En Inde, « les mafias du sable ont le pouvoir, l'argent, les armes » – Le Monde

Gabriel Attal annonce le prolongement du bouclier tarifaire en 2023
Sous pression, Snapchat est contraint de licencier 1 200 personnes
Matières premières : « Colza, l’année de l’abondance »
« La croissance et la prospérité d’une économie consumériste sont devenues des objectifs en conflit avec la nouvelle morale écologique »
Comment Mikhaïl Gorbatchev était décrit par la télévision française en 1985 et 1991
Pourquoi vouloir à nouveau marcher sur la Lune ?
Les individus peuvent-ils sauver le climat grâce à la sobriété ?
Pourquoi les morceaux de rap sont de plus en plus courts
Ouïgours : le trop tardif réveil des Nations unies
« Il est temps de considérer l’enfermement mental induit par certains réseaux sociaux comme une question majeure de santé publique »
« Le mot sobriété est désormais sur toutes les lèvres, d’Elisabeth Borne au patron du Medef »
« La croissance et la prospérité d’une économie consumériste sont devenues des objectifs en conflit avec la nouvelle morale écologique »
« La famille fonctionne comme une métaphore de la société »
Les droits humains, l’intime et Philippe Sands
« The Who : pile et faces », « Romanin, l’autre Jean Moulin », « Le Business du bonheur »… Les replays du week-end
Patrimoine : le château de Versailles retrace son occupation allemande
« Il y a quelque chose de l’ordre de la guérison et de la libération » : l’engouement pour les randonnées féministes
La BBC, cent ans et des tourments
S’aimer comme on se quitte : « Il mettait des paillettes dans ma vie, c’était ma seule perspective positive »
Le ceviche de mulet au verjus : la recette de Romain Gadais
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Temps de Lecture 13 min.
Réservé à nos abonnés
Reportage« Marchands de sable » (1/6). Pour répondre à l’essor de la construction, la demande de sable explose en Inde. L’exploitation en dehors de tout cadre légal, massive et mécanisée, est aux mains d’entrepreneurs, de notables locaux et de policiers corrompus, entraînant violences et meurtres, ainsi que des dégâts écologiques majeurs.
Loin à l’abri des regards, à bonne distance de marche de la première route, une douzaine d’hommes éventrent les flancs de la rivière Son. Torse nu, pelle à la main, ils piochent, depuis l’aube, pour amasser le pila sona – l’« or jaune » : le sable de ce cours d’eau, l’un des principaux affluents du Gange, est réputé pour être d’excellente qualité. Au-dessus de leur tête, la rive plonge à pic sur une vingtaine de mètres. Pour 400 roupies (environ 5 euros) par jour, ils s’éreintent au pied de cette falaise de sable qui risque à tout moment de les ensevelir, sous la surveillance de jeunes hommes contrôlant la zone. « Je n’ai pas d’autre option pour nourrir ma famille, justifie Bhugar Rai, 25 ans. Si je ne travaille pas ici, nous aurons faim. »
Sur plusieurs kilomètres, des centaines de longs bateaux patientent dans les criques qui grignotent le lit de la rivière telles des bouches affamées. Quelques heures plus tard, des pelleteuses viendront remplir leurs cales. Sur l’un d’eux, une dizaine de travailleurs expliquent qu’ils achètent une cargaison en unissant leurs fonds. Ils la revendront un peu plus loin, faisant un maigre bénéfice qu’il faudra partager. Dans leur galère quotidienne, tout devient toujours plus compliqué.
Il y a le niveau de la rivière en baisse, qui rend la navigation plus difficile. Il y a eu la pandémie de Covid-19. Et maintenant l’interdiction de toute extraction pendant les quatre mois de mousson décrétée par les autorités du Bihar. « Nous ne pouvons plus prendre de sable dans la partie centrale de la rivière, nous sommes obligés de nous cacher par peur des policiers, explique Doman Rai sur le pont de l’embarcation. Ils nous arrêtent et nous mettent en prison, confisquent les véhicules. » « Cette interdiction affecte les plus pauvres, ajoute Anil Kumar, à ses côtés. Il n’y a pas d’usine ici, pas d’industrie, comment peut-on survivre ? »
L’Etat rural du Bihar, situé dans le nord-est de l’Inde, est l’un des plus pauvres et des plus densément peuplés. Comme dans le reste du pays, la très forte croissance démographique entraîne un essor de la construction, qui génère à son tour une explosion de la demande en sable. Cette ressource, la deuxième la plus consommée à l’échelle mondiale après l’eau, est la pierre angulaire du secteur du bâtiment. L’Inde est le deuxième producteur mondial de ciment (330 millions de tonnes en 2021, contre 260 millions en 2014), derrière la Chine, et prendra dès 2023 la première place en termes de nombre d’habitants (plus de 1,4 milliard).
Il vous reste 87.55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Pour soutenir le travail de toute une rédaction, nous vous proposons de vous abonner.
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies lors de votre navigation sur notre site, notamment des cookies de publicité personnalisée.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de 500 journalistes qui vous apportent chaque jour une information de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE