La future Agence marocaine du sang et de ses dérivés remplacera le CNTS et les CRTS – Médias24 – Médias 24

menuRUBRIQUES
Suivez-nous :
|
Dans le cadre de la réforme du système de la santé, le ministère de la Santé et de la protection sociale va créer une Agence marocaine du sang et de ses dérivés. L’objectif principal est d’assurer une meilleure gouvernance de la problématique du sang. Elle remplacera le Centre national de transfusion sanguine et ses centres régionaux.
Le 9 décembre 2022 à 10h28
Dans le cadre de la réforme du système de la santé, le ministère de la Santé et de la protection sociale va créer une Agence marocaine du sang et de ses dérivés. L’objectif principal est d’assurer une meilleure gouvernance de la problématique du sang. Elle remplacera le Centre national de transfusion sanguine et ses centres régionaux.
Le ministère de la Santé avait examiné jeudi 1er décembre cinq projets de loi dans le cadre de la réforme du système de la santé. L’approbation de ces textes est prévue ce jeudi 8 décembre. Il s’agit du :
Selon nos informations, dans la note de présentation du texte portant sur la création de l’Agence marocaine du sang et de ses dérivés, le ministère de la Santé rappelle l’importance de cet élément vital dans le secteur de la santé, l’importance de mobiliser tous les moyens possibles pour le fournir, et ainsi la nécessité de créer cette Agence pour remplacer le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et ses centres régionaux (CRTS), et faire ainsi face aux problématiques et contraintes qu’ils rencontrent.
Ce projet de loi comporte six chapitres et 25 articles, qui s’articulent autour des axes suivants :
– La fixation des missions et des prérogatives de l’Agence marocaine du sang en relation avec la politique de l’Etat, qui a pour objectif de développer un stock de sang humain et de dérivés de sang, capable de répondre aux besoins nationaux ;
– La fixation des organes d’administration et de gestion de l’Agence, ses missions et son organisation administrative et financière ;
– La fixation des conditions et modalités de transfert du personnel du CNTS et CRTS vers l’Agence marocaine du sang.
Comme l’Agence du médicament, l’Agence marocaine du sang et de ses dérivés, qui sera sous la tutelle de l’Etat, sera basée à Rabat. Des représentations au niveau du territoire national seront créées sur décision de son conseil d’administration.
L’Agence du sang sera, entre autres, chargée d’appliquer les visions stratégiques de l’Etat visant à assurer le développement du stock de sang humain ainsi que ses dérivés, afin de répondre au besoin national, et d’en assurer la qualité. Elle aura ainsi pour missions :
– La participation à l’élaboration de la politique nationale relative au sang, son application, son suivi et son évaluation ;
La collecte du sang auprès des donneurs, son traitement, sa conservation et sa transformation ;
Surveiller le développement du stock de sang et ses dérivés au niveau national ainsi que sa distribution ;
– La fourniture de tous les établissements de santé relevant des secteurs privé et public en sang, plasma, concentré de globules rouges et concentré de plaquettes standards, en fonction de leur besoin ;
– La fixation et la révision des tarifs des sacs de sang ;
– L’autorisation de la création de magasins de stockage de sang et de ses dérivés à court terme au sein des établissements sanitaires relevant des secteurs public et privé ;
– La réalisation de diagnostics dans le secteur de la transfusion sanguine ;
– L’amélioration de l’extraction des cellules pariétales ;
– Le contrôle de la qualité du plasma utilisé dans la préparation des médicaments ;
– Assurer la qualité du sang et de ses dérivés ;
– L’autorisation de l’importation et de l’exportation du sang et de ses dérivés, excepté les produits sanguins fixes ;
– La participation à la surveillance épidémiologique dans le domaine de la transfusion sanguine ;
– La participation à la formation continue des professionnels de la santé dans le domaine de la transfusion sanguine.
Elle sera également amenée à :
– Réaliser et développer les recherches et études scientifiques en relation avec ses domaines d’expertise, en coordination avec les différentes entités et organisations concernées ;
– Suivre les nouveautés dans le domaine de la transfusion sanguine, leur application et généralisation au niveau national ;
– Exprimer son avis concernant les projets de textes réglementaires et d’application qui lui sont proposés par le gouvernement et présenter des propositions d’amélioration sur les lois en vigueur ;
– Exprimer son avis sur les dossiers en relation avec son domaine d’expertise, qui lui sont proposés par le gouvernement ;
– Proposer des améliorations du système actuel de transfusion sanguine ;
– Participer à la coopération internationale ;
– Participer à la veille sanitaire et épidémiologique, en coordination avec les secteurs et établissements concernés ;
– La sensibilisation, l’encadrement et la communication.
Par ailleurs, dans le cadre de l’échange d’expertise, l’Agence du sang, tout comme celle du médicament, est habilitée à signer des contrats et conventions avec les acteurs locaux ou internationaux.
L’Agence marocaine du sang et de ses dérivés remplacera ainsi le Centre national de transfusion sanguine et l’ensemble des centres régionaux de transfusion sanguine, dans tous leurs droits et obligations
L’Agence marocaine du sang et de ses dérivés sera gérée par un conseil d’administration et un directeur. Le conseil sera composé de représentants et de personnalités connus pour leurs compétences et expertises scientifiques, techniques et juridiques dans le domaine de la transfusion sanguine. Le président du conseil peut, à titre consultatif, convoquer des experts aux réunions du conseil. Les modalités d’application de ce point seront fixées par un texte d’application.
Le conseil d’administration est chargé, entre autres, d’examiner les programmes de travail annuels ou pluriannuels de l’Agence, de fixer la politique générale de celle-ci, d’approuver le statut fondamental du personnel réalisé par le directeur, d’approuver sa structure organisationnelle, d’approuver les rapports annuels réalisés par le directeur ainsi que les projets de convention avec les entités nationales et étrangères, de fixer les budgets annuels et de décider de l’acquisition ou de la location des biens. Le conseil peut également créer des commissions d’enquête et d’évaluation périodiques.
Le conseil d’administration devra également créer des représentations au niveau national ainsi que des unités locales de collecte et de stockage de sang.
Le conseil d’administration se réunit sur invitation du président, par sa propre initiative et sur demande du tiers de ses membres, à chaque fois que nécessaire, et au moins deux fois par an, avant le 30 juin pour approuver les listes synthétiques de l’année passée, et avant le 30 novembre pour examiner et fixer le budget annuel de l’année suivante.
Pour sa part, le directeur de l’Agence peut assister à titre consultatif aux réunions du conseil d’administration. Ce dernier, qui est nommé selon la réglementation en vigueur, dispose de tous les pouvoirs pour gérer ladite Agence. Il sera ainsi chargé de mettre en œuvre les décisions du conseil d’administration, de gérer les affaires de l’Agence et de coordonner ses activités, de gérer les services et les ressources humaines, de préparer les projets de budget annuels, ainsi que les rapports annuels des activités qu’il exposera devant le conseil pour approbation. Il représentera également l’Agence vis-à-vis de l’Etat et toutes les institutions publiques ou privées, et devant la justice.
Les fonctionnaires titularisés et stagiaires des CNTS et CRTS seront transférés vers l’Agence du sang et de ses dérivés à l’entrée en vigueur de la loi portant sur sa création, tout en gardant leurs droits et avantages, et ce jusqu’à l’adoption du statut fondamental de la nouvelle Agence.
Les biens de ces centres seront également mis, gratuitement, à la disposition de l’Agence du sang à la date d’entrée en vigueur de ladite loi. La liste des biens sera fixée par un texte d’application. Les archives, documents et dossiers des centres subiront aussi le même sort.
L’Agence du sang disposera en outre de cadres et d’agents qu’elle emploiera, ainsi que de fonctionnaires attachés, et pourra recourir à des experts ou conseillers qu’elle embauchera sous contrat, pour la réalisation de taches déterminées, pour une durée précise.
Par ailleurs, le terme “service de transfusion sanguine” sera remplacé par “Agence marocaine du sang et de ses dérivés” au niveau de la loi 03-94 relative au don, au prélèvement et à l’utilisation du sang humain. Par ailleurs, la référence au CNTS et aux CRTS sera remplacée par l’Agence marocaine du sang et de ses dérivés.
Cette loi entrera en vigueur à partir de la date de publication de ses textes d’application au Bulletin officiel (B.O.), lesquels doivent être publiés dans un délai d’une année au maximum après la publication de cette loi au B.O.
Le 9 décembre 2022 à 10h28
Dans le cadre de leur deuxième campagne de sensibilisation, de jeunes adolescentes représentantes du Mouvement BIGGER appellent, dans le cadre d’une conférence de presse, à l’abrogation des articles de loi autorisant le mariage des mineurs.
Après de multiples notifications sans réponse, la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech déclenche enfin la procédure de contumace contre le ressortissant koweitien accusé de viol sur une mineure de 14 ans. En deux ans de procès et après de multiples citations, l’intéressé n’a jamais comparu malgré les promesses de son ambassade, ce qui semble conforter la thèse de la fuite. La famille de la victime a retiré sa plainte et l’AMDH se pose en unique partie civile.
Voici le programme TV de la diffusion en direct du prochain match du Maroc dans le cadre de la Coupe du monde 2022.
Les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne ont donné leur feu vert, jeudi 8 décembre, à l’entrée de la Croatie dans l’espace Schengen de libre circulation intérieure, a annoncé la présidence tchèque du Conseil de l’UE.
Ce vendredi 9 décembre vers 8h30, la première cotation centrale USD/MAD de la journée, telle que publiée par Bank Al-Maghrib (BAM), fait ressortir la bande […]
Après le record réalisé lors de la campagne précédente 2021-2022, les exportations d’agrumes vont connaître une forte baisse lors de l’actuelle campagne, apprend Médias24 de […]
Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24
Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.
Abonnez-vous à la newsletter
Tous droits réservés © 2018 – Medias24.

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE