FTQ et CSN collaboreront pour négocier le salaire des travailleurs … – Radio-Canada.ca

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation de ces informations, veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus
Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

La CSN et la FTQ se donnent la main pour mener respectivement des négociations destinées à hausser à 18 $ l’heure le salaire minimum des employés des résidences privées pour aînés du Québec.
Photo : Radio-Canada
La FTQ et la CSN ont convenu de collaborer lors des négociations qu'elles mèneront respectivement avec les résidences privées pour aînés dans le but de faire passer le salaire minimum des travailleurs des RPA à au moins 18 $ l'heure.
Des représentants des deux centrales syndicales ont rencontré la presse, vendredi matin, afin d'expliquer pourquoi elles réclameront de concert cette hausse salariale pour l'ensemble du personnel des résidences privées pour aînés (RPA).
Il ne s'agit pas d'un front commun, a expliqué le président de la FTQ, Daniel Boyer : On va se coordonner, mais on ne sera pas assis à la même table de négociation.
La fin de la prime COVID de 4 $ l'heure, accordée par le gouvernement de François Legault au personnel des RPA, justifie cette collaboration syndicale, disent les dirigeants des deux centrales.
Cette prime devrait régresser à compter de la fin de l'urgence sanitaire, donc à compter du 31 décembre prochain.
« Donc, les salaires devraient revenir au fil du temps à ce qui est prévu dans les conventions collectives, et ce ne sont pas des salaires mirobolants. »
La pénurie de main-d'œuvre, présente dans tout le secteur de la santé, se fait criante dans les RPA, soutiennent les syndicats. La fin de la prime signifiera que les salaires retomberont au niveau d'avant la pandémie. De 2019 à 2021, le salaire horaire des préposés aux bénéficiaires s'élevait à 14,77 $ au bas de l'échelle et à 16,21 $ au haut de l'échelle, selon les données de la FTQ.
Au Québec, depuis le 1er mai, le salaire minimum s'établit à 14,25 $ l'heure.
Les travailleurs d'entretien et des cuisines dans les RPA gagnent encore moins que les préposés aux bénéficiaires. Ainsi, de 2019 à 2021 (soit avant l'augmentation du salaire horaire minimum à 14,25 $), ces derniers gagnaient moins de 14 $ l'heure.
De l'avis des syndicats, le roulement de personnel est de 50 % dans les RPA. Et les premières victimes de cette instabilité, ce sont les personnes aînées et les travailleurs, a affirmé Sylvie Nelson, présidente du Syndicat québécois des employés de service (SQEES), l'un des grands syndicats affiliés à la FTQ qui représente des milliers de travailleurs (ce sont en majorité des femmes) dans ces résidences.
« Imaginez-vous en train de recevoir par semaine des soins, souvent des soins intimes, par cinq, six personnes différentes. Ça n'a aucune allure. »
Cette négociation pose un défi particulier aux deux centrales syndicales, puisque les employeurs sont différents. Certains font partie de grandes chaînes, alors que d'autres sont de petites résidences. De plus, les dates d'échéance des conventions collectives diffèrent.
La vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Lucie Longchamps, estime que le gouvernement de la Coalition avenir Québec doit intervenir. Elle en a fait la demande, par lettre, à la ministre déléguée à la Santé et aux Aînés, Sonia Bélanger.
Mme Longchamps plaide pour que les syndicats s'assoient avec le gouvernement et les propriétaires de RPA afin de mettre en place des solutions. Tout le monde sait ce qui s'est passé en pandémie dans ces établissements-là et ça ne va pas mieux, déplore-t-elle en ajoutant que les éclosions de COVID-19 sont en pleine reprise.
Le premier vice-président de la CSN, François Énault, affirme que les marges bénéficiaires d'exploitation du secteur de l'hébergement privé au Québec frisent les 14 %, l'un des plus hauts taux au Canada.
La CSN représente plus de 3500 travailleurs dans 90 centres d'hébergement privés au Québec, tandis que la FTQ en compte plus de 11 000 dans 178 résidences privées.
Les groupes Chartwell, Sélection, Maurice, Savoie et Cogir possèdent 35 % des logements de l'ensemble des résidences pour aînés au Québec, poursuit M. Énault, qui évoque des actifs atteignant des milliards de dollars pour ces entreprises.
Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !
ImportantAfin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l’exception de la zone Jeunesse). Le nom d’utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.
En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit.
Vous avez repéré une coquille?
Vous êtes témoin d’un événement?
Vous avez des questions sur notre travail?
L’île ressent la croissance des prix la plus élevée au Canada.
« Je suis allé au bout de la déchéance », affirme Steven Gagné.
Entrevue avec Benoît Côté, le directeur général du programme d'encadrement clinique et d'hébergement.
Des barbiers offrent des coupes de cheveux gratuites aux personnes vulnérables de Vancouver.
La Ville tente de trouver des solutions depuis plusieurs années, mais la pandémie a aggravé le problème.
Les bénévoles de la Marmite fumante d’Alma offrent des paniers des Fêtes à faible coût.
Ce qui ne devait être qu'une banale transaction en ligne a bien mal tourné samedi soir à Montréal. Deux jeunes hommes ont dû être hospitalisés …
Retour en archives sur le vendredi noir, point culminant de la crise du verglas de janvier 1998 au Québec.
La pluie s'est invitée à la fête dans certaines provinces.
Après deux ans de pandémie, la région de Niagara en Ontario espère que les touristes seront au rendez-vous cet hiver. Une nouvelle attraction …
Voici un bref aperçu des personnalités canadiennes qui se sont éteintes au cours de l'année écoulée.
Au Nouveau-Brunswick, « Le pas vers l’autre » est un programme de l'Université de Moncton qui vise à faciliter l’intégration des étudiants …

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE