Le taux d'usure bloque tout le marché immobilier et la Banque de France s'en fiche ! – Insolentiae

par Charles Sannat | 12 Sep 2022 | Grille article, Immobilier | 16 commentaires
« Argent – Plus possible d’avoir un crédit… »
C’est le titre de cet article du Point source ici qui commence ainsi.
« Les banques hésitent à accorder un prêt immobilier, même pour les profils qui remplissent toutes les conditions. Explications.
Forts de leurs confortables revenus (100 000 euros annuels) et de leur jeune âge, Marc, fonctionnaire, et Marie, cadre dans le privé, étaient confiants. Ils allaient enfin s’acheter le 3-pièces de leurs rêves à 450 000 euros. Patatras ! Depuis juillet, aucune banque ne veut leur accorder un prêt. Pourtant, ils remplissent toutes les conditions. La faute à qui ou à quoi ?
D’abord, à la Banque de France, qui fixe chaque trimestre le taux d’usure, c’est-à-dire le taux maximal légal que peut demander un établissement financier. Un mécanisme plutôt protecteur du citoyen, sauf que là, dans le contexte de hausse des taux actuel, il se retourne contre lui ! Le taux d’usure est en effet calculé à partir du taux effectif pratiqué le trimestre précédent par les banques, majoré d’un tiers ».
Sauf que c’est le taux moyen des trois derniers mois, et que vous ne pouvez pas dépasser pendant ces trois derniers mois le taux d’usure qui a été fixé par la Banque de France il y a 6, mois !!
Ce mécanisme qui est censé protéger à juste titre les emprunteurs entraîne mécaniquement une forte inertie. Ce n’est pas problématique en temps normal, mais lorsque la remontée des taux est aussi violente que rapide, l’inertie fait que le taux d’usure est toujours en retard par rapport aux coûts d’emprunts des banques.
Plus grave, le taux d’assurance qui est pris en compte dans le taux d’usure est différent d’un emprunteur à l’autre puisque cela dépend de l’âge du capitaine et plus le capitaine est vieux plus l’assurance est coûteuse et vous fait dépasser le taux d’usure, même si vous avez toute la capacité à emprunter.
Le marché est donc complètement bloqué. le taux d’usure va monter en octobre, mais comme la BCE vient d’augemnter les taux directeurs de 0.75 % il y a un risque que le taux d’usure tape encore une fois en dessous et que le marché reste encore bloqué pour plusieurs mois.
Charles SANNAT
« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »
16 Commentaires
Prendre un crédit, c’est créer de la monnaie et donc de la richesse mais l’inflation est due à un excès de monnaie. Après l’argent facile, voilà venu le temps de l’argent difficile. L’oligarchie de l’UE encore incompétente et dépassée par les évènements. Les citoyens vont donc payer les pots cassés.
Le temps d’epuiser les tombereaux d’argent imprimé par la BCE et qui ne sont plus recyclés à la Bourse….
Le problème n’est-il pas plutôt un marché scandaleusement sur évalué ? Parlez plutôt de cela au lieu de l’arbre qui cache la forêt…
Terrible !
En tout cas, pas de baisse, ni de biens en plus sur le marché…
Même en ayant de l’argent de côté, impossible d’acheter.
Avec toutes les nouvelles normes énergétiques, le marché est immobile, mais ne s’ajuste pas à la baisse…
Les annonces se font de plus en plus rares, les vendeurs attendent et espèrent un assouplissement des règles.
Ne pas oublier que l’immobilier en France est majoritairement un placement… Donc sans plus-value, plus personne ne vends.
Tant pis pour ceux qui ont besoin d’un toit pour vivre…
Je vois bien ce que Charles veut dire mais je ne comprends rien dans calcul des taux, avec un tiers rajouté, etc … il faudrait un exemple chiffré
En empêchant les particuliers d’acheter de l’immobilier :
– Les Banques et Etablissements financiers peuvent racheter à bas prix des biens que les propriétaires pris à la gorge sont obligés de vendre !
– Les particuliers ne peuvent pas se débanquariser et les banques se maintiennent à flot.
Dans tout les cas, on sent que le système est à la limite de la rupture…
Excellent article, très pédagogique, qui met en avant la grande stupidité des hauts fonctionnaires qui sortent tous du même moule à cons qu’est l’ENA. Au fait, le gérontophile de l’Élysée ne devait-il pas fermer cette institution plus qu’inutile, carrément nuisible ?
Bonjour, cela rappel la situation en Chine…
Alors quelques explications.
En Chine,le secteur privé a initié beaucoup trop de programmes de construction inadaptés. Quand je vois les immeubles s’écrouler en Chine, je n’ai pas l’impression que ce sont des HLM ! Le gouvernement Chinois ne fait AUCUN cadeau pour ce genre d’initiative. Si les immeubles sont construits, les propriétaires doivent payer les impôts associés. Vous n’avez pas besoin de réfléchir longtemps pour vous rendre compte que cela va couter très vite très cher aux agences qui ont fait construire et qui ne trouvent pas d’acheteur. Dans une telle situation, abattre les immeubles neufs et inoccupés est presque la moins mauvaise solution. Finalement , pour quelles raisons le gouvernement chinois devrait dégager des montants financiers pour couvrir les choix déraisonnables d’investisseurs en mal de rendement financier ?
C’est comme si un fabriquant de voiture de luxe demandait une subvention à son gouvernement à cause de la mauvaise vente de ses véhicules.
En France, les prix sont tirés par le haut par l’argent gratuit.
Là aussi, quelques explications et un exemple.
Un fournisseur de matériel expliquait à un artisan qu’il ne devait pas regarder le prix du matériel car c’était de toutes les façons, le client qui payait et pas lui artisan. Le commercial expliquait, tout simplement, qu’il ne voulait pas baisser sa marge pour faciliter le travail de l’artisan.
Quand les vendeurs ne trouvent pas d’acheteur, ils nous expliquent que c’est la faute de la banque de France qui ne veut pas prêter aux acheteurs.
Les vendeurs sont, peut-être encore, trop habitués à des prix qui augmentent mécaniquement de 5 ou 10% par an. Donc, dans leur logique, ce sont aux futurs acheteurs de faire pression sur le gouvernement pour que celui-ci débloque la situation en autorisant de nouveau des prêts faciles. Tout comme mon commercial précédent, ce n’est pas à lui de remettre en cause sa marge,mais à tous les autres de s’adapter.
Ce week-end, j’ai fait un vide grenier et un vendeur avait un article que je jugeais potentiellement utile ( mais pas indispensable). Quand je lui ai demandé le prix, il m’a expliqué que c’était un produit rare et recherché…pour arriver finalement à 5 Euro. Je lui ai expliqué que c’était bien trop cher et j’ai tourné les talons. Alors, il m’a demandé combien j’étais prêt à mettre ( 2 Euro pas plus ). Il m’a proposé 3 euro car c’était un article rare… Je lui ai expliqué qu’il pouvait avoir un produit rare et qu’il ne deviendrait cher que le jour ou il trouverait un acheteur. Alors que je partais, il m’a rejoint pour me dire qu’il me laissait l’article au prix que j’avais proposé.
La morale de l’histoire c’est qu’une transaction ne peut exister que si les deux entités sont arrivé à un accord. Cela ne sert à rien de vendre à des prix inadaptés ( et de demander des compensations suite à des difficultés de vente ) ou de rechercher des produits à des coûts ridicules ( On ne trouve pas de personnels qualifiés aux salaires que l’on propose… ) .Il faut être réaliste et arrêter de croire que l’on va avoir ce que l’on veut au prix que l’on veut… Maintenant, de plus en plus de gens savent que les arbres ne montent pas au ciel.
Un dernier exemple, il y a une bonne dizaine d’année, une société cherchaient du personnel pour sa nouvelle usine. Après quelques mois, cette société se plaignait de la difficulté de trouver du personnel…. Jusqu’à ce qu’une personne leur dise qu’avec les salaires proposés, les gens n’avaient même pas les moyens de payer le transport pour arriver jusqu’à l’usine !
Attendons la suite et voyons comment cela va évoluer.
C’est une volonté du gouvernement.
Le taux d’usure est un outil sournois pour contrôler le crédit indirectement.
C’est à dire faire baisser la masse monétaire – l’inflation – créée par le crédit.
Le gouvernement n’a pas beaucoup d’autres outils à sa disposition.
Les autres sont sous contrôle de la BCE.
Une solution simple serait de garder le mode de calcul du taux de l usure en le calculant mensuellement et non trimestriellement.
J’ai le problème à la banque maintenant. Mon banquier me dit que c’est le taux d’usure qui bloque, pas les critères du HCSF.
Mais quelle arnaque.
Le taux d’usure est la justement pour protéger les faibles ménages et éviter qu’ils s’endettent à vie pour financer une bulle spéculative.
Il y a une bulle spéculative sur l’immobilier depuis le COVID.
Ce que les acteurs du secteur redoutent, c’est que sans augmentation du taux d’usure, les ventes chutent, les prix baissent et que les faibles ménages puissent acheter sans augmenter les profits des gros groupes immobiliers et des riches.
Que la propagande du taux d’usure qui dessert les pauvre soit si répandu en dit long sur la crainte des riches qui ont acheté massivement des logements durant et après le COVID.
Que les vendeurs baissent leur prix…c est le jeu.nous avons une inflation exponentielle …le but étant de calmer le jeu..il est normal que la BCE et la banque de France traient des pieds pour dégonfler la bulle…les passoire thermiques étant invendables…j’espère que le blocage va exploser cette bulle immobilière totalement hors sol ..ils veulent vendre..qu’ils baissent leur prix ..point. La fête est finie …
Pourquoi ne pas ajouter une variable à ce fameux taux d’usure permettant aux banques d’accorder un prêt immobilier bien plus facilement pour les primo accédants qui ne font donc pas de spéculation immobilière…
Le plus honteux c’est de bloquer les dossiers de personnes qui travaillent durs et qui veulent simplement un toit pour leur famille justement… C’est mon cas. Je devais signer ce mois-ci un compromis de vente pour l’achat d’un terrain (premier bien immobilier) et y bâtir une petite maison performante en énergie. Et bien non le taux d’usure bloque mon dossier alors que j’ai un taux d’endettement inférieur à 30%…
Merci encore Charles pour vos différentes interventions sur Youtube 🙂
Bien sur, la faute au taux d’usure… celui la même qui protège les ménages de taux de crédit qui plongerait la France dans un surendettement endémique.
Le marché de l’immobilier totalement déconnecté de la réalité des salaires depuis plus de 15 ans n’y est pour rien… la spéculation dans les zones tendues et touristiques non plus…
Il est préférable pour une majorité de gens de ne pas acheter leur 3 pièces à 450 000 euros (un demi million pour un 3 pièce apparemment c’est normal !) ils remercieront la BDF de les avoir sauvés dans quelques années.
Mais bon il faut bien que les courtiers et les agences immobilières qui se gavent depuis plusieurs années se plaignent qu’on réduisent leur gagne-pain.
Il ne faut pas oublier que les taux d’emprunts sont anormalement bas, il y a encore peu de temps on empruntait à 4% sur 20 ans.Il n’y a pas que les courtiers et les agences immobilières qui sont concernées , que faites vous des particuliers (ou de leurs clients vendeurs) ?
En effet si on se place du côté du vendeur c’est très gênant aussi, tout le monde n’est pas propriétaire d’un bien acheté il y a 20 ans ou le prix de l’immobilier était bien plus bas, vous vous mettez à la place d’un vendeur qui a acheté il y peu de temps? C’est donc à lui que vous proposer de payer les pots cassés ?
Il faut absolument remonter le taux d’usure et comme il faut, les taux d’emprunt en hausse devrait petit à petit réguler le marché.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.






Le taux d'usure bloque tout le marché immobilier et la Banque de France s'en fiche ! - Insolentiae

source
http://fragua.org/comment-acheter-ou-vendre-une-piece-de-2-euros

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE