Emploi : Pourquoi les prévisions pour 2022 ont de quoi donner le sourire – 20 Minutes

Économie Pourquoi il y a de quoi être optimiste concernant l’emploi en 2022
MARCHE DU TRAVAIL Une étude de l’Insee parue ce mardi montre que malgré les inquiétudes sanitaires actuelles, beaucoup d’entreprises comptent recruter en 2022
Voilà une bonne nouvelle pour la fin de l’année : le marché de l’emploi s’annonce sous des bons auspices pour 2022, selon une note de conjoncture de l’ Insee rendue publique ce mardi. Les créations d’emplois vont se poursuivre, même si c’est à un rythme moins élevé qu’en 2021. « Au deuxième semestre 2021, les créations d’emploi étaient au nombre de 153.000. Elles seront de l’ordre de 80.000 au premier semestre 2022 », annonce Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l’Insee.
Il faut dire que la levée des restrictions sanitaires au printemps dernier s’était accompagnée d’un regain de consommation des Français qui, après avoir épargné pendant de longs mois, ont eu envie de se faire plaisir. Ce qui a entraîné une reprise forte dans de nombreux secteurs, une hausse de la croissance et de forts besoins de recrutements. L’Insee prévoit même que fin juin 2022, l’emploi salarié dépassera son niveau d’avant-crise de fin 2019. Et de nombreux secteurs seront concernés par ces nouveaux postes : « Les services, la restauration, l’hôtellerie, le commerce, les loisirs… », énumère Olivier Simon chef de la division synthèse conjoncturelle de l’Insee.
Autre chiffre qui appelle à l’optimisme : « Le taux de chômage poursuivra sa baisse au premier trimestre 2022, pour s’établir à 7,7 % et il baissera de manière graduelle au second trimestre pour atterrir à 7,6 % », annonce Olivier Simon. Et même si la situation sanitaire est incertaine et fait peser des risques sur l’économie française, Julien Pouget est confiant : « L’économie sait désormais mieux résister aux vagues de Covid-19 ».
Des prévisions positives qui rejoignent celle du baromètre ManpowerGroup * paru ce mardi. Pour la période janvier-mars 2022, les intentions d’embauche progressent de 26 % par rapport à la même période en 2021. « Le gouvernement prévoit une hausse du PIB de 4 % dans l’Hexagone en 2022, après un record à plus de 6 % en 2021. Les anticipations des chefs d’entreprise reflètent la persistance de cette bonne orientation », commente Alain Roumilhac, président de ManpowerGroup France. Même son de cloche chez Alexandre Judes, économiste chez Indeed, moteur de recherche d’emploi : « En 2021, l’économie a vécu sous perfusion, ce qui a limité la destruction d’emplois. Et les plans de relance ont boosté les créations ».
Selon ManpowerGroup, les intentions d’embauche sur la période janvier-mars 2022 seront positives dans l’ensemble des secteurs d’activité : éducation, santé, social, construction, IT (technologie de l’information), commerce de gros et de détail, hôtellerie-restauration, industrie manufacturière… Et c’est dans le domaine de la banque-finance que les prévisions sont les plus élevées (+ 42 %). De son côté, Indeed prévoit beaucoup d’offres de postes dans certaines familles de métiers « comme les soins à domicile, la propreté, la garde d’enfants, la pharmacie, l’assistance médico-technique… », relève Alexandre Judes.
C’est dans la région parisienne et le Centre-Ouest que les intentions d’embauche s’avèrent les plus positives, selon ManpowerGroup. Et ce sont les entreprises de plus de 250 salariés qui vont recruter le plus. Car ce sont celles qui ont le mieux résisté aux aléas de la crise sanitaire.
Si ces perspectives sont positives, il reste néanmoins une inconnue pour les prochains mois : le profil des candidats répondra-t-il aux attentes des recruteurs ? Et les entreprises sauront-elles attirer des postulants ? Une étude de Pôle emploi parue ce mois-ci indiquait que 7 entreprises sur 10 qui avaient cherché à recruter entre avril et septembre 2021 déclaraient avoir rencontré des difficultés. Soit parce qu’elles ne recevaient pas assez de candidatures, soit parce que celles-ci étaient inadéquates. L’étude soulignait aussi que la crise sanitaire avait entraîné un changement de comportement chez les candidats, devenus « plus exigeants qu’avant la crise en matière de conditions de travail et de rémunération, et moins mobiles géographiquement ». Un phénomène que constate aussi Alexandre Judes : « De plus en plus de candidats cherchent davantage le mot “télétravail” dans les offres d’emploi qu’avant la crise ».
Ces tensions sur le marché poussent les employeurs à élargir leurs critères, selon Pôle emploi. Soit en allant vers des candidats moins expérimentés et moins qualifiés. Soit en proposant de meilleures conditions de travail ou en augmentant les salaires d’embauche. « En novembre 2021, nous avons constaté une augmentation des salaires d’embauche sur nos offres de 2,9 % par rapport à novembre 2020. Et dans certains secteurs, les recruteurs ont intérêt à être moins focalisés sur le CV que sur les aptitudes », conseille Alexandre Judes.
* Baromètre réalisé dans 40 pays, entre le 13 octobre et le 2 novembre 2021, auprès de 39.681 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1.006 employeurs en France.
À lire aussi
| JOB
Emploi : Soignant auprès des seniors, un métier d’avenir
| EMPLOI
Enquête : Les discriminations au travail touchent plus d’un jeune sur trois
| MONDE DU TRAVAIL
Salaires : Les « trucs » pour demander une augmentation… et avoir une…
Annonces Légales
Services
Codes promo
20 Minutes
Jeux
Réseaux sociaux
Newsletters
Applications mobiles

Choix de consentement © Copyright 20 Minutes – La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE