Pièces complète 2 euro commémorative et accessoires protection pièces

Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? – ActuSoins

Newsletter infirmière :


Culture personnelle ou acquisition de nouveaux savoirs professionnels : dans la fonction publique comme dans le privé, les soignants salariés ont la possibilité de se former tout au long de leur carrière.
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? Comment se financer ?Formations courtes :
En termes d’attribution, ce sont les plus accessibles. Par exemple, à l’AP-HP, elles représentent 80 % des enseignements.
Intégration du nouveau personnel, prise en charge de la douleur, gestes d’urgence, accompagnement des étudiants issus de la nouvelle réforme, préparation aux concours de spécialités, éducation thérapeutique, hygiène sont les formations les plus suivies.
En général celles-ci durent 2 à 3 jours. Elles dépendent d’un plan de formation interne articulé au projet d’établissement (public ou privé) pour accompagner le développement personnel et la qualification. Parfois, certaines formations courtes peuvent être obligatoires, si cela relève d’un choix de l’employeur.
De leur côté, les agents peuvent demander à  bénéficier d’une action inscrite au plan de formation. Si la demande émane d’un agent n’en ayant pas bénéficié depuis au moins 3 ans, celle-ci ne peut pas être rejetée.
La réglementation oblige les établissements sanitaires, médico-sociaux et sociaux à consacrer 2,1 % de la masse salariale au financement de ce plan de formation. Parfois, l’employeur pourra demander au salarié d’utiliser son DIF pour financer un enseignement de son choix.
Le DIF (Droit Individuel à la Formation) est un droit reconnu à chaque agent dans le cadre d’une demande de formation dans la limite du contingent d’heure attribué annuellement (20 heures par année de service, cumulables jusqu’au quota maximal de 120 heures). Il ne peut être utilisé qu’à son initiative (pas pour les formations imposées).
Les formations universitaires : D.U et masters
Depuis l’universitarisation du cursus infirmier, les Diplômes Universitaires et les masters sont de plus en plus plébiscités par les soignants. Dans le public comme dans le privé, le personnel peut normalement y prétendre sans contrepartie.
En général, la direction demande à l’agent d’utiliser son DIF puis prend en charge le nombre d’heures restantes sur le plan de formation. Le soignant peut alors suivre son enseignement sur son temps de travail et continue à percevoir son salaire. Lorsque le nombre d’heures cumulées de DIF est suffisant pour couvrir la formation, l’établissement dispose de 2 mois pour répondre à la demande écrite de l’agent. En cas de non réponse, celle-ci est considérée comme acceptée.
Les études promotionnelles
Dans la fonction publique hospitalière, les études promotionnelles permettent aux agents d’accéder à un diplôme ou à un certificat sanitaire d’un niveau de qualification supérieure (par exemple IBODE, IADE, cadre de santé, D.E de puéricultrice pour les infirmiers et infirmières).
Dans les grosses structures, comme à l’AP-HP, le financement se fait en priorité par l’intermédiaire du plan de formation. L’agent signe alors un « engagement de servir » et doit s’engager, après sa formation réussie, sur une durée au moins égale au triple de celle de la formation (dans la limite de 5 ans).
Dans les structures de moindre ampleur, le financement peut être obtenu par l’intermédiaire des FMEP (Fonds Mutualisés pour les Etudes Promotionnelles) ou du CFP (Congé de Formation Professionnel). Dans les établissements privés, ces études peuvent aussi être prises en charge par le plan de formation ou par d’autres fonds (CIF).
Les reconversions professionnelles
Devenir fleuriste, bibliothécaire, boulanger ou encore  journaliste après un cursus paramédical, c’est possible (sous condition de réussir ses concours, ses examens et sa reconversion).
En France, tous les établissements cotisent auprès d’organismes collecteurs paritaires agréés (OCPA) pour permettre entre autres à leurs salariés de changer de voie tout en continuant à être rémunérés.
Entreprendre cette démarche personnelle peut néanmoins s’avérer être un véritable parcours du combattant et dans ce cas, c’est le soignant qui doit effectuer toutes les demandes, y compris auprès des organismes de formation (contrairement aux actions qui relèvent du plan de formation).
Il existe deux modes de financements pour une reconversion professionnelle : Le Congé de Formation Professionnel (CFP) pour les agents de la fonction publique et le Congé Individuel de Formation (CIF) pour les salariés du secteur privé.
Pour pouvoir bénéficier de ces financements, il faut être en position d’activité et justifier d’au moins trois années de services effectifs pour le CFP et de 24 mois consécutifs ou non dont 12 mois dans la structure pour le CIF. Le processus peut s’avérer long (il faut dans un premier temps obtenir l’autorisation d’absence de son employeur puis l’accord de l’OCPA). La priorité est accordée aux formations diplômantes reconnues par l’Etat ou inscrites au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).
À noter : En marge de ces formations, chaque salarié peut sous certaines conditions  bénéficier pendant son activité de bilans de compétences ou/et de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).
Comment procéder ? 
Les demandes d’attribution de formation se font en général lors de l’entretien annuel d’évaluation avec le cadre de santé. Ce dernier collecte l’ensemble des demandes des agents puis les envoie au service de formation.
Avec l’accord de la direction des ressources humaines, les chargés de formation aident ensuite l’agent à constituer un dossier destiné à l’OCPA  dont dépend l’établissement pour les enseignements ne relevant pas du plan de formation interne, ou destiné aux universités pour les D.U. Ils l’accompagneront dans ses démarches administratives.
Les chargés de la formation continue peuvent aussi être force de proposition lorsque les choix de l’agent ne sont pas clairement identifiés. Le salarié peut se renseigner sur les formations qui existent en consultant les catalogues de son  établissement, s’adresser à son OCPA de branche (ANFH pour la fonction publique hospitalière, Unifaf pour la branche professionnelle sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif, l’OPCA PL-Formahp pour les établissements privés), ou  consulter le CARIF (Centre d’Animation de Ressources et d’Information sur la Formation) de sa région.
Malika Surbled
Plaies difficiles à cicatriser ? et si le biofilm en était la cause ?

Focus sur l’Hygiène des Plaies : une stratégie anti-biofilm pro-active recommandée par les Experts.

Le biofilm est en effet un ennemi invisible présent dans 78,2% des plaies chroniques. Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins

En savoir plus

Focus sur l’Hygiène des Plaies : une stratégie anti-biofilm pro-active recommandée par les Experts.

Le biofilm est en effet un ennemi invisible présent dans 78,2% des plaies chroniques. Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins

En savoir plus

Le biofilm est en effet un ennemi invisible présent dans 78,2% des plaies chroniques. Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins

En savoir plus

Newsletter
Abonnez-vous à la newsletter des soignants :


Faire un don
Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !
faire un don
Loi « Avenir professionnel » : ce qui change pour le financement de la formation continue des soignantsDepuis 2019 , les dispositifs de formation continue ont été transformés et les nouvelles règles vont…
Le compte personnel de formation en huit questionsDepuis le 1er janvier 2015, les salariés du privé ont accès à une nouvelle modalité dans…
Formation DPC pour les infirmiers et infirmières : le grand déploiementAprès presque deux ans, le bilan du DPC est plutôt positif. Néanmoins, des axes d’amélioration sont…
Formation continue : une réforme qui annonce de  gros changementsDepuis ce début d’année 2015, les salariés du privé ont de nouveaux droits en termes de formation…
Évaluation et prise en charge de la douleur : la formation continue en voie de mutation L’amélioration de la prise en charge de la douleur et de la fin de vie des…
Profitez de votre droit individuel à la formationCréé en 2004, le Droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à…
Des idées d’IDE On l’espère pour vous ! D’ici la fin de vos études, la formation IBODE sera peut-être accessible dans la foulée du DE, comme pour les puéricultrices.
Moi je viens d’obtenir 2 ans de prise en charge par le fongecif pour passer de la banque à infirmière…Peut être profiterais je plus tard de financements pour me spécialiser ???






Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
Intérim infirmier : Tout ce qu’il faut savoir pour débuter
CV infirmier : toutes les astuces pour le rendre percutant ! 
Plaies difficiles à cicatriser ? et si le biofilm en était la cause ?
12 novembre 2022 | Communication Convatec

Les #Visios d’ActuSoins : le « trouillomètre », par Stéphanie Thurillet
14 novembre 2022 | Laurent Four
réagir
L’OMS recommande de pratiquer la méthode « Kangourou » immédiatement après la naissance d’un enfant prématuré
14 novembre 2022 | Rédaction ActuSoins
réagir
Infirmiers en ophtalmologie : « nous cherchons à perfectionner notre pratique »
14 novembre 2022 | Laure Martin
réagir
Bonjour je suis intéressée par la formation et J’aimerais en…
12 novembre 2022 à 20:30:57 | Audrey Noupa Kemeni
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
Grande mascarade… Dans ce cas il faut mettre un nouveau…
11 novembre 2022 à 20:39:09 | Niko
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
” Pour la Fédération hospitalière de France, cette mesure ne…
11 novembre 2022 à 17:24:29 | DeVal
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
Le beurre et l argent du beurre…
11 novembre 2022 à 07:05:59 | Belchi
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
Je suis disponible et intéressée…
11 novembre 2022 à 05:30:54 | Milien
Formation continue infirmière : Quels droits pour les infirmiers ? - ActuSoins
Newsletter infirmière :


Formation Prise en charge de la douleur en santé mentale DPC, E-Learning | E-learning | 12 novembre 2022
Formation RAAC – Soins infirmiers et surveillance du patient en période post opératoire immédiate à domicile DPC | Bordeaux, Marseille, Montpellier, Rennes, Strasbourg, Toulouse | 12 novembre 2022
Formation Plaies et cicatrisation DPC | E-learning | 12 novembre 2022
Formation Hypnose en analgésie et dans le traitement de la douleur aiguë DPC | Strasbourg | 12 novembre 2022
Formation Education thérapeutique du patient en promotion de la santé DU DU Diplôme d’Université | Nantes | 12 novembre 2022
Formation DPC Infirmier 2022 DPC | France | 5 novembre 2022
Formation Soins techniques, Prévention des événements indésirables DPC | E-learning | 4 novembre 2022
Formation NGAP nomenclature des actes professionnels infirmiers : sécuriser et optimiser la cotation de vos soins infirmiers FIFPL | France | 4 novembre 2022
Formation l’infirmière face à la Maladie d’Alzheimer DPC | E-learning | 4 novembre 2022
Formation Soins palliatifs et accompagnement – DU Soins continus DIU Diplôme Inter-Universités | Tours | 4 novembre 2022
© 2022 ActuSoins. Tous droits réservés.

source

A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE