L'entreprise française Kaleido lance une levée de fonds participative – French Morning London


Ce n’est pas la première levée de fonds de Kaleido, qui a déjà été soutenue par des investisseurs privés depuis sa création il y a trois ans à Londres. “Mais c’est la première ouverte au grand public”, souligne Laura Mimoum, fondatrice de cette enseigne de sandwiches-salades qui connaît un grand succès depuis 2019. 
Si avec son associé, Denis (qui est aussi son partenaire à la ville), ils ont souhaité cette ouverture du capital, lancée en ligne mercredi 23 novembre, c’est pour non seulement donner l’opportunité au plus grand nombre de détenir une part de l’entreprise, mais aussi de faire de ces nouveaux investisseurs, petits ou grands, des ambassadeurs de Kaleido. “Des ambassadeurs qui vont nous aider à continuer à croître”, lance Laura Mimoum. La marque de sandwiches-salades enroulés dans des feuilles de riz compte déjà six boutiques dans la capitale anglaise, taille idéale pour lancer ce type de campagne. 
En construisant cette nouvelle communauté, l’entreprise a donc pour ambition de poursuivre son développement. “Nous avons un objectif de 25 boutiques d’ici 2025”, confirme la Française. Pas que de grands espaces mais aussi des kiosques, comme celui ouvert dernièrement à London Bridge. Aussi, la cheffe d’entreprise souhaite recruter de nouveaux personnels. “On a déjà embauché un directeur des opérations il y a cinq mois. Mais on aimerait également faire appel à des talents ponctuels comme un agent immobilier pour nous aider à trouver nos nouveaux points de vente, ou encore une personne chargée du marketing…”. La somme collectée servira aussi à retravailler le packaging. “Nous proposons déjà des emballages eco-friendly, avec un plateau compostable et un couvercle en plastique recyclable. Cependant, nous souhaiterions aller plus loin”. 
kaleido londres
Si au départ, l’objectif pour réaliser tous ces projets était d’atteindre £400,000 d’ici Noël, cette somme a été déjà dépassée avant même l’ouverture au grand public, lance Laura Mimoum. Et ce, grâce à la pré-ouverture de cette levée de fonds. “Avant la campagne publique, on en a fait une privée où les personnes pouvaient s’enregistrer avant le lancement officiel”. Le fruit de cinq années de travail puisque parmi ces investisseurs, la fondatrice compte une grande partie de son réseau, professionnel comme personnel. Des gens qui ont cru et croient encore à Kaleido. 
Avec son associé, ils espèrent donc atteindre un nouveau palier à partir du 23 novembre, et peut-être parvenir à £600,000. Si le montant est rapidement collecté, la campagne pourrait donc fermer plus tôt que les 30 jours prévus. “Mais on est fier de ce qui a déjà été accompli, mais on va voir ce que ça va donner avec la campagne publique”. Un mélange de stress et excitation, c’est ainsi que la jeune femme décrit son ressenti juste avant l’ouverture du capital de son entreprise qu’elle a bâti à la sueur de son front. “On a commencé par des salons, des marchés et des pop-ups”, se souvient Laura Mimoun. Mais la première étape de cette nouvelle levée de fonds ne vient que lui confirmer que son idée concoctée dans sa cuisine en 2018 a été la bonne. “Cela donne de la confiance et de l’énergie pour la suite. Chaque petite victoire permet d’avancer”. 
Les nouveaux actionnaires pourront, selon le montant investi dans Kaleido (le minimum est de £16), avoir des avantages, comme un déjeuner gratuit d’une valeur de £10, son nom affiché sur le mur officiel des investisseurs et qui sera installé dans le magasin de St Paul’s ou encore des réductions et un accès aux master-classes pour apprendre à confectionner des feuilles de riz. “Plus le montant est élevé, plus les avantages sont importants”, précise Laura Mimoun, qui prévient tout de même : “C’est un investissement ‘capital at risk’”. Cela signifie qu’il existe un risque que l’investisseur perde son argent. Mais bonne nouvelle pour les intéressés qui souhaitent participer à cette levée de fonds, puisque la somme investie est sujette à un déduction fiscale, car elle entre dans le programme ‘EIS’ mis en place par le gouvernement britannique pour inciter à investir dans les start-ups. “Si une personne donne £100, elle récupère £30 en ‘taxe benefits’. Et en cas de faillite de l’entreprise, l’investisseur peut aussi récupérer £30 de sa mise de départ”.
© 2022 French Morning London, French Morning Media Group. All Rights Reserved. Made in NYC.

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE