Fragilisé par le Covid, le musée Ghibli au Japon risque la … – Le Figaro

Rubriques et services du Figaro
Le Figaro
Rubriques et services du Figaro
Nos journaux et magazines
Les sites du Groupe Figaro
Pour faire face à ces déboires financiers, la ville de Mitaka, qui accueille le musée, a lancé une cagnotte participative.
Presque un an après le dernier confinement, la pandémie continue de faire de dégâts. Le musée Ghibli, situé à Mitaka, au Japon, par exemple. La petite institution a été contrainte de lancer un appel au don pour survivre. L’établissement réunissait pourtant sans mal des centaines de milliers de passionnés chaque année, avant le début de la pandémie. Près de 600.000 fans du studio d’animation passaient ainsi les portes de cette grande bâtisse située dans la banlieue ouest de Tokyo.
Le flux continu de visiteur s’est tari avec la pandémie. En 2020, en raison d’une première fermeture ordonnée par la pandémie, le musée surmonté d’un Totoro n’a accueilli que 86.000 fidèles. Un piètre score, par rapport à ses performances passées. Depuis, l’établissement remonte doucement la pente, près de 1700 visiteurs par jour, soit 70% de son chiffre d’avant pandémie. Mais cela n’est pas suffisant pour couvrir les frais d’entretien et de rénovation de la bâtisse. «La vente de billets aux visiteurs étrangers par les agences de tourisme n’a toujours pas repris», détaille le quotidien économique japonais Nihon Keizai Shimbun , cité par Courrier International .
L’établissement, qui contient de nombreuses pièces fabriquées sur-mesure et dont la construction a été supervisée par Hayao Miyazaki lui-même, a encore besoin de 20 millions de yens, soit 140.000 euros pour assurer son fonctionnement. La mairie de la ville de Mitaka, qui gère le musée, a lancé un appel aux dons, peu fructueux pour le moment. Alors que la cagnotte doit expirer dans deux jours, elle n’a atteint que 30% de son objectif. De quoi menacer la pérennité des lieux, qui doivent fêter leurs 22 ans l’année prochaine.
À VOIR AUSSI – Covid-19: les hôpitaux chinois saturés de patients positifs
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !
Héros d’un film sur les tirailleurs sénégalais, en salle ce mercredi 4 janvier, l’acteur déplore, dans une interview au Parisien, que nos concitoyens dédaignent le continent africain.
Les effets parfois nauséeux de la 3D sont connus de longue date. L’emploi d’une fréquence alternant 24 et 48 images par seconde perturbe tout autant une partie du public.
ENTRETIEN – Pour l’éditorialiste économique de TF1, LCI et RTL, l’année 2023 constituera une étape décisive dans la transition vers le monde de demain, dont il esquisse les contours dans un essai optimiste.
À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.
Fragilisé par le Covid, le musée Ghibli au Japon risque la banqueroute
Partager via :
Commentez
0
Le Figaro
Les articles en illimité à partir de 0,99€ sans engagement

source

A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE