Deuxième roman d'Anne Genest: le pouvoir énergisant de la course à pied – Le Journal de Québec

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions




Jacinthe, jeune quinquagénaire, découvre la course à pied. Tandis que son conjoint, Bernard, se morfond dans son canapé, elle enfile ses chaussures et se défoule complètement. Plus Jacinthe s’épanouit, plus Bernard a peur de la perdre. Et tandis que la femme revit et se métamorphose, l’homme sombre. Anne Genest décrit la mécanique de ce duo fragile et le pouvoir énergisant de la course à pied dans son deuxième roman, La sueur est un désir d’évaporation.
Une fois franchi le cap de la cinquantaine, Jacinthe découvre la course à pied. C’est pour elle une révélation. Son conjoint, Bernard, ne la suit pas dans cette remise en forme et trouve qu’elle change. Il note tout dans un carnet, pour se distraire, car il trouve le temps long après la vente de sa librairie.
Plus il note ses observations, plus il voit que Jacinthe change… et plus il a peur de la perdre. Aidé du marchand de tabac, son allié, Bernard prépare sa révolte. Jacinthe revit, Bernard sombre.
Anne Genest, ultramarathonienne, a raconté cette histoire du point de vue du gars qui sombre, qui s’incruste dans son divan, qui se défait peu à peu. « Je voulais être sûre de pouvoir avoir un certain détachement par rapport à la transformation de Jacinthe. Je voulais écrire du point de vue de celui qui assiste à la transformation. Et c’est intéressant de faire parler les hommes sur leur intimité. »
Énergie à faire découvrir
Elle voulait lui donner la chance de s’exprimer. «Moi, en tant que coureuse, je cours beaucoup avec des hommes parce qu’en ultramarathon, on est très peu nombreuses, les femmes. Les hommes ont autant d’émotions que nous, vivent autant d’épreuves que nous, mais c’est étrange, dans la littérature, on n’en fait pas mention. C’est quelque chose qui est plutôt rare.»
Elle voulait aussi comprendre. «J’avais envie d’avoir un genre de solidarité. Je me suis mise dans la peau d’un homme et ça a été un exercice super tripant pour moi. J’ai eu beaucoup de sympathie pour Bernard et je ne voulais pas le laisser aller, à la fin!»
Quand elle a commencé à courir, en 2016, Anne se souvient que sa fille avait moins de deux ans. «J’ai commencé à courir parce que j’étais très fatiguée. Ma fille ne dormait toujours pas et je cherchais une façon de retrouver de l’énergie. Ma sœur m’avait dit de m’acheter une poussette de course et d’aller courir, que ça allait m’énergiser. Moi, j’étais prête à n’importe quoi, j’en pouvais plus!»
À partir du moment où elle s’est mise à trottiner, marcher, courir, ça a été comme une libération. «C’est comme si tout d’un coup, je sortais d’une prison ! La lumière extérieure, l’air frais, voir les petites feuilles bouger… tout d’un coup, je pouvais avoir du temps pour penser. Ma transformation, que j’étais en train de vivre, je me disais : wow, il faut en parler. Il faut parler de cette énergie qui peut arriver. J’avais 41 ans et j’avais l’impression d’avoir 20 ans. J’ai pensé que cette transformation pouvait être le pivot d’une histoire.»
«Jacinthe aimait la sueur. Elle disait qu’une partie de son corps quittait la pesanteur. À force de se mettre dans cet état, à force de courir, elle s’élevait au-dessus des tracas. Plus elle courait, moins elle était soucieuse. Elle éliminait ce qui n’allait pas. Par la course, elle se purifiait. Elle croyait que vieillir était un soulagement. Savoir différencier l’essentiel de l’accessoire venait avec l’âge. Elle n’avait plus rien à perdre. Elle se moquait des injonctions. Comme Sénèque, elle distinguait vivre sa vie et exister.»
Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter
Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d’utilisation.

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE