Etes-vous une "perfectionniste émotionnelle" ? – Terrafemina

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




“Perfectionniste” : voilà un mot qui revient à chaque entretien d’embauche pour résumer – de manière un peu ringarde – ses défauts. Le perfectionnisme est aussi une vertu complexe qui peut progressivement vampiriser votre vie professionnelle, vous incitant à un investissement constant, quitte à sombrer dans le burn-out.
Mais de plus en plus de voix expertes s’accordent également pour lui accorder son équivalent psychologique : le perfectionnisme émotionnel. Le perfectionnisme émotionnel consiste à vouloir tout maîtriser, et en premier lieu ses émotions et notamment celles qui ont trait au stress, aux menaces, à l’anxiété.

Un perfectionniste désirera de fait surpasser sa tristesse et sa peur, sa vulnérabilité. En gros, ce petit quelque chose qui constitue notre humanité. Une réaction bien naturelle aux obstacles de la vie… mais pas si saine.
Car selon la Dr Annie Hickox, psychologue clinicienne et consultante pour le site de santé Ms Society, le perfectionnisme émotionnel est une source subtile d’anxiété. Un beau paradoxe, alors que la volonté de maîtriser pleinement ses émotions émane d’un rejet de l’anxiété – ou de la crainte d’y sombrer.

Quand on est un perfectionniste émotionnel, notre mal-être vient en partie du fait que l’on se refuse à accepter les impressions négatives qui nous traversent l’esprit, et plus encore à les exprimer face à autrui. Un refus systématique, presque un déni, qui revient à porter un trop lourde charge sur soi.
Ainsi, les perfectionnistes émotionnels feront-ils toujours en sorte de “garder la face”, notamment face à leurs amis et à leur famille, dissimulant leurs problèmes et privilégiant une sorte de positive attitude factice pour masquer leurs angoisses quotidiens – une positivité vraiment toxique. Faut-il vraiment voir là une pure volonté de contrôle ? Plutôt, la peur de voir la tristesse nous submerger au moindre lâcher-prise, détaille encore Ms Society.
Plus encore, la thérapeute Sharnade George, interrogée par Stylist, associe cet état émotionnel particulier aux effets néfastes d’une certaine injonction au bonheur dans l’air du temps. Si notre société est de plus au plus au fait de la santé mentale et de ses enjeux, être heureux·se tout le temps semble encore être une règle d’or, une vraie convention sociale. Ou tout du moins, si ce n’est l’être, le paraître.
Il suffit d’observer les publications qui ornent votre fil Instagram pour s’en convaincre. N’est ce-pas là l’un des signes d’un perfectionnisme émotionnel trop banalisé ?
Refuser d’exprimer ses émotions consiste à reculer pour mieux sauter, dans l’attente du jour où ce déni ne pourra plus perdurer, et où nous craquerons forcément. Plus encore, ce refus est “un objectif irréaliste”, relève le site de MS Society, qui prévient également des risques de “distanciation émotionnelle“. Renier ses failles peut engendrer une incompréhension de ses propres émotions, et de celles d’autrui. Rien de très sain là-dedans.
Mais une observation pas si étonnante lorsque le besoin d’être fort·e en permanence est largement banalisé au sein de notre société, que l’on pense aux stéréotypes masculins (la virilité) ou féminins (la figure “empouvoirante” de la femme forte). Des constructions culturelles plaquées dans l’inconscient collectif mais qui bien souvent contribuent à éluder toute une complexité sociale, politique et également, psychologique.
Or, moins on se confronte à notre vulnérabilité, moins on apprend à prendre soin de soi. Sans omettre ce que sous-entend la notion-même de perfectionnisme : pression sociale, culpabilité facile, frustration, apathie
Dès lors, s’émanciper du perfectionnisme émotionnel s’avère nécessaire pour mieux respirer. Mais l’on s’en doute, cela ne se fait pas en deux coups de cuillère à pot. Cependant, des solutions existent.
“Vous pourriez essayer de prendre un peu de temps pour vraiment ressentir et connaître vos émotions, observer comment elles agissent sur votre corps, et même vous entraîner à décrire vos émotions à voix haute, ou à les écrire pour vous aider à réfléchir à ce que vous ressentez”, recommande ainsi la thérapeute Sharnade George, dans les pages de Stylist.
“Reconnaître et exprimer vos sentiments est un élément essentiel, comme parler à des parents et à des amis, ou à un thérapeute spécialisé”, abonde la Dr Annie Hickox, qui rappelle à juste titre que “ressentir des émotions est une facette saine et normale de l’être humain”. Bon à savoir quand il s’agit de se recentrer sur soi.

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE