Economie russe : « Les sanctions n'arrêteront pas la guerre en Ukraine » – Le Monde

https://netsolution.fr/piece-de-monnaie-commemorat…
Consulter
le journal
La flambée des prix, une onde de choc mondiale qui crée des tensions sur les cinq continents
Après l’annonce par Elon Musk de son refus d’acheter Twitter, l’impression d’un immense gâchis
Face aux difficultés, Uber s’est transformé, sans vraiment changer de modèle
« Rendre le travail plus soutenable pendant la carrière est un chemin exigeant, mais plus prometteur que de taper sur les chômeurs »
Les voyages en train sont-ils trop chers ?
Qui réchauffe le climat (et comment) ?
Comment Uber s’est allié à Emmanuel Macron pour s’implanter en France
Bientôt des villes fournaises ? Pourquoi tout n’est pas perdu
Réintégrer les soignants non vaccinés, une dangereuse croisade
Guerre en Ukraine : « Tant que le “petit frère” obéit et est loyal, le “grand frère” l’aime et le protège »
Pouvoir d’achat : les leçons d’un vote
« Rendre le travail plus soutenable pendant la carrière est un chemin exigeant, mais plus prometteur que de taper sur les chômeurs »
Cinéma : Elsa Wolliaston ou l’art d’être là, intensément
L’écrivain Michel Schneider est mort
« Lee Miller, une combattante », sur France Culture : le choc des images et le poids des mots d’une photographe
Les Rolling Stones en concert, un savoir-faire toujours intact
Le couple présidentiel à la parade, c’est peut-être un détail pour vous…
Luxe, calme et oligarques : en Sardaigne, la côte des Russes
S’aimer comme on se quitte : « Il faut que je sauve ma peau, car je ne peux rien faire pour lui »
Carte postale culinaire de Milan : les aubergines fumées à la ricotta de Piermaria Trischitta
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Malgré un probable défaut de paiement, la Russie a stabilisé son système financier. Son taux d’intérêt est revenu à son niveau d’avant la guerre et le contrôle des capitaux est réduit.
Par
Temps de Lecture 3 min.
Read in English
Article réservé aux abonnés
Dimanche 26 juin, la Russie devait probablement entrer en défaut de paiement. Historiquement, le moment est marquant, puisqu’il s’agit d’une première depuis la grande crise de 1998. Mais l’effet devrait être très limité. « Il est improbable que l’impact économique soit majeur », estime Joseph Marlow, de Capital Economics, un cabinet d’études.
Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, le 24 février, le gouvernement russe est déjà largement coupé du système financier international, à la suite des sanctions occidentales. « Une déclaration de défaut serait un événement symbolique, mais le gouvernement russe a déjà perdu la possibilité d’émettre des dettes en dollars », rappelle Takahide Kiuchi, économiste au Nomura Research Institute.
Le processus vers un défaut de paiement a débuté le 27 mai, quand Moscou a manqué une échéance de remboursement de 100 millions de dollars (environ 94,7 millions d’euros) sur une obligation. Le compte à rebours de la période de grâce de trente jours a alors commencé, arrivant à échéance ce 26 juin. Le gouvernement russe affirme avoir l’argent et vouloir payer, mais être bloqué à cause des sanctions. Pour montrer sa bonne volonté, il a versé la somme en roubles au National Settlement Depository, un organisme russe par lequel doit transiter l’argent. Celui-ci étant sur la liste des sanctions, le transfert aux créditeurs occidentaux est bloqué.
Moscou rejette donc la responsabilité sur les pays occidentaux : « Tout indique qu’en bloquant artificiellement la Fédération russe de servir sa dette étrangère l’objectif est de nous apposer l’étiquette “défaut”, explique Anton Silouanov, le ministre des finances. Vous pouvez déclarer ce que vous voulez (…), mais ceux qui comprennent la situation savent qu’il ne s’agit pas d’un défaut. »
Cette étrange situation vient rappeler que, malgré des sanctions particulièrement lourdes, la Russie a réussi à stabiliser son système financier et son économie. Quatre mois après le début de la guerre, « la Russie dispose d’énormément de cash qu’elle n’arrive pas à dépenser », constate même Elina Ribakova, économiste à l’Institute of International Finance (IIF), une association américaine représentant l’industrie de la finance.
Au début de l’invasion, la banque centrale a doublé son taux d’intérêt, à 20 %, et imposé de sévères contrôles des capitaux. Le taux d’intérêt est désormais revenu à 9,5 %, son niveau d’avant-guerre. Progressivement, les capitaux peuvent circuler plus librement. Les entreprises russes qui exportent n’ont plus l’obligation de convertir leurs devises étrangères en roubles, comme c’était le cas au début du conflit.
Il vous reste 51.42% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source
https://netsolution.fr/piece-de-monnaie-commemorat…

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE