Les Chiffres D'Internet à Retenir en 2021 en France et Dans Le Monde – Leptidigital




Le monde du digital a beaucoup évolué en 2021. Découvre notre bilan en chiffres et en statistiques du digital et d’Internet cette année !
Source des données : Statista.
Sommaire :
Cette année, des records ont été battus en termes de nombre de sites mis en ligne. On a atteint cette année les 1,88 Milliard de site disponibles. C’est un chiffre qui poursuit son évolution logique depuis 2018. Bien que 75% d’entre eux soient inactifs, le nombre de sites reste croissant.
Le site le plus visité en cette fin d’année est … Google ! Il n’y avait pas vraiment de suspens sachant qu’il compte quand presque 3 fois plus de visiteurs mensuelles que son dauphin (qui lui appartient), YouTube. On trouve ensuite les principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram et leur homologue chinois Baidu.
On retrouve quelques sites français parmi ce top 14, et il s’agit de sites pornographiques. On retrouve en effet Xvideos et Xnxx qui cumulent à eux près de 5,8 Milliards de visites, rien qu’au mois de Novembre ! Le premier des 2 compte carrément plus de visiteurs qu’Amazon, WhatsApp ou Netflix. Néanmoins, ces chiffres pourraient être prochainement altérés en raison de nouvelles lois imposées par le CSA. Le but de celles-ci est d’empêcher l’accès à ces sites pour les mineurs. Ceux qui n’ont pas eux recours à des mesures avant le 28 décembre dernier ont été bloqués sur le territoire français.
D’abord, faisons le point : qui utilise Internet en 2021 ? Bien sûr, tout le monde ne l’utilise, et cette part varie selon les continents. Internet est rentré dans le quotidien de près de 9 personnes sur 10 en Europe et en Amérique du Nord, comme on peut s’en douter. En Amérique du Sud et en Europe occidentale, on dénombre autour de 7 personnes sur 10 qui se servent d’Internet, contre 6 pour l’Asie et le Pacifique. En Afrique et au Moyen-Orient, on compte un peu moins de 3 personnes sur 10 qui utilisent Internet. Nous verrons juste après quelles peuvent être les raisons d’une non-utilisation d’Internet.
Les plus gros consommateurs de contenu web sont de très loin les Américains. Ils consomment en moyenne 181 Gb par mois et par utilisateurs. C’est énorme lorsque l’on sait qu’en Europe, on se trouve à 80 Gb par personne tous les mois. Malgré tout, en Europe, on reste de gros consommateurs puisque tous les autres continents se situent entre 32 et 41 Gb mensuels.
Bien sûr, il est difficile de devenir un internaute et de naviguer sur le web si l’on n’a pas accès à Internet. Ce problème est en diminution continuelle depuis plus de 15 ans. On a atteint cette année les 4,9 Milliards de personnes qui ont accès à Internet. En 2019, on n’était qu’à 4,1 Milliards par exemple, et si on remonte encore plus, il n’y en avait que 1 Milliard en 2005. Depuis 2018, la bascule s’est effectué et on a enfin plus de personnes connectées que de personnes sans accès.
Néanmoins, un gros travail reste à accomplir, notamment dans les pays en développement, où se trouvent près de 96 % des personnes non connectées. Cela confirme notre constat sur le nombre d’utilisateurs plus faible en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie.
Si tu trouves qu’Internet coûte cher en France, tu ne devrais pas ! S’il y a bien quelque part où on peut se considérer « chanceux », ce sont les abonnements mobiles et Internet accessibles. Par rapport au salaire net moyen français, il faut travailler environ 1h pour payer 1 mois d’Internet haut débit. C’est 2 fois moins que la Belgique, presque 3 fois moins que l’Espagne, et 30% de moins qu’aux USA. Le champion du monde est Israël avec uniquement 19 minutes de travail nécessaire pour 1 mois d’abonnement. Les pays nordiques, le Japon et la Chine sont également excellents dans ce domaine et inférieurs à la France.
Bien sûr, il faut aussi prendre en compte le fait que le salaire moyen varie, tout comme le prix de l’accès à Internet. Cependant, cela illustre bien l’inégalité de l’accès à Internet. Au Mali, il faut quasiment 1 semaine entière de travail pour se payer le luxe d’un accès mensuel à Internet.
Encore une fois, pas de grande de surprise, le géant Chrome est en tête pour 2021. Néanmoins, celui-ci a perdu 0,2 % du marché, passant de 65,5 en 2020 à 65,3 %. La vraie surprise est l’évolution de Microsoft Edge, qui triple son nombre d’utilisateurs en 1 an. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il soit défini par défaut sur les ordinateurs Windows. Quoi qu’il en soit, il passe devant Firefox, qui perd près d’un quart de ces utilisateurs cette année.
La protection des données est un débat qui prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années. En effet, on parle beaucoup du RGPD et des choses à mettre en place pour protéger les utilisateurs, mais il faudrait peut-être avant tout les informer. C’est en tout cas ce que les chiffres essayent de nous dire. 7 français sur 10 se préoccupent des données collectées, alors que seulement 29% de la population estiment avoir une bonne perception du sujet. Difficile de se faire son avis sans être informé. Ce sera sûrement un des enjeux de la protection de données en 2022.
On remarque également que la confiance des Français envers la sécurité des données varie selon le domaine d’activité de celui qui les collecte. 7 personnes sur 10 font confiance aux banques, contre uniquement 3 envers les GAFAM.
Dans les faits, une méfiance envers les GAFAM se confirme et se comprend, étant donné que Facebook (et donc Instagram) partage quasiment 80% des données récoltées avec des tiers.
On parlait tout à l’heure des sites les plus fréquentées, parlons maintenant des applications mobiles. On va ici évoquer les applications qui ont provoqué le plus de consommation de données mobiles au cours de l’année. Évidemment, c’est une application de vidéo qui se trouve en tête : Youtube. Cette application représente 20,4 % des données mobiles consommées cette année, il faut bien se rendre compte quand même.
Ce n’est pas la statistique la plus pertinente, mais cela permet de faire une petite rétrospective de l’année qui vient de s’écouler. Évidemment, on retrouve beaucoup de choses liées à la crise sanitaire, avec les recherches « attestation couvre-feu » et « Vite ma dose » toutes 2 présentes dans le top 5 des tendances de 2021, sans surprise. Les 3 autres tendances sont liés au sport, avec l’Euro et la Ligue 1 pour le foot, ainsi que Roland Garros pour le tennis.
Les données et l’activité générées en 2021 sur Internet
Cette infographie n’a pas une grande utilité, c’est plus un petit bonus à ressortir pour montrer sa culture digitale. Les chiffres sont forcément impressionnants, mais pas vraiment étonnants.
Les mois derniers, le E-Commerce a bien entendu connu un fort intérêt à cause de cette pandémie que nous connaissons tous. Finalement, on a tous été plus ou moins obligé, à part quelques irréductibles, à passer par le commerce électronique pour faire nos différents achats. Et, bonne nouvelle, a priori, cette tendance n’est pas prête de s’essouffler.
D’ici à 2025, les perspectives d’évolution des revenus du commerce en ligne sont de plus de 20% en France. Bien sûr, il faut mettre cela en corrélation avec d’autres indicateurs. Avec la démocratisation à venir de l’accès à Internet dans les pays à plus faible développement dans les années à venir, on peut facilement envisager des hausses plus élevées qu’en Europe ou en Amérique.
Néanmoins, malgré une hausse des achats en ligne, la tendance n’est pas vraiment à la diversification des boutiques en ligne. Dans la grande majorité des pays de l’étude, le géant américain et leader des sites e-commerce Amazon, est ressorti de la pandémie autant voir plus populaire qu’avant. Il n’y a qu’en Chine où Amazon a perdu en popularité, mais il est vrai que c’est un peu à part.
Tout d’abord, il est d’important de poser les bases : quels sont les réseaux sociaux les plus populaires du monde ? Même si les chiffres datent d’octobre 2021, cela permet de poser un contexte et une tendance globale. Malgré tout ce qu’on peut dire et entendre sur la « décroissance » de Facebook, il reste le média social avec le plus d’utilisateurs actifs : 2,8 Milliards en octobre.
Intéressant de voir que les réseaux sociaux chinois, très peu utilisés en dehors du pays sont nombreux dans ce top 17. WeChat compte par exemple plus d’1 Milliard d’utilisateurs mensuels actifs. Douyin, QQ, Sina Weibo et Kuaishou tournent eux entre 500 et 600 Millions d’utilisateurs actifs mensuels, soit environ autant que Snapchat, et même plus que Twitter (436M) et Pinterest (454M).
On retrouve bien sûr TikTok (ou Douyin en Chine) parmi les réseaux les plus utilisés cette année, grâce à sa croissance fulgurante depuis 2 ans. On peut penser donc penser en première impression que c’est la plateforme qui a atteint le Milliard d’utilisateurs le plus vite. Mais ce n’est pas le cas ! Facebook Messenger les a atteint en seulement 4,9 ans, contre 5,1 pour TikTok. Alors, bien sûr, c’est à prendre avec des pincettes puisque Messenger a été lancé par Facebook en 2011, qui comptait lui déjà près d’1 Milliard d’utilisateurs mensuels actifs.
« Facebook, c’est pour les vieux ». Tu pourras maintenant utiliser cette phrase en l’appuyant avec des chiffres. Environ 9 français sur 10 agés de 35 à 64 utilisent régulièrement Facebook, contre seulement 56% chez les 18-24 ans. Instagram est lui à l’opposé, plus la tranche d’âge vieillie, moins il y a d’utilisateurs réguliers.
Les campagnes publicitaires sur nos réseaux sociaux ont toujours la cote. La manière dont a été traité l’information est incomplète, puisque l’infographie ne prend pas en compte le nombre de personnes potentiellement exposées à ces publicités. C’est logique que la Belgique génère moins de revenus puisqu’il y a moins d’habitants qu’en France par exemple. Néanmoins, cela nous permet de voir à quel point le public anglais est réceptif à ce type de publicité. On trouve approximativement autant d’habitants outre-Manche qu’en France, et pourtant les Anglais génèrent plus de 3 fois les revenus publicitaires des réseaux sociaux français.
Pour compléter ces chiffres, il est également pertinent de dire que 70% des ces revenus sont générés sur mobile.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.





logo leptidigital
Lancé en 2014, LEPTIDIGITAL est un blog marketing digital vous proposant le meilleur de l’actualité digitale (SEO, Webmarketing, Social Media, SEA, Emailing, E-commerce, Growth Hacking, UX …) en plus d’astuces et tutoriels détaillés.
Tu souhaites…
Recevoir notre newsletter marketing digital ?
Annoncer sur leptidigital ?

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE