Fibre optique: nerveux, Swisscom veut faire entendre sa voix! – Le blog high-tech et telecom

http://fragua.org/otdr-pour-detecter-un-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

https://netsolution.fr/detection-dun-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/




On connait l’intense travail de communication de Swisscom pour défendre ses positions. Il n’a pas démérité cette semaine à la suite de l’article publié ici mercredi sur la fibre optique et plus particulièrement sur les technologies point à point (P2P) et point à multipoint (P2MP). Il nous a donc contactés pour souligner que «pour de nombreux acteurs de la branche, la décision de la Comco/Tribunal fédéral administratif est difficile à comprendre».

Swisscom nous a suggéré quelques lectures et indiqué jusqu’à quel point ses propres concurrents (parfois des partenaires) ne comprenaient pas l’argumentation de la Commission de la concurrence (Comco) et du Tribunal fédéral administratif (TAF) qui ont mis en cause ses pratiques. Pour mémoire, le TAF évoque tout de même les «pratiques abusives d’une entreprise ayant une position dominante sous la forme d’une limitation du développement technique au sens de l’art. 7 de la loi sur les cartels». Mais que dit Swisscom?
Le patron de Swisscom réplique
«Si nous devions construire partout en nous appuyant sur P2P, nous devrions lancer un très grand nombre de travaux de génie civil. Cela serait synonyme de retards, de demandes d’autorisations de construire, de percées de routes ouvertes pour agrandir les conduites pour les câbles. Dans les villes, les conduites sont en général suffisamment grandes pour faire cheminer des fibres depuis le central téléphonique jusqu’à la chambre à câbles, scénario inenvisageable en zone rurale. Grâce à la structure P2MP, nous pouvons aussi construire et exploiter des réseaux de manière rentable dans des régions éloignées. Si le P2P nous est imposé, cela ralentira l’extension du réseau à fibre optique, et ce sont les régions rurales qui en souffriront le plus», selon cette page internet. En campagne, certains de mes contacts doivent s’étouffer en lisant ces propos…
Dans une interview accordée à Inside-ID, évoquant la technologie P2MP, Christoph Aeschlimann, responsable des réseaux de Swisscom en remet une couche en regrettant les spécificités suisses. «Ce n’est pas pour rien que 90% des réseaux dans le monde sont construits de cette manière. La technologie P2MP est moins chère plus efficace et on avance plus vite. En raison des volumes importants, l’innovation mondiale pour le secteur privé a lieu dans ce domaine».
Sunrise UPC dans le même sens
Dans une interview accordée à l’agence de presse AWP, le patron de Sunrise UPC André Krause va dans le même sens. Il explique que si Swisscom doit poser quatre fibres selon le modèle point à point il devra tirer plusieurs lignes jusqu’aux puits de connexion dans les quartiers déjà raccordés à la fibre optique. «Peut-être que Swisscom devra ouvrir les rues pour cela, s’il n’y a plus de place pour les lignes supplémentaires dans les gaines de câbles».
«Cela coûte du temps et de l’argent», souligne le patron de Sunrise UPC. Ainsi, l’offre de gros de Swisscom (Wholesale) deviendra plus chère pour les concurrents qui utilisent les fibres optiques du géant bleu. En contrepartie, les utilisateurs finaux devraient finalement payer ce développement. «Pour l’utilisateur final, ce n’est pas un grand avantage du point de vue de la qualité du produit», insiste-t-il… Depuis quand Sunrise UPC se soucie-t-il du portemonnaie de ses clients!?!
Salt et les autres…
Que penser? Pour que Swisscom attache autant d’importance à ce dossier, cela signifie que les enjeux sont énormes. Et lorsqu’on analyse en détail la décision du TAF, on constate que cette autorité n’a pas pris sa décision à la légère, comme la Comco d’ailleurs… Fondamentalement d’ailleurs, il est essentiel que ces institutions veillent au grain sur le marché suisse des télécoms très proche d’un duopole Sunrise UPC-Swissccom…
Mais que dit Salt? «La décision du TAF confirme que le déploiement du réseau de fibre optique en Suisse prendra du retard. Cette situation est particulièrement pénible pour les consommateurs suisses». Lire à ce sujet l’interview de son président. Il précise toutefois qu’en ce qui concerne le partenariat avec Swisscom, les deux parties se sont engagées à mettre en pratique l’accord précédemment trouvé selon cette nouvelle donne.
Pour le bien de qui? Et à quel horizon?
Ces développements me font penser à un héros de Pierre Schoendoerffer, un peu sophiste il est vrai, qui s’exclame au sujet d’une situation paradoxale: «le choix de l’homme n’est pas entre ce qu’il croit le Bien ou le Mal – ce serait simple et définitif — mais entre le Bien et un autre Bien, entre deux valeurs essentielles, qui tout à coup, par une sinistre facétie du destin se trouvent en contradiction». En effet, la Comco et le TAF ont pris la peine d’entendre de petits concurrents de Swisscom et d’énoncer un avis fondé.
En ce sens, la décision du TAF est judicieuse et reste à saluer. Ce signal fort montre qu’il n’y a pas que certains acteurs du marché qui ont le droit à la parole, raison pour laquelle nous avons pris la peine de relayer la position de Swiss4net récemment. De toute manière, pour revenir à Salt, son potentiel de croissance dans sa zone de couverture actuelle est immense… Et l’argumentation de Swisscom n’a pas convaincu le TAF, qui propose ici un dossier complet de plus de 200 pages…
Xavier Studer
Très sage et juste analyse…,vous devriez en être de même sur le sujet Naxoo 🙂
Cordialement
Urs Schaeppi (pédégé des pététés) fait preuve d’une mauvaise foi monstrueuse. Prendre le peuple des abonnés pour un troupeau d’imbéciles n’est pas un bon calcul dans une démocratie. Swisscom devrait investir dans les télécommunications plutôt que dans la communication. Avoir attendu si longtemps en bidouillant sur la vieille paire de cuivre avec les technologies Gfast, Gfast super Fast et Gfast extra Fast et nous menacer maintenant d’avoir à attendre des décennies avant d’être relié par fibre? Honte à l’opérateur pré-historique!
@ Dominique B On voit que vous n’y connaissez rien en télécom pour faire des commentaires comme celui-ci. Ce qui a été dit par M. Schaeppi est juste, construire un réseau P2P est très long et coûteux… Ce sera les clients finaux qui seront en définitif lésés (qui passeront à la caisse).
Ai-je fait référence au P2P dans ma prose? L’important est de remplacer le cuivre par la fibre partout et d’assurer à l’abonné le choix de l’opérateur. Et ce changement important au niveau du réseau de télécommunications ne peux plus attendre. Les autres pays investissent massivement et rapidement. Qui peut croire que l’Helvétie n’a pas les moyens financiers pour mener à bien le remplacement du cuivre? Sûr que Urs n’est pas le bon bonhomme pour organiser ce processus. Depuis le début de la libéralisation des télécommunications en Suisse, tout a été fait par l’opérateur historique pour bloquer le marché. Les bobards du pédégé me fâchent.
C’est le bouquet car c’est Swisscom qui a quasiment imposé le P2P et maintenant il veut faire marche arrière toute pour investir moins pour gagner plus et vite.
.
Et il ose prendre en otage les consommateurs et les campagnes.
.
La tâche de Swisscom c’est s’occuper du réseau, et pourtant il a ouvert quantités d’autres activités qui sont hors son métier !
Ça c’est intéressant! Merci et Bonnes Fêtes à vous.
Vivement qu’init7 gagne en popularité, ça apprendra à ces gougnafiés en quoi consiste un service de qualité.
Pas sympa init7 d’avoir bloqué la fibre.
J’habite en montagne, mon immeuble est raccordé à la fibre mais à cause d’init7 je dois me satisfaire d’une connexion teledis vendue à 50 mégas en down mais qui est très aléatoire, avec parfois des débits inférieurs à 4 mégas, voir inférieurs à 1 méga.
Du coup j’aurais pu avoir la fibre avec sunrise à bon prix, mais non tout est bloqué à cause d’un opérateur.
J’y connais rien en télécommunications, mais effectivement si il faut élargir la gaine et du coup ouvrir des route entières alors c’est pas demain la veille qu’on sera raccordé et je devrais continuer encore un bon moment avec ma connexion capricieuse.
Pourquoi ne pas accepter d’utiliser la fibre actuelle (p2mp) et d’ordonner à swisscom de mettre en place partout le p2p ?
Cela permettrait aux personnes chez qui la fibre p2mp est disponible de l’utiliser en attendant que la p2p soit installée.
C’est quand même ce pays ou des opérateurs profitant des réseaux construits par d’autres se permettent d’ennuyer les personnes habitants dans des zones moins bien couvertes.
En tout cas ce qui est sur c’est qu’init7 et salt ne m’auront jamais comme client.
Bonjour,
ce n’est pas Init7 qui bloque la fibre, c’est Swisscom (il ne faut pas transformer les victimes en coupables). Le blocage dure depuis de longues années. Le choix de la technologie a été fait par Swisscom. Les pays voisins installent la fibre et investissent massivement dans ce grand projet. Les blagues concernant le diamètre des gaines et l’ouverture des routes ne sont pas très drôles. La Suisse a bien sûr les moyens de remplacer le réseau cuivre par un réseau fibre. Mais les politiques sont inactifs depuis très longtemps et Swisscom en profite pour bloquer la concurrence. Cette stratégie est mortelle pour l’Helvétie à long terme.
Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Entrez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification pour chaque nouvel article.

source

http://fragua.org/otdr-pour-detecter-un-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

https://netsolution.fr/detection-dun-point-de-blocage-dans-un-cable-a-fibre-optique/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE