun. Le colza en léger retrait sur Euronext
lun. Le blé et le maïs se redressent après les bombardements russes
lun. Retrouvez les premiers résultats des essais variétés de colza 2021/22
lun. Quelle évolution du prix des terres en Bretagne en 2021 ?
lun. Les nuages de retour sur le nord de la France
Actuellement, quel est votre taux de couverture de vos besoins en engrais azotés ?
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Avec Moisson Live Les résultats de la moisson 2022 directement issus du terrain
Chicago Les cours plongent après l'accord sur les exportations ukrainiennes
L'heure des premiers bilans Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Reportage Quand soudain le champ s'embrase, tracteurs et lances à eau convergent
Tendances météo Les conditions sèches et chaudes vont-elles impacter les semis de colza ?
Agriculture biologique La politique de soutien au bio n’est pas à la hauteur, juge la Cour des comptes
Parmi les plus de 60 ans Seuls 25 % des agriculteurs prêts à céder leur exploitation
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Attractivité de l’emploi agricole La FNSEA sera sur le Tour de France pour promouvoir les métiers de l’agriculture
Intercultures Réussir ses couverts d'été
Interview de Serge Zaka en vidéo Quel pourrait être l'impact de la canicule de la semaine prochaine ?
Weather Market Le maïs français sous la menace de la canicule
Weather Market Le maïs français menacé par la vague de chaleur
Weather Market Un nouvel épisode caniculaire est anticipé en France
Weather Market Les US subissent une nouvelle vague de chaleur
Weather Market Le coup de chaud menace les cultures françaises et américaines
Weather Market Les orages provoquent de gros dégâts en France
Trouver une nouvelle machine
Actualités
Forums
Marchés
Newsletters
Météo
Machinisme
Cultures
Élevage
Nous contacterPublicitéM’abonner PROMentions légalesPolitique de confidentialitéConditions générales de venteAudience certifiée par l’OJDMes consentements
© Terre-net Média 2022, MEDIA DATA SERVICES – Avenue des Censives – TILLE BP 50333 60026 BEAUVAIS
SAS au capital de 1.500.000 € – 829 606 599 RCS Beauvais – N°CPPAP : 0324 W 92243

source

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE