La valeur du jour à Paris – Airbus Group défend une stratégie industrielle et commerciale offensive – Capital.fr

(AOF) – Le titre d’Airbus Group gagne 2,48% à 94,63 euros à la mi-journée, prenant ainsi aisément la tête de l’indice CAC 40. A l’occasion d’une journée investisseurs à Toulouse, il a réaffirmé une stratégie de production ambitieuse pour sa famille de biréacteurs et confirmé ses objectifs 2022. Guillaume Faury, directeur général de l’avionneur européen, a souligné dans sa présentation aux investisseurs que le carnet de commandes d’avions commerciaux était robuste et bien diversifié.
Les monocouloirs tiennent toujours le haut du pavé avec 6 699 aéronefs en commande au 31 août 2022, dont 51% A321, tandis que les gros porteurs en commande sont au nombre de 640, dont 34% A330. Près de 223 A320 sont en exploitation dans le monde actuellement.
L’avionneur Airbus vise des niveaux de production ambitieux pour la famille des biréacteurs. D’ici la fin de l’année, le groupe vise une cadence de production mensuelle d’environ 50 appareils pour son A320neo. Le constructeur a annoncé par ailleurs qu’il réfléchissait à une version allongée de son A220. Pour faire face aux turbulences de sa supply chain, la société a réaffirmé qu’elle menait une politique de gestion active faite d’efforts en personnel et de digitalisation. Un avion comporte près de 2 millions de pièces par avion fournies faisant intervenir 13 000 fournisseurs, dont environ 3 000 de premier rang, et près de 3 000 acheteurs.
Au 23 septembre 2022, l’avionneur vise dans les années à venir des cadences de production mensuelle de 14 aéronefs pour l’A220 contre 6 à fin 2022 ; de 75 A320 contre 50 à fin 2022 ; de 6 A350 contre 5 à fin 2022. Les ambitions pour l’A330 sont stables à plus ou moins trois unités par mois, comme c’est le cas pour cette année.
Le directeur financier Dominik Asam a fait un point sur les prévisions 2022. Au 31 août 2022, l’avionneur a livré 382 sur les 700 avions prévus, laissant encore environ 320 aéronefs à livrer aux clients. L’Ebit ajusté est de 2,6 milliards d’euros au premier semestre 2022 contre une prévision de 5,5 milliards pour l’exercice global, soit un delta de 2,9 milliards d’euros à faire rentrer dans les caisses de l’entreprise.
Le free cash-flow – avant M&A et financement clients – est de 2 milliards d’euros au premier semestre 2022 contre un objectif de 3,5 milliards pour l’exercice 2022, soit un écart de 1,5 milliard à générer encore.
Concernant les dividendes par action et le ratio de distribution, Dominik Asam a indiqué dans sa présentation qu’après avoir atteint 42% en 2018 (1,65 euro par action), le ratio était tombé à 28% à 1,50 euro en 2021 mais qu’il tablait sur une reprise à la hausse de ce ratio. Au 30 juin 2022, le groupe a distribué 1,2 milliard d’euros aux actionnaires, contre zéro en 2021 et 2020 et 1,3 milliard en 2019.
© Prisma Media – Groupe Vivendi 2022 Tous droits réservés

source
https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE