La centrale de Zaporijjia à nouveau visée par des tirs, Marina Ovsiannikova assignée à résidence à Moscou, un milliard et demi promis à Kyiv… Retrouvez l’actu de ce 11 août sur la guerre en Ukraine – Libération

Un militaire russe devant la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine, le 4 août 2022. (ALEXANDER ERMOCHENKO/REUTERS)
La journaliste russe Marina Ovsiannikova, célèbre pour avoir critiqué l’offensive en Ukraine en direct à la télévision, a été assignée à résidence jeudi dans le cadre d’une affaire pénale qui pourrait l’envoyer en prison, a annoncé un tribunal de Moscou. Kyiv et Moscou se sont accusés jeudi de nouveaux bombardements à la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe, occupée par la Russie, l’opérateur ukrainien évoquant «cinq frappes» près d’un dépôt de substances radioactives. L’Ukraine a obtenu de la part de ses créanciers internationaux un moratoire de deux ans sur sa dette extérieure, évaluée à 20 milliards de dollars, a annoncé le Premier ministre Denys Chmygal, en pleine invasion russe du pays.
Russie : la journaliste opposée à l’offensive en Ukraine assignée à résidence. La journaliste russe Marina Ovsiannikova, célèbre pour avoir critiqué l’offensive en Ukraine en direct à la télévision, a été assignée à résidence jeudi dans le cadre d’une affaire pénale qui pourrait l’envoyer en prison, a annoncé un tribunal de Moscou. «La cour du district de Basmanny a accédé à la requête des enquêteurs de prendre une mesure de restriction sous la forme d’une assignation à résidence […] jusqu’au 9 octobre», a indiqué le tribunal dans un communiqué. Marina Ovsiannikova est accusée d’avoir «discrédité» l’armée lors d’une action de protestation en solitaire mi-juillet, lorsqu’elle avait, près du Kremlin, brandi une pancarte accusant les forces russes de commettre des exactions en Ukraine.
Centrale nucléaire de Zaporijjia : Kyiv et Moscou s’accusent de nouvelles frappes. Kyiv et Moscou se sont accusés jeudi de nouveaux bombardements à la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe, occupée par la Russie, l’opérateur ukrainien évoquant «cinq frappes» près d’un dépôt de substances radioactives. «Cinq nouvelles frappes ont été signalées à proximité directe d’un dépôt de substances radioactives», a indiqué la société d’Etat ukrainienne Energoatom, en accusant les forces russes. Un responsable prorusse, Vladimir Rogov, membre de l’administration installée par Moscou dans cette région occupée du sud de l’Ukraine, a de son côté mis en cause sur Telegram «les combattants [du président ukrainien Volodymyr Zelensky]», en évoquant lui aussi cinq frappes au même endroit et dans les mêmes termes.
Le chef de l’ONU met en garde contre une «catastrophe» à Zaporijjia. Le secrétaire général de l’ONU a mis en garde jeudi contre un risque de «catastrophe» à la centrale de Zaporijjia, quelques heures avant une réunion d’urgence du Conseil de sécurité sur ce site nucléaire que Moscou et Kyiv s’accusent mutuellement d’avoir bombardé. «Malheureusement, au lieu d’une désescalade, des incidents encore plus inquiétants ont été rapportés ces derniers jours, incidents qui s’ils se poursuivent pourraient conduire à une catastrophe», a déclaré Antonio Guterres dans un communiqué, se disant «gravement préoccupé par la situation dans et autour de la centrale». «Il faut être clair, tout dommage subi par Zaporijjia ou tout autre site nucléaire en Ukraine, ou n’importe où ailleurs, pourrait provoquer des conséquences catastrophiques non seulement aux alentours mais pour la région et au-delà. C’est totalement inacceptable», a-t-il insisté.
McDonald’s annonce rouvrir certains restaurants en Ukraine. McDonald’s a annoncé jeudi avoir décidé de rouvrir progressivement certains de ses restaurants en Ukraine, à Kyiv et dans l’ouest du pays, qui avaient fermé le 24 février lors de l’invasion du pays par l’armée russe. «Nous avons décidé de mettre en place un plan progressif de réouverture de certains restaurants à Kyiv et dans l’ouest de l’Ukraine, où d’autres entreprises ont rouvert en toute sécurité», a annoncé le géant américain de la restauration rapide, dans une lettre du directeur général Paul Pomroy, transmise aux salariés et publiée jeudi. Le groupe indique avoir pris cette décision «après de longues consultations et discussions avec des responsables ukrainiens, des fournisseurs et des spécialistes de la sécurité, et compte tenu de la demande de retour au travail de nos employés».
Le parlement letton déclare la Russie «Etat soutenant le terrorisme». Le Parlement letton a qualifié jeudi la Russie d’ «Etat soutenant le terrorisme», dont les actes en Ukraine constituent un «génocide ciblé contre le peuple ukrainien», dans une déclaration publiée sur son site internet, immédiatement saluée par Kyiv et dénoncée par Moscou. Dans ce texte, le Parlement «reconnaît la Russie comme un État soutenant le terrorisme et appelle les autres pays» partageant cette opinion «à l’exprimer». Les députés lettons assimilent «les violences perpétrées par la Russie à des fins politiques contre les civils» à «du terrorisme». Selon eux, la Russie utilise notamment des munitions interdites à l’échelle internationale «pour semer la peur et tuer des civils». La Russie «utilise la souffrance et l’intimidation comme outils dans ses tentatives d’affaiblir le moral du peuple et des forces armées ukrainiennes, et de paralyser le fonctionnement de l’État afin d’occuper l’Ukraine», indique la déclaration.
Moscou refuse que l’Ukraine soit représentée en Russie par la Suisse. La Russie a annoncé jeudi avoir refusé que la Suisse représente diplomatiquement Kyiv sur le territoire russe, estimant que Berne avait «perdu son statut neutre» en sanctionnant Moscou pour son offensive militaire contre l’Ukraine. Mercredi, le ministère suisse des Affaires étrangères a annoncé que l’Ukraine souhaitait que la Suisse représente ses intérêts en Russie. «Malheureusement, la Suisse a perdu son statut d’Etat neutre et ne peut agir ni comme médiateur ni comme représentant des intérêts» ukrainiens, a indiqué jeudi à la presse un porte-parole de la diplomatie russe, Ivan Netchaïev. Il a confirmé que la Suisse avait demandé l’aval de Moscou pour y représenter les intérêts ukrainiens. Mais il a dénoncé le soutien apporté par Berne à Kyiv et les sanctions suisses mises en place contre la Russie en raison de l’offensive russe en Ukraine.
L’Ukraine a obtenu un moratoire de deux ans sur sa dette. L’Ukraine a obtenu de la part de ses créanciers internationaux un moratoire de deux ans sur sa dette extérieure, évaluée à 20 milliards de dollars, a annoncé le Premier ministre Denys Chmygal, en pleine invasion russe du pays. «Les investisseurs en dette extérieure de l’Ukraine ont accepté de retarder les paiements jusqu’en 2024. Cela permet à l’Ukraine de maintenir la stabilité macro-financière et de renforcer la viabilité économique», s’est félicité Denys Chmygal mercredi soir sur Twitter. «Nous sommes reconnaissants aux investisseurs d’avoir accepté notre proposition. Grâce à la solidarité avec l’Ukraine manifestée par la communauté des investisseurs privés et le secteur public officiel, nous serons en mesure de répondre aux besoins de la population ukrainienne», a de son côté abondé le ministre des Finances, Serguiï Martchenko, cité dans un communiqué.
1,5 milliard d’euros supplémentaires promis pour l’Ukraine. 1,5 milliard d’euros pour l’équipement et la formation des troupes ukrainiennes ont été collectés lors d’une conférence internationale rassemblant 26 pays à Copenhague, a annoncé jeudi le ministre danois de la Défense. «Toutes les nations participantes ont promis du soutien, des activités de formation, de déminage, certaines des donations concrètes», a dit Morten Bødskov lors d’une conférence de presse. «Ce milliard cinq est mis sur la table aujourd’hui et c’est de l’argent qui va être utilisé en 2022 et l’année prochaine», a-t-il expliqué. Les montants exacts des donations de tous les pays, parmi lesquels la France, l’Allemagne et les Etats-Unis, n’ont pas été rendus public mais le Danemark a annoncé une enveloppe supplémentaire de 114 millions de dollars portant à près de 417 millions son effort depuis le début de l’invasion russe. La Grande-Bretagne, qui coorganisait la rencontre avec son allié scandinave et l’Ukraine, a promis 300 millions d’euros.
Gaz : Scholz en faveur d’un pipeline reliant la péninsule Ibérique et l’Europe centrale. Le chancelier Olaf Scholz a plaidé jeudi pour un pipeline entre le Portugal et l’Europe centrale passant par la France qui manque, selon lui, «dramatiquement» dans le contexte de la crise énergétique consécutive à la guerre en Ukraine. «Je me suis beaucoup intéressé à un pipeline qui nous manque hélas aujourd’hui dramatiquement, à savoir le pipeline qu’on aurait dû construire entre le Portugal, l’Espagne via la France jusqu’à l’Europe centrale», a déclaré le chef de l’exécutif allemand lors de sa conférence de presse estivale à Berlin. Ce gazoduc «contribuerait aujourd’hui massivement à soulager et détendre la situation de l’approvisionnement», a-t-il ajouté.
© Libé 2022
© Libé 2022

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE