Le stage caritatif d'un étudiant en Tanzanie – le Journal de la Haute-Marne

Vous êtes nouveau sur JHM ? Inscrivez-vous
Vous êtes un membre du JHM ? Connectez-vous
Vos données personnelles seront utilisées pour vous accompagner au cours de votre visite du site web, gérer l’accès à votre compte, et pour d’autres raisons décrites dans notre politique de confidentialité.
Votre mot de passe doit être composé d’au moins 8 caractères comprenant au moins une majuscule, une minuscule, un chiffre, et un caractère spécial ( @ # * $ ! % ^ & + = – _ ).
Vous êtes nouveau sur JHM ? Inscrivez-vous
Mot de passe perdu ? Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien par e-mail pour créer un nouveau mot de passe.
Jamais Mathis Crépin n’aurait imaginé vivre une superbe aventure en s’inscrivant au master Staps de Strasbourg en marketing du sport. Dans le cadre d’un stage, ce jeune habitant de Sommelonne a choisi une destination pour le moins dépaysante : l’Afrique australe, en Tanzanie. Ayant dû le reporter en 2021, lors de sa première année de master, en raison de la situation sanitaire, le Calvin décide de suspendre six mois ses études et part en césure en janvier dernier, à Mwanza, la deuxième ville de Tanzanie. Sur place, il est accueilli par la Sports Charity, une ONG créée en 2016 par un Allemand et dirigée par Estelle, une Suisse mariée à un Tanzanien. (site internet scmwanza.org)
Mathis est parti en mission humanitaire après avoir économisé l’argent nécessaire grâce à des jobs d’été et stages étudiants. Car tout est basé sur le bénévolat, y compris le voyage, l’hébergement et les repas. Pour le Meusien, l’argent ne peut être un frein si l’on veut se sentir utile, rendre le quotidien des gens de meilleure qualité. Il aura reçu bien plus en retour, « de l’apprentissage, de l’ouverture d’esprit, une nouvelle façon de concevoir la vie ». L’association a pour but de promouvoir le sport, plus particulièrement les sports d’équipes tels le football (spécialité de Mathis qui joue au SMC Marnaval), le volley-ball, le basket-ball et le net-ball, dans tous les quartiers, écoles, clubs de la région de Mwanza qui compte près de 70 % de chômeurs parmi la jeunesse.
Ses missions, en lien avec sa formation, l’ont conduit à monter des dossiers de demandes de financements pour construire un nouveau centre sportif (deux ont déjà été réalisés grâce aux dons récoltés par Sports Charity), à recruter d’autres volontaires, à encadrer les joueurs de foot, à organiser la distribution de ballons dans les villages alentours : « Pendant sept semaines, c’est environ 2 000 ballons qui sont échangés, provenant d’Europe, acheminés via bateau, dans un container. Les fédérations de sport n’ont pas les moyens de mettre en place ces actions alors nous nous y substituons, aussi toutes les aides sont les bienvenues, d’ailleurs, quand je suis parti, j’avais une deuxième valise remplie de 20 kg de tenues de match dont celles données par mon club du SMC Marnaval. Là-bas, le cuir des ballons inutilisables est recyclé, tout a une valeur. Les Tanzaniens m’ont beaucoup appris, ils sont très chaleureux, très accueillants, toujours prêts à partager, à t’aider. Le football est le sport le plus populaire, leur unique loisir qu’ils pratiquent sur un terrain vague, un mélange de sable, d’herbe, avec beaucoup de rebonds, et les buts, ce sont souvent deux bouts de bois avec une ficelle. Les joueurs et joueuses ont toujours envie d’apprendre et de progresser, jamais de fainéantise ou de manque de motivation ».
A 22 ans, Mathis a pris conscience des valeurs qu’il souhaite faire siennes désormais : « Tu ne le fais pas pour de l’argent mais au contraire, pour le bonheur de faire le bien autour de toi, quand tu traverses la rue et que tu vois des enfants heureux avec une balle dans les pieds, c’est le plus beau des cadeaux ».
A son retour en France, fin mai, Mathis a décidé de donner un ultime coup de pouce à ses amis tanzaniens, il a publié sur Youtube une vidéo présentant son expérience, intitulée “fin de mon aventure en Tanzanie”, et dans laquelle il appelle aux dons sur le site de collecte “Lydia” en vue de la construction du troisième centre sportif à Mabatini. « Ces centres sont bien plus qu’un lieu de pratique sportive, mais aussi un lieu de vie sociale vital, où des talents éclosent, des amitiés naissent et des projets communautaires également, comme la création d’équipes féminines de plus en plus ».
EVASION. Manon Hutin, jeune femme de 30 ans résidant Bettancourt-la-Ferrée, a fait cet été l’ascension du Kilimandjaro. La prouesse sportive semble anecdotique pour cette géographe, qui retient la satisfaction et(…)
Mobilité. Le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a, le 16 août, confirmé la position de la préfecture, qui avait retoqué la délibération du conseil municipal de Langres autorisant une aide à(…)
Mercredi 17 août, le maire du village, Dominique Laurent, accompagné de deux adjoints, Caroline Duhalde et Bertrand Villegas, se sont rendus chez Angelo Benigni pour lui souhaiter son 100e anniversaire.(…)

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE