Kaboul accuse le Pakistan de laisser son espace aérien aux drones américains pour entrer en Afghanistan – Arabnews fr

https://arab.news/4jxxf
KABOUL : Le ministre taliban de la Défense a accusé dimanche le Pakistan de laisser des drones américains utiliser l’espace aérien pakistanais pour pénétrer dans le ciel afghan.
L’accusation du ministre intervient près d’un mois après l’annonce par le président Joe Biden de la mort à Kaboul d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda, par une frappe de drone américain.
Selon le ministre Mohammed Yaqoub, des drones américains continuent actuellement d’être vus au dessus de Kaboul, en pénétrant dans l’espace aérien afghan depuis le Pakistan.
“Nos informations indiquent qu’ils (des drones américains) entrent en Afghanistan depuis le Pakistan et utilisent l’espace aérien du Pakistan”, a affirmé Mohammed Yaqoub, lors d’une conférence de presse à Kaboul.
“Nous demandons au Pakistan de ne pas utiliser son espace aérien contre nous”, a-t-il ajouté.
L’armée pakistanaise n’était pas immédiatement joignable pour commenter les propos du ministre, mais après la mort de Zawahiri, Islamabad avait nié avoir autorisé les Américains d’utiliser l’espace aérien pakistanais.
Le déploiement de drones américains dans le ciel afghan est “toujours une invasion claire de l’Afghanistan et de son espace aérien par les Américains”, a estimé Mohammed Yaqoub.
“Ils le font sans vergogne. Nous condamnons cet acte illégal et exigeons que les Américains y mettent fin”, a-t-il ajouté.
Les États-Unis ont renversé en 2001 le premier gouvernement taliban après le refus des fondamentalistes islamistes de livrer le fondateur d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, à la suite des attentats du 11 septembre.
Les talibans ont toujours indiqué n’avoir aucune information sur la présence à Kaboul de Zawahiri, et qu’ils menaient une enquête.
La mort du chef d’Al-Qaïda “est une revendication des Américains qui fait l’objet d’une enquête, nous n’avons pas plus de détails à ce sujet tant que l’enquête n’est pas terminée”, a répété dimanche M. Yaqoub.
L’attaque contre Ayman al-Zawahiri, qui avait succédé à Oussama ben Laden, était la première frappe américaine connue sur une cible en Afghanistan depuis que Washington a retiré ses forces du pays le 31 août 2021, quelques jours après le retour au pouvoir des talibans.
Depuis l’arrivée au pouvoir à Kaboul des fondamentalistes islamistes, les tensions frontalières avec le Pakistan ont augmenté, Islamabad affirmant que des groupes armés mènent des attaques régulières au Pakistan depuis le territoire afghan, ce que les talibans nient.
Les liens entre les deux pays se sont encore tendus lorsque des frappes aériennes militaires pakistanaises dans l’est de l’Afghanistan ont tué et blessé des dizaines de personnes en avril.
https://arab.news/mw432
PARIS: La guerre se décide dans des bureaux mais se fait sur le terrain. Les failles de l’armée russe depuis le début du conflit ukrainien révèlent à cet égard les insuffisances criantes de sa gestion des hommes.
Dès les premiers jours de l’invasion russe, le 24 février, est apparu que les soldats envoyés au front ne connaissaient pas leurs objectifs. Certaines unités pensaient même partir en manœuvre.
“L’armée russe est l’armée du mensonge”, déclarait en mai le chef d’état-major des armées françaises, le général Thierry Burkhard. “Des gens ont menti en disant que l’armée ukrainienne ne se battrait pas, que les forces russes étaient prêtes à faire la guerre, que les chefs savaient commander”.
Six mois plus tard, les analystes occidentaux décrivent encore une armée gangrénée par le mensonge et la corruption.
“Les officiers supérieurs ne rêvent que de médailles et de soigner leur carrière. Mais les soldats ne veulent que survivre”, assure à l’AFP Alexandre Grinberg, analyste de l’Institut pour la sécurité et la stratégie de Jérusalem (JISS).
Au sommet de la hiérarchie, le président Vladimir “Poutine exige des résultats irréalisables. Et personne ne peut lui dire la vérité, même en privé”, ajoute cet ex-membre du renseignement militaire israélien. “Est-ce possible qu’un officier courageux ose penser hors cadre? Oui, mais il restera une exception qui ne changera pas grand-chose sur le terrain” sinon “à limiter les dégâts et sauver des vies”.
Face à un conflit hautement destructeur en matériels et en hommes, l’armée russe – dont les pertes précises restent inconnues – a été rapidement confrontée à des problèmes de gestion des hommes. Désertion, refus d’obéir, moral en berne.
Plusieurs généraux et un grand nombre d’officiers sont par ailleurs tombés au champ d’honneur, paralysant plus encore une chaîne de commandement déjà décrite comme peu réactive. Or, leur remplacement est d’autant plus compliqué que les différents échelons des armées sont négligemment formés.
«Rapport de force»
“Il y a un problème de formation des cadres, en particulier l’absence de corps de sous-officiers dans l’armée russe”, estime un haut responsable militaire français, qui relève que les sous-officiers sont prélevés parmi les soldats les plus anciens.
Or “un sous-officier, c’est un expert en son domaine”, assure-t-il. Et “quand la seule relation avec ses subordonnés, c’est le rapport de force, quand c’est seulement le plus ancien et le plus fort qui devient sous-officier”, il est compliqué de “monter à l’assaut”.
Forte de son image flatteuse héritée des heures de gloire de l’Armée rouge, parfois regardée jusque dans les états-majors occidentaux par le prisme de la bataille de Stalingrad en 1942-43, l’armée russe apparaît en réalité certes forte par le nombre, mais faible par sa qualité.
Et ses lacunes s’accroissent au fur et à mesure que le conflit dure et que ses pertes s’accumulent.
“Une armée est une somme de compétences et capacités. Faute d’une infrastructure solide de recrutement/apprentissage/innovation, la somme russe a diminué constamment”, constate l’ex-colonel et historien de la guerre Michel Goya. “La force de manœuvre russe s’est affaiblie, mal remplacée par des unités moins nombreuses et de moindre qualité”.
Pire peut-être encore, l’armée russe est minée par un mensonge institutionnalisé.
L’historien et auteur indépendant Chris Owen a publié sur Twitter des propos de soldats russes, diffusés pour certains à des fins de propagande par les Ukrainiens, mais pour autant révélateurs.
«Totalement sinistre»
Ils font état de manœuvres réduites pour détourner des budgets, d’évaluations faussées de l’état d’une unité de combat, de rapports objectivement faux sur les résultats d’une opération.
“La planification s’appuie sur les rapports. Et les rapports sont différents de la réalité”, résume Chris Owen, qui assure que le caractère mensonger des documents circulant dans l’armée a été documentée “dans des unités russes de tous les fronts et de tous les métiers, des parachutistes à l’infanterie mécanisée”.
Depuis les premiers revers subis au printemps par les Russes se pose l’hypothèse d’une mobilisation générale. Elle semble peu probable, car susceptible de retourner l’opinion russe. Elle obligerait aussi le chef du Kremlin à appeler “guerre” ce qu’il désigne comme une “opération spéciale”.
Moscou fait donc appel à des volontaires et des mercenaires, en particulier ceux de la sulfureuse société privée Wagner.
Dans une vidéo virale sur les réseaux sociaux, un homme présenté comme étant le milliardaire russe Evgueni Prigojine, proche de M. Poutine et financier présumé de Wagner, est filmé dans la cour d’une prison en train de proposer un contrat aux détenus.
L’AFP n’a pu formellement l’identifier mais le propos est limpide. “Si vous faites six mois (pour Wagner), vous êtes libre” leur dit-il. “Mais si vous arrivez en Ukraine et décidez que ce n’est pas pour vous, nous vous exécuterons”.
“Non seulement c’est totalement sinistre”, commente Phillips O’Brien, professeur d’études stratégiques à l’université écossaise de Saint Andrews, mais cela témoigne aussi de la “crise massive” du recrutement des soldats en Russie.
https://arab.news/nwmsn
WASHINGTON: Environ 15% de la capacité de stockage de céréales de l’Ukraine a été perdue depuis le début de la guerre avec la Russie, relève jeudi un rapport américain qui souligne les effets néfastes pour la sécurité alimentaire mondiale.
Depuis le début de la guerre, l’accès à des silos et autres espaces de stockage représentant environ 8,5 millions de tonnes de céréales a été perdu par l’Ukraine, selon l’estimation du Conflict Observatory, soutenu par Washington.
Sur les quelque 58 millions de tonnes en capacité de stockage en Ukraine, les Russes ont ainsi pris le contrôle de 6,24 millions et 2,25 millions ont été détruit, précise le rapport.
Ces pertes importantes remettent en cause la capacité de l’Ukraine à poursuivre son rôle de grenier à blé de nombreux pays, qui dépendent du pays pour leurs approvisionnements en blé, maïs et tournesol notamment.
https://arab.news/m8x5m
LONDRES: Deux policiers ont été poignardés tôt vendredi dans le centre de Londres et hospitalisés, a annoncé la police londonienne, ajoutant qu’un homme “avec un couteau” a été arrêté.
“Deux officiers ont été poignardés et sont actuellement soignés à l’hôpital”. “Un homme a été arrêté” dans le quartier de Leicester Square, a indiqué la Metropolitan Police dans un communiqué, sans détails sur l’état de santé des policiers poignardés. L’homme arrêté a aussi été hospitalisé.
L’incident a eu lieu vers 06H00 (05H00 GMT).
Cette agression intervient au moment où un gigantesque dispositif de sécurité est déployé dans la capitale britannique en amont des funérailles lundi de la reine Elizabeth II.
Plusieurs centaines de dirigeants et de têtes couronnées du monde entier doivent assister à la cérémonie qui s’annonce comme un “défi massif” selon le nouveau patron de la police londonienne, Mark Rowley.
Des milliers de policiers ont été réquisitionnés pour ces funérailles nationales. Le Royaume-Uni a souffert de plusieurs attentats ces dix dernières années.
Le maire de Londres Sadiq Khan a qualifié cette agression d'”épouvantable” rappelant les risques pris par les policiers pour assurer la sécurité de tous.

source

https://infoimo.blogspot.com/2022/07/exemples-de-pieces-2-euro-commemoratives.html

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE