Dialogue interculturel : le projet «Culture at work Africa» touche à sa fin – Agence d'Information d'Afrique Centrale

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle




S’abonner
Voir les offres
Newsletter
Contact

08-08-2022 19:03
La République du Congo a franchi une nouvelle étape dans la bataille contre l’apatridie avec l’adoption la semaine dernière par le Conseil des ministres d’un projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du comité technique institutionnel d’éradication du phénomène.
Une fois adopté par le Parlement et promulgué par le chef de l’Etat, ce texte permettra au Congo de disposer d’un instrument pour identifier les apatrides, déterminer leur statut et assurer leur protection. Question d’apporter des réponses adaptées à cette problématique.  
Selon la Convention de New York du 28 septembre 1954, un apatride est « une personne qu’aucun Etat ne considère comme son ressortissant par l’application de sa législation ». Cette définition suffit pour mesurer l’angoisse des personnes dépourvues de nationalité.
Une situation inconfortable dont la résolution appelle l’engagement des pouvoirs publics, l’implication de la société civile et des partenaires concernés par la question, au-delà de la mise sur pied d’un comité technique spécialisé.  
Mais, les actions doivent être entreprises dans le sens de la sensibilisation, de l’encouragement des enregistrements des naissances et de la disponibilisation des registres d’état civil en particulier dans les fins fonds des régions où la population a du mal à déclarer les nouveau-nés. C’est de la sorte que le comité remplira son rôle.   
 
Les Dépêches de Brazzaville
Les plus récents
Les plus lus
Abonnement Flux RSS
Abonnement média
Offre spéciale Entreprises
Quotidien et supplément du 6eme jour livrés, site web, toute l’information sur vos secteur d’activité et votre région.
A Brazzaville ou Pointe-Noire, à partir de 10 abonnements.
Abonnez-vous
Current Size: 100%
Trois grands évènements sont prévus en ce mois de mai et en juin prochain en Cote-d’Ivoire, France et Belgique pour clôturer ce projet destiné à la promotion publique du dialogue interculturel pour la cohésion sociale en Afrique  dans les zones urbaines. Ces évènements permettront de présenter les résultats obtenus dans ce cadre.
Lancé en 2018 et soutenu par l’Union africaine, le programme «Culture at work Africa» qui a duré 3 ans «a contribué à créer de nouvelles opportunités, en mobilisant activement les parties prenantes pour promouvoir le dialogue interculturel et la diversité culturelle dans les zones urbaines et périurbaines d’Afrique comme moteurs de l’inclusion sociale et du développement humain durable, afin de répondre au défi soulevé par l’Union africaine et sa vision pour 2063 pour «une Afrique intégrée, prospère et pacifique, animée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale». Le projet a concerné quinze pays (Cameroun, République démocratique du Congo, Rwanda, Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Kenya, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Tanzanie, Togo, Ouganda et Zimbabwe).  Il a eu comme acteurs des artistes, créateurs et professionnels de la culture desdits pays.
 Le programme «Culture at work Africa» a été axé sur des thèmes concernant les femmes et les jeunes en tant que moteurs potentiels du changement dans leurs pays  ainsi que des thèmes sur la coopération et la mise en réseau pour le développement professionnel. Il a permis de montrer comment le secteur culturel contribue activement à un changement  indispensable de la gouvernance publique qui repose sur une citoyenneté active et comment la culture est un outil indispensable pour résoudre certains des principaux défis des pays. Cela à travers différentes activités (plateforme de diffusion, plaidoyer, sensibilisation, échanges, apprentissage par les pairs, création des réseaux régionaux. «Culture at work Africa» a permis d’appuyer plusieurs projets locaux et régionaux de coopération multilatérale qui promeuvent le dialogue interculturel et les expressions culturelles et contribuer à augmenter durablement les compétences des acteurs locaux concernés ainsi que les capacités de gestion pour soutenir le dialogue interculturel, la promotion d’une culture de paix et améliorer la gestion de la diversité pour le développement local.
La clôture de ce projet triennal (février 2018 – mai 2021) sera marquée par l’organisation, le 19 mai, à La Rotonde des arts à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sous un format hybride, une réunion des décideurs politiques, des experts et des professionnels pour discuter sur le rôle des arts et de la culture dans l’autonomisation des jeunes afin qu’ils jouent un rôle actif dans le développement des sociétés africaines d’aujourd’hui et qu’ils soient, eux-mêmes, les moteurs du changement.
Le 8 mai à Paris en France est prévue une rencontre, sous un format hybride également, axée sur le rôle des femmes en tant que moteurs des secteurs culturel et créatif en Afrique, les femmes qui constituent l’un des principaux moteurs de l’économie du continent africain. Le 17 juin, sera diffusée en ligne,  depuis le Palais des beaux-arts – Bozar  à Bruxelles (Belgique où se trouve le siège de l’Union européenne), une conversation avec des fonctionnaires et des professionnels de la culture sur les recommandations politiques pour le secteur culturel en Afrique proposées comme résultat tangible du projet “Culture at Work Africa”.
Ces évènements qui permettront de présenter les résultats obtenus dans le cadre du projet sont destinés à «attirer l’attention des acteurs du secteur culturel et au-delà, afin de réunir le plus grand nombre possible d’intéresser par le potentiel de la coopération culturelle comme instrument de soutien au développement». D’autres activités seront organisées en marge desdits évènements (exposition à La Rotonde des arts d’Abidjan, du 15 mai au 13 juin,  et la mise en place, de mai à juillet par Bozar, d’une vitrine virtuelle pour guider le public à travers un voyage à la rencontre de la communauté “Culture at Work Africa”.
Lire le quotidien

source

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE