L'art des achats au détail à l'ère du numérique – FashionUnited.fr

15 sept. 2022
Retail
Malgré l’évolution des tendances dans le secteur de la vente au détail, un facteur reste immuable : l’union entre l’art et la technologie dans les achats. Aujourd’hui, les détaillants s’efforcent de perfectionner leur expérience omnicanal, mais avec l’émergence constante de nouveaux concurrents, ils savent plus que jamais que chaque point de contact doit pouvoir offrir une expérience d’achat sans faille. Un assortiment soigneusement sélectionné donne envie au client d’acheter, et un bon détaillant doit savoir allier l’art et la technologie.
Cependant, la plupart des acheteurs au détail ne disposent pas des outils appropriés pour les aider dans leur travail. De nombreux acheteurs notent encore leurs commandes à l’aide d’un stylo et d’un papier, puis recopient ces informations sur des feuilles de calcul Excel, perdant ainsi du temps inutilement sur des tâches manuelles. D’après les données du cabinet de conseil McKinsey, jusqu’à deux tiers du temps d’un acheteur est consacré à des « tâches fastidieuses », ce qui met en évidence l’inefficacité de nombreux systèmes d’achat au détail aujourd’hui encore. Pourtant, en fournissant à leurs acheteurs les bons outils, les détaillants peuvent créer des assortiments qui s’adressent vraiment à leurs clients tout en les responsabilisant et en rationalisant leurs systèmes. Examinons ici comment les acheteurs peuvent exploiter les données de manière efficace sans renoncer à pratiquer l’art de l’achat.
accompagner la dématérialisation de leur tâche Les acheteurs jouent un rôle essentiel dans le succès d’un détaillant, mais bon nombre d’entre eux n’investissent pas dans la fourniture d’outils dédiés. Les détaillants dépensent des millions pour acheter de nouveaux produits chaque saison alors que les décisions sont prises hors ligne à l’aide de PowerPoint et d’Excel, même s’il existe sur le marché des outils en ligne pouvant réduire de 50 % le temps de rédaction des commandes. « Dans ce monde toujours plus numérique, où l’utilisation des données et des analyses est essentielle afin de stimuler la croissance et la transformation d’une entreprise, on demande aux acheteurs de gérer les données de leur marque, ce qui nécessite des heures de saisie laborieuse dans Excel et dans des systèmes d’une autre époque qui, en fin de compte, éloignent les acheteurs de l’art d’acheter », souligne Chris Palmer, Senior Account Executive chez NuOrder by Lightspeed.
Par exemple, le manque de normalisation entre les vendeurs, les marques et les fabricants peut entraîner des retards, de la confusion et une perte de temps pour un nettoyage des données inutile. Ce qu’une marque peut considérer comme bleu, une autre peut l’appeler marine ou indigo. La définition d’un gilet peut être différente d’une marque à l’autre, ou d’un pays à l’autre, ou encore la façon dont une marque photographie ses échantillons peut différer radicalement, ce qui signifie que les détaillants doivent faire un large tri avant que les produits soient prêts à être commercialisés et que l’analyse puisse être effectuée. Toutefois, s’ils disposaient des outils adéquats, les acheteurs au détail pourraient passer jusqu’à 70 % de temps en moins à remplir des données, 90 % de temps en moins à envoyer des e-mails aux marques, 60 % de temps en moins à dimensionner les commandes et 90 % de temps en moins à les passer en revue. Ils seraient ainsi plus efficaces et auraient plus de temps pour se concentrer sur les décisions d’achat à proprement parler.
Cet éloignement de l’art de l’achat imputable aux tâches manuelles peut également avoir un impact négatif sur la satisfaction générale des acheteurs au travail, ce qui entraîne un taux de rotation élevé – en particulier pour les acheteurs débutants, qui sont souvent chargés des « tâches fastidieuses ». De plus en plus d’acheteurs au détail sont désireux de voir et de parler de leur impact sur l’entreprise, désireux d’évoluer dans leur carrière en utilisant les outils les plus sophistiqués disponibles sur le marché pour accomplir leur travail le plus efficacement possible. Pour autant, difficile d’y parvenir quand on n’a pas les bonnes cartes en main.
détail Un manque de vue d’ensemble (souvent dû au cloisonnement des départements) et des systèmes obsolètes peuvent également influer sur la capacité des acheteurs à prendre des décisions efficaces en termes d’achats et d’assortiment. À long terme, cela peut amener les acheteurs à prendre des décisions d’achat sans disposer de données suffisantes, entraînant un excès d’assortiment et une perte de ventes. Face à l’excès de stocks, les détaillants sont contraints de réduire les prix et de liquider la marchandise en vrac avant qu’elle ne quitte l’entrepôt, souvent au prix de pertes substantielles. Les détaillants qui pratiquent le plein tarif, en particulier, se sentent obligés de se débarrasser de leurs stocks excédentaires de marchandises qui se vendent mal afin de ne pas cannibaliser les ventes à plein tarif, ce qui entraîne des pertes de ventes considérables. Un autre problème se présente lorsque l’on achète sans données suffisantes, à savoir un surplus de styles.
Par exemple, les acheteurs peuvent s’approvisionner auprès de plusieurs marques et achèteront probablement quelques produits tendance en plus des produits de base. Ils peuvent aussi être chargés de commercialiser un certain département, une certaine région ou une certaine catégorie sans avoir une idée précise des produits connexes que les autres départements achètent. Ainsi, sans savoir à quoi ressemble l’achat global de toutes les marques dans un certain département ou une certaine catégorie, cela pourrait conduire à un surstockage de produits tendance. « Donc, au lieu d’avoir dix options pour des baskets blanches basses, il y en a 50 », explique Palmer. Si les produits tendance sont essentiels pour séduire les consommateurs, le plus est parfois l’ennemi du bien. Les consommateurs pourraient penser qu’il leur faut le plus grand nombre possible d’options au choix. Pourtant, des études montrent qu’avoir trop de choix peut parfois être nuisible et inciter à abandonner complètement l’envie d’acheter.
« Les achats peuvent être une source de différenciation concurrentielle pour un détaillant, et pourtant c’est une fonction qui, d’un point de vue opérationnel, est incroyablement inefficace », observe Palmer. Mais les détaillants qui réussissent le mieux aujourd’hui sont ceux qui soignent leur marque et leur offre de produits grâce à des achats et des assortiments efficaces. Les solutions, telles que celles proposées par NuOrder, offrent les avantages suivants :
En donnant aux groupes d’achat ou à l’ensemble de la division des achats une vue d’ensemble claire, NuOrder offre aux détaillants un excellent retour sur investissement, comme en témoigne son récent partenariat avec le grand magasin de luxe américain Bloomingdale’s, qui compte actuellement 55 sites à travers le pays.
En travaillant avec NuOrder afin de lancer son nouveau concept store Bloomie’s, Bloomingdale’s a numérisé ses processus d’achat pour créer une collaboration numérique entre ses acheteurs et les marques. Cela a permis de réduire le temps consacré aux commandes écrites et à la préparation des revues de style pour les principales équipes d’achat. Bloomie’s a également été en mesure de constituer son propre assortiment unique, distinct de celui de Bloomingdale’s, qui est conçu pour changer fréquemment afin de séduire un public plus jeune.
« Suite à la tendance actuelle du télétravail, la possibilité de visualiser l’achat sur notre plateforme a permis à Bloomie’s de combler les lacunes et d’éliminer les processus hautement manuels », explique Olivia Skuza, cofondatrice de NuORDER et directrice générale de NuORDER by Lightspeed. Ce nouveau concept a remporté un franc succès, et Bloomingdale’s ouvrira un deuxième magasin Bloomie’s dans la région de Chicago d’ici la fin de l’année.
Lorsque les acheteurs disposent de données globales et que le nombre de personnes nécessaires pour saisir ces données, développer les assortiments ou s’implanter dans de nouvelles catégories ou de nouveaux territoires est réduit, les détaillants peuvent faire des choix d’achat plus décisifs et plus judicieux. Cela permet d’obtenir de meilleurs taux de vente et de réduire les démarques en fin de saison dues au surplus de stock.
Dans l’environnement actuel de la vente au détail, en constante évolution, la capacité des détaillants à accélérer la configuration des articles, la rédaction rapide des commandes et la création des produits grâce à une solution en ligne intégrée constitue un avantage décisif. En restant à la pointe des dernières avancées en matière de technologie d’achat, les détaillants multimarques sont alors en mesure d’offrir à leurs clients une expérience d’achat axée sur le produit, la plus fine possible.
Pour de plus amples informations, rendez-vous sur NuORDER.com
Ce site utilise des cookies pour ses services, personnaliser ses annonces et analyser le trafic. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies..

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE