EN DIRECT – "Mettre fin à la guerre en Ukraine doit être une cause commune", affirme Macron – TF1 INFO

Découvrez tout
l’univers TF1 INFO
VOLODYMYR ZELENSKY PREND LA PAROLE

La centrale nucléaire de Zaporijia, en zone occupée dans le sud de l'Ukraine, a été "déconnectée" ce jeudi du réseau ukrainien. Le président, Volodymyr Zelensky, a pris la parole sur le sujet dans la soirée. 

"La Russie a mis les Ukrainiens, tout comme l'ensemble des Européens, aux portes d'une catastrophe nucléaire", a-t-il déclaré. 
MACRON À ALGER 

À l'occasion de son déplacement en Algérie, le président de la République Emmanuel Macron s'est exprimé sur la situation en Ukraine et l'impact d'une telle guerre sur l'Afrique. 

"L'Ukraine voit sa souveraineté violée et son territoire occupé par une puissance impériale qui mène contre elle une guerre d'agression", a-t-il affirmé, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune. "Je sais l'attachement de l'Algérie aux États et à leur souveraineté. C'est pourquoi mettre fin à la guerre en Ukraine doit être une cause commune", a-t-il ajouté depuis Alger.

"Cette crise, et l'ensemble des crises qui sont le fruit de cette guerre lancée par la Russie, qu'il s'agisse de crises humanitaires, diplomatiques, alimentaires, énergétiques, déstabilisé l'ensemble de la planète et tout particulièrement le continent africain."
ZAPORIJIA 

La diplomatie américaine a prévenu jeudi que toute tentative russe de détourner l'énergie nucléaire de l'Ukraine, où la centrale de Zaporijjia a été déconnectée du réseau national selon son opérateur, serait "inacceptable". 

"L'électricité qu'elle produit appartient de droit à l'Ukraine et toute tentative de déconnecter la centrale du réseau ukrainien pour rediriger (l'électricité) vers les régions occupées est inacceptable", a déclaré à la presse Vedant Patel, porte-parole du département d'État.  
ZAPORIJIA 

La plus grande centrale nucléaire d'Europe, sous contrôle russe, est privée de son réseau électrique, indique l'opérateur ukrainien Energoatom sur Telegram, jeudi 25 août. Des incendies provoqués par les Russes seraient à l'origine de cette coupure historique, selon l'opérateur. Depuis plusieurs semaines, Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de plusieurs bombardements ayant ciblé cette centrale nucléaire.
ARMÉE RUSSE

Un décret signé par Vladimir Poutine ce jeudi 25 août prévoit d'augmenter de 10 % les effectifs militaires de l'armée russe. Cela représente environ 137.000 soldats supplémentaires.
ENTRETIEN 

L'ambassade de Russie a annoncé que les ministres de la Défense russe et français s'étaient entretenus ce jeudi. "Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a présenté ses évaluations des actions des forces armées ukrainiennes qui pourraient perturber le fonctionnement sécurisé de la centrale", a indiqué l'instance. "L'importance de l’inspection de la centrale de Zaporojié par les représentants de l'AIEA et la volonté de leur fournir l'assistance nécessaire ont été soulignées", a-t-il ajouté. 
TRÊVE

"Une trêve avec la Russie ne serait bénéfique ni pour l'Ukraine, ni pour l'Europe", a affirmé jeudi le conseiller du chef du bureau du président, Mykhailo Podolyak, dans les colonnes de Bild. Selon lui, toute trêve temporaire signifierait une nouvelle escalade de la part de Moscou à l'avenir. Par ailleurs, en cas de fin incomplète de la guerre, des milliers d'Ukrainiens ne prendront pas le risque de rentrer dans leur pays. Sur un plan économique, les investissements tarderaient à revenir, souligne-t-il également. 
CENTRALE DE ZAPORIJIA 

La centrale nucléaire, au centre des inquiétudes ces derniers jours, est "totalement déconnectée" du réseau, indique l'opérateur. Ça avait déjà été le cas au début du mois. 

"Les deux réacteurs de la centrale en fonctionnement ont été déconnectés du réseau. En conséquence, les actions des envahisseurs ont provoqué une déconnexion totale de la centrale nucléaire de Zaporijjia du réseau électrique, pour la première fois dans son histoire", a indiqué le groupe d'Etat Energoatom sur Telegram.

Anton Geraschenko, un conseiller du ministère des Affaires internes ukrainiennes, explique sur Twitter que"trois lignes d'alimentation ont été endommagées par les Russes et une quatrième a été débranchée en raison des feux". "Les spécialistes travaillent d'arrache-pied pour rebrancher l'usine", continue cet officiel. 

"Déconnecter une centrale du réseau est une manœuvre normale", tempère sur LCI, le spécialiste du nucléaire Robert Ranquet. 
RECRUTEMENT

Vladimir Poutine aurait signé un décret portant les effectifs militaires russes à plus de deux millions de membres, avec plus de 137.000 soldats supplémentaires. Au bout de six mois de conflit, les armées russe et ukrainienne sont confrontées à des difficultés de recrutement, pour assurer la rotation des effectifs. Ce décret prendra effet au 1er janvier 2023.
EXTRADITION

La Bulgarie a refusé d'extrader un Russe opposé à la guerre en Ukraine et accusé de fraude fiscale dans son pays, craignant qu'il ne bénéficie pas d'un procès équitable. 

La cour d'appel de Varna a révisé une décision d'extradition prise début août concernant Alexey Altchin, 46 ans, un entrepreneur accusé en Russie de fraude fiscale pour un montant de 282,5 millions de roubles (4,8 millions d'euros). L'instance "a conclu à un risque d'aggravation de sa situation en raison de ses convictions politiques et d'une violation de ses droits au cours du procès pénal", selon les motifs publiés par la Cour d'appel bulgare.
SOUTIEN A LA RUSSIE

Le suppléant d'un député RN a affiché son soutien à la Russie, en perturbant hier un rassemblement de réfugiés ukrainiens à Bergerac, à l'occasion de leur fête nationale. Un "abruti" qui "sera viré", réagit le candidat à la présidence du Rassemblement national, Louis Aliot.
STOCKS DE GAZ

Si la France se félicite d'avoir bientôt rempli son objectif de remplir ses stocks de gaz à 100% avant cet hiver, ces réserves ne représentent qu'un tiers de la consommation annuelle française. Une question cruciale face aux menaces de Moscou de "couper le robinet" de gaz vers l'Europe.
FRAPPE RUSSE SUR UNE GARE : WASHINGTON CONDAMNE

Le secrétaire d'État américain dénonce la frappe d'un missile russe sur la gare ferroviaire de Tchapline, qui a tué au moins 25 personnes, selon Kiev. Antony Blinken y voit la suite logique des "atrocités", dont s'est rendue coupable l'armée russe en Ukraine.
FRAPPE SUR TCHAPLINE : MOSCOU SE DÉFEND

Le ministère de la Défense russe affirme avoir tué des "plus de 200 militaires" ukrainiens, dans la frappe qui a touché hier une gare ferroviaire de la ville de Tchapline, dans le centre de l'Ukraine. Kiev fait état de son côté d'au moins 25 morts et 50 blessés. 
L'UNION EUROPÉENNE CONDAMNE LA FRAPPE DE TCHAPLINE

Les responsables du bombardement de Tchapline "devront rendre des comptes", affirme dans ce tweet le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.
ARMES A SOUS-MUNITIONS

La Russie a massivement utilisé des armes à sous-munitions en Ukraine, causant des centaines de victimes civiles et endommageant des habitations, des écoles et des hôpitaux, a déclaré un organisme de surveillance. 

"Des centaines d’attaques d’armes à sous-munitions menées par les forces russes ont été documentées, signalées ou auraient eu lieu en Ukraine cette année", indique l'Observatoire des armes à sous-munitions (Cluster Munition Coalition, CMC) dans son rapport annuel. "Les forces ukrainiennes semblent également avoir utilisé l’arme à plusieurs reprises dans le conflit en cours". Ni la Russie, ni l’Ukraine, n’ont adhéré à la convention interdisant ces armes, qui compte 110 États parties et 13 autres signataires. 
FRAPPE RUSSE SUR UNE GARE

Le bilan du bombardement russe qui a frappé hier soir une gare ferroviaire dans le centre de l'Ukraine est monté à 25 morts et 31 blessés, a annoncé jeudi l'opérateur des trains ukrainiens. 

Le président ukrainien avait annoncé cette "frappe de missile russe" mercredi soir au début de son discours par vidéo devant le Conseil de sécurité de l'ONU, en faisant état d'un premier bilan de 22 morts. 

Elle a eu lieu sur la gare de Tchapline dans la région de Dnipropetrovsk, dans 
le centre de l'Ukraine. Selon Volodymyr Zelensky, quatre wagons passagers ont pris feu. Ce bombardement intervenait au moment où l'Ukraine célébrait le jour de l'Indépendance, qui commémore sa séparation de l'URSS en 1991.
RUSSIE : UN OPPOSANT AGRESSÉ

Un célèbre militant russe contre la torture a été hospitalisé après avoir été agressé par un homme affirmant être policier, signe du climat de violence contre la société civile, a indiqué son organisation. 

Igor Kaliapine est surtout connu en Russie pour avoir fondé le Comité contre la torture, une ONG qui a annoncé sa dissolution en juin dans un contexte de répression croissante. 
TENNIS : MATCH POUR L'UKRAINE

Rafael Nadal et Iga Swiatek ont joué en double hier contre la légende John McEnroe et l'espoir du tennis américain Coco Gauff. Le match, joué au profit de l'aide humanitaire pour l'Ukraine, a eu lieu sur le court du Louis Armstrong Stadium, en marge de l'US Open, débuté la veille.
FRAPPES RUSSES

Au moins 22 personnes ont été tuées, et cinquante autres blessées, dans le bombardement russe de la gare de Tchapline, dans la région de Dniepropetrovsk, au jour anniversaire des six mois de l'invasion russe, qui coïncidait avec la date de la fête nationale de l'indépendance ukrainienne. 

"La Russie terroriste doit être stoppée maintenant", commente le ministre des Affaires étrangères ukrainien dans le tweet ci-dessous.
STOCKS DE GAZ

La France a rempli à 90,06% ses stocks de gaz pour l'hiver, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI), en bonne route pour réaliser l'objectif du gouvernement d'atteindre 100% avant novembre, afin de faire face à de potentielles pénuries liées à la guerre en Ukraine. 

Le géant russe Gazprom a stoppé les livraisons de gaz à plusieurs pays européens, et considérablement baissé en juin ses livraisons à l'Europe via le gazoduc Nord Stream. 

La France, qui se dit dans une situation plus "favorable" que ses voisins, compte sur des stocks de gaz remplis au maximum et sur un nouveau terminal méthanier dès l'an prochain pour faire face à d'autres potentielles baisses des approvisionnements.
VERS UN TRIBUNAL INTERNATIONAL ?

Kiev demande la création d'un tribunal international pour juger les responsables de l'invasion russe, sous le chef d'accusation de "crime d'agression". Les pays voisins de l'Ukraine y sont favorables, plusieurs chancelleries occidentales sont plus réservées, et la CPI n'est pas compétente.
ENTRETIEN ENTRE EMMANUEL MACRON ET LE DIRECTEUR DE L'AIEA

Le président français doit s'entretenir ce matin avec Rafael Grossi, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), alors que des négociations sont en cours pour permettre une visite de l'organisation internationale à la centrale nucléaire de Zaporijia.

Emmanuel Macron avait obtenu la semaine dernière l'accord de principe de Vladimir Poutine pour une telle visite, lors du premier entretien téléphonique entre les deux dirigeants depuis près de trois mois.
25 AOÛT 2022 : LE POINT SUR LA SITUATION

Le 24 août marquait à la fois la fête nationale de l'Indépendance ukrainienne, et les six mois écoulés depuis le lancement de l'offensive russe, le 24 février dernier. Frappes russes sur un train de passagers, reprise du championnat de football ukrainien entre deux alertes anti-aériennes, le point sur les dernières 24h.
AIDE MILITAIRE

Le président américain Joe Biden a annoncé mercredi une nouvelle aide militaire à l'Ukraine de près de trois milliards de dollars pour démontrer le soutien durable des Etats-Unis au moment où le pays, qui combat depuis six mois l'invasion russe, marquait le jour de son indépendance.

"Les Etats-Unis d'Amérique sont déterminés à soutenir le peuple ukrainien au moment où il continue la lutte pour défendre sa souveraineté. Dans le cadre de cet engagement, je suis fier d'annoncer notre plus grande tranche d'assistance sécuritaire à ce jour: environ 2,98 milliards de dollars d'armes et d'équipement", a affirmé M. Biden dans un communiqué.
MARIOUPOL 

Les Etats-Unis ont condamné mercredi le projet de la Russie d'organiser des procès à Marioupol, capturée en mai, afin d'y juger des prisonniers de guerre ukrainiens, soulignant leur caractère "illégitime".

"Ces projets de procès-spectacle sont illégitimes et une parodie de justice et nous les condamnons fermement", a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, dans un communiqué.

Selon Washington, Moscou vise ainsi "à détourner" l'attention de la communauté internationale face aux "atrocités commises par les forces russes en Ukraine" depuis l'invasion russe de ce pays le 24 février dernier.
VOLODYMYR ZELENSKY

Six mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, une frappe russe a fait mercredi, le jour de la fête nationale ukrainienne, au moins 22 morts et des dizaines de blessés dans une gare ferroviaire, a annoncé le président Volodymyr Zelensky.

"Je viens de recevoir une information concernant une frappe de missile russe sur une gare dans la région de Dnipropetrovsk (centre de l'Ukraine), en plein sur les wagons à la gare de Tchaplino. Quatre wagons de passagers sont en feu", a affirmé M. Zelensky dans un discours devant le Conseil de sécurité de l'ONU.
Au moins 22 personnes ont été tuées et 50 blessées mercredi 24 août dans une frappe russe ayant touché une gare ferroviaire dans le centre de l'Ukraine, a annoncé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. "Je viens de recevoir une information sur une frappe de missile russe sur une gare dans la région de Dnipropetrovsk, en plein sur les wagons à la gare de Tchaplino. Quatre wagons passagers sont en feu", a déclaré M. Zelensky au début de son discours.
Ce mercredi, l'Ukraine célébrait son Jour de l'indépendance, et redoutait de possibles "provocations russes répugnantes", d'autant que la date marquait aussi les 6 mois de l'invasion russe de l'Ukraine. À ce titre, les rassemblements étaient notamment interdits à Kiev. En France, en revanche, près de 1500 Ukrainiens ont défilé à Lyon, Nice, Lille ou encore Toulouse.
Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, et celui de l'Agence atomique russe (Rosatom), Alexeï Likhatchev, ainsi que l'ambassadeur russe auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhaïl Oulianov, se sont rencontrés mercredi pour discuter d'une inspection de la plus grande centrale nucléaire d'Ukraine, celle de Zaporijia, plusieurs fois bombardée. Jeudi, Emmanuel Macron s'entretient avec Rafael Grossi.
Le président américain Joe Biden a annoncé mercredi une nouvelle aide militaire à l'Ukraine de près de trois milliards de dollars au moment où le pays, qui combat depuis six mois l'invasion russe, marque le jour de son indépendance. "Cela permettra à l'Ukraine d'acquérir des systèmes de défense aérienne, des systèmes d'artillerie et des munitions (…) et des radars pour nous assurer qu'elle puisse continuer à se défendre sur le long terme", a affirmé M. Biden dans un communiqué.
Par ailleurs, selon un porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby, Moscou pourrait annoncer dès cette semaine un ou plusieurs référendums "illégitimes" en Ukraine occupée, pour tenter de justifier une annexion de territoires ukrainiens à la Russie. Cela pourrait se produire à Kherson (sud), à Zaporijia, dans les régions séparatistes de Donetsk et Lougansk, ainsi qu'à Kharkiv, a déclaré M. Kirby, porte-parole de l'exécutif pour les questions de sécurité nationale.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a effectué mercredi une visite surprise en Ukraine, qui célèbre son jour de l'Indépendance, tout en marquant les six mois de l'invasion russe. "Tous les pays n'ont pas la chance d'avoir un tel ami", a déclaré le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, en le recevant. Il a remis à M. Johnson l'Ordre de la Liberté, la plus haute décoration ukrainienne pouvant être délivrée à un étranger.
Suivez les dernières infos dans le fil ci-dessus.
Sur le
même thème
Tout
TF1 Info

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE