Guerre en Ukraine, jour 23 : entretien Macron-Poutine, progrès dans les négociations entre Moscou et Kiev – La Croix




Selon un premier bilan, aucun mort n’est à déplorer dans le bombardement du théâtre de Marioupol. Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont échangé par téléphone, tandis que ce dernier a une nouvelle fois justifié les opérations militaires en Ukraine.
Lecture en 4 min.
Guerre en Ukraine, jour 23 : entretien Macron-Poutine, progrès dans les négociations entre Moscou et Kiev
Des militaires ukrainiens à l’entrée de la ville d’Irpin, le 5 mars. Photo d’illustration.
Adrien Vautier / Le Pictorium/Le Pictorium/Maxppp
Au 23e jour de la guerre en Ukraine, la mairie de Kiev a annoncé la mort de 222 personnes depuis le début de l’invasion russe, dont une soixantaine de civils, parmi lesquels quatre enfants. Vladimir Poutine a salué les efforts des soldats russes en citant la Bible. Les négociateurs russes ont rapporté des progrès dans les pourparlers avec l’Ukraine. Plus de deux millions de réfugiés fuyant les combats ont gagné la Pologne.
Les présidents français et russe se sont à nouveau entretenus par téléphone vendredi. Durant leur échange, Vladimir Poutine a accusé l’Ukraine d’avoir commis « de nombreux crimes de guerre » dans le Donbass, assurant que les forces dirigées par Moscou faisaient « tout leur possible » pour ne pas cibler les civils, « notamment en mettant en place des couloirs humanitaires pour leur évacuation en toute sécurité ».
→ GRAND FORMAT. Guerre en Ukraine : les 3 jours où l’Europe a basculé
Emmanuel Macron a pour sa part exprimé à son homologue sa « préoccupation extrême » concernant la situation à Marioupol, assiégée et bombardée par l’armée russe, et a réclamé « la levée du siège », a rapporté l’Élysée. Le chef de l’État a mis sur la table « la détérioration de la situation, la poursuite des frappes touchant les civils et le non-respect du droit humanitaire, tandis que les négociations entre délégations russe et ukrainienne n’ont pour le moment pas produit d’avancées », tout en exigeant « le respect immédiat d’un cessez-le-feu » en Ukraine, a précisé la présidence française.
Une visioconférence entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping a également eu lieu vendredi. « La crise ukrainienne n’est pas quelque chose que nous souhaitions voir » arriver, a dit le chef d’État chinois, dans des propos rapportés par la télévision chinoise.
→ ANALYSE. Guerre en Ukraine : le double jeu diplomatique de la Chine
Le président américain Joe Biden a de son côté « décrit les implications et conséquences si la Chine fournissait un soutien matériel à la Russie alors qu’elle mène une attaque brutale contre les villes et civils ukrainiens », a fait savoir la Maison-Blanche. Les deux dirigeants ont signalé leur volonté de « garder des canaux de communication ouverts » lors de cet entretien qui a duré près de deux heures.
À Marioupol, port ukrainien stratégique du sud-est du pays, l’armée russe et ses alliés séparatistes combattent désormais dans le centre-ville selon le ministère russe de la défense.
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a annoncé que 130 personnes des plus de mille personnes qui avaient trouvé refuge dans le théâtre de Marioupol bombardé mercredi ont été sauvées. Un premier bilan donné dans l’après-midi par le conseil municipal faisait finalement état d’un blessé grave mais pas de morts.
→ REPORTAGE. Guerre en Ukraine : à Voznessensk, la déroute des troupes russes au coin de la rue
« Le dégagement des débris se poursuit dans la mesure du possible et les informations sur les victimes seront complétées », a précisé le conseil municipal de Marioupol. Au moment de l’attaque, « jusqu’à un millier de personnes », essentiellement « femmes, enfants et personnes âgées » se cachaient dans ce bâtiment, selon la même source.
À Kiev, selon la mairie, 222 personnes ont été tuées depuis trois semaines, dont une soixantaine de civils, parmi lesquels quatre enfants.
Les réfugiés ukrainiens qui ont fui ces derniers jours leurs pays russes sont plus traumatisés que ceux qui avaient réussi à le quitter au cours de la première phase de la guerre, a alerté vendredi le Haut-Commissariat pour les réfugiés. « Ces réfugiés qui sont en train d’arriver ont été plus traumatisés, a indiqué un porte-parole du HCR en Pologne. (…) Il est juste de dire qu’ils ont moins de moyens que ceux qui sont arrivés lors de la première phase de cette crise ».
→ REPORTAGE. Réfugiées ukrainiennes : « Maintenant, je ne sais pas du tout ce qui va arriver »
Le dernier décompte de l’ONU, publié jeudi, estime que plus de 3 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe le 24 février. Le nombre des personnes arrivées d’Ukraine en Pologne a dépassé les 2 millions vendredi, ont annoncé les gardes-frontières polonais. Beaucoup d’entre eux cherchent cependant à poursuivre leur voyage vers l’Europe de l’Ouest ou le Canada.
Lors d’un grand concert organisé vendredi dans le stade Lujniki de Moscou pour célébrer l’annexion de la Crimée en 2014, le président russe a de nouveau justifié l’invasion de l’Ukraine par la nécessité de protéger les populations russophones d’un soi-disant génocide. « Libérer les gens de cette souffrance (…) est le principal motif d’inspiration de l’opération militaire que nous avons lancée dans le Donbass et en Ukraine », a-t-il affirmé.
Vladimir Poutine a par ailleurs cité un passage de l’Évangile selon saint Jean : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis », a-t-il dit en faisant allusion aux soldats envoyés au front qu’il a décrit comme « des vrais frères de sang ensemble dans le combat ».
« #Poutine cite la Bible : “Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis”. La politique ne doit pas usurper le langage de Jésus pour justifier la haine. La rhétorique religieuse du pouvoir et de la violence est blasphématoire. #Russie » https://t.co/Or6SR1XqBn
Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a annoncé qu’il s’adresserait aux députés et sénateurs français mercredi par vidéo. Il s’est déjà adressé aux eurodéputés, aux parlementaires britanniques, canadiens, au Congrès américain et au Bundestag allemand. Dimanche, il s’adressera au Parlement israélien.
→ EXPLICATION. En Ukraine, Volodymyr Zelensky évoque la non-adhésion de son pays à l’Otan
Selon les négociateurs russes, des progrès ont été enregistrés dans les négociations avec Kiev. « Le sujet du statut de neutralité de l’Ukraine et de sa non-adhésion à l’Otan est l’un des points clés des négociations, c’est le point sur lequel les parties ont rapproché le plus possible leurs positions », a déclaré Vladimir Medinski, cité par les agences russes. Il a toutefois relevé des « nuances » à propos des « garanties de sécurité » réclamées par l’Ukraine.
Vous devez être connecté afin de pouvoir poster un commentaire
Déjà inscrit sur
la Croix ?
Pas encore
abonné ?
Guerre en Ukraine : les dernières actus sur le conflit avec la Russie
Guerre en Ukraine, jour 167 : un satellite d’observation iranien lancé par Moscou, une centrale nucléaire à nouveau bombardée
En Ukraine, la société civile sur le pied de guerre
Guerre en Ukraine, jour 166 : centrale nucléaire à nouveau bombardée, aide des États-Unis
La destination du premier cargo de maïs ukrainien reste un mystère
En Ukraine, la guerre des nerfs autour de la contre-offensive dans le sud du pays
Ukraine : inquiétudes autour de la centrale de Zaporijjia
Guerre en Ukraine, jour 163 : frappes près d’un réacteur nucléaire, Kiev « indigné » par une enquête d’Amnesty
Guerre en Ukraine : ce que contient le rapport d’Amnesty International vivement critiqué par Kiev
Guerre en Ukraine, jour 162 : Kiev « indigné » par une enquête d’Amnesty, huit morts à Toretsk

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE