De petits boulots en désillusions, la vie d'après des licenciés de la SAM, en Aveyron – Le Monde

Consulter
le journal
Plafonnement du prix du gaz : la Commission européenne rate son coup, les Vingt-Sept s’écharpent
Les salariés de Worldline, leader du paiement en ligne, en grève pour le « Black Friday »
« L’exubérance d’Alessandro Michele chez Gucci a fini par lasser »
« Les entreprises européennes devront passer au crible l’ensemble des activités de leurs sous-traitants et des sous-traitants de leurs sous-traitants »
Pourquoi vouloir à nouveau marcher sur la Lune ?
La NASA ouvre sa première antenne en Afrique
Midterms 2022 : les espoirs déçus du camp républicain
COP27 : A la tribune, Emmanuel Macron plaide pour faire des enjeux climatiques la priorité des dirigeants mondiaux
Europe : la transparence financière fragilisée
« La guerre en Ukraine est un rouleau compresseur qui écrase d’autres situations de crise comme celles en Ethiopie ou en Haïti »
La leçon inaugurale d’Esther Duflo au Collège de France : « Pratiquer l’économie comme une science véritablement humaine »
Violences faites aux femmes : « Les législations des Etats de l’UE sont hétérogènes. Il faut harmoniser nos droits »
Incendie mortel à Vincennes : le producteur Serge Bromberg reconnaît sa responsabilité
« Enfin libres ? » : suivez la leçon inaugurale de François Sureau, en direct du 34ᵉ Forum philo « Le Monde » Le Mans
« Un amour de Proust », sur France Inter : Laure Adler invite au voyage en compagnie de l’écrivain
Le prix Goncourt des lycéens attribué à Sabyl Ghoussoub pour son roman « Beyrouth-sur-Seine »
Marc-Antoine Corticchiato, un créateur d’élixirs corsés
Babies en grande pompe
Alice Diop : « Je refuse d’être le symbole de la réalisatrice noire qui réussit »
« Je trouve ça monstrueux le volume d’eau qu’on utilise en tirant la chasse »
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Sur les quelque 330 fondeurs de la Société aveyronnaise de métallurgie ayant vu leur activité s’arrêter en novembre 2021, seuls 57 ont retrouvé un emploi stable.
Par
Temps de Lecture 3 min.
Article réservé aux abonnés
« A 59 ans, et en étant une femme, on n’a pas grand choix », déplore Mauricette Carles, qui a effectué, en tant qu’agente de production, trente-quatre années de travail à la Société aveyronnaise de métallurgie (SAM), une fonderie automobile implantée au cœur de l’ancienne vallée sidérurgique de Decazeville (Aveyron). « Je me suis dirigée vers l’aide à la personne, dit-elle. Je n’avais pas besoin de formation puisque le ménage, je savais le faire chez moi. »
Depuis le 8 août, Mimi, c’est son surnom, commence ses journées à 7 h 45, avale les kilomètres pour se rendre au domicile des personnes âgées dépendantes, et, à 19 heures, est enfin de retour chez elle, éreintée. « Je donne à manger à mes poules et à mes chiens, et je vais au lit, car je suis ratatinée, soupire-t-elle. Moralement, c’est difficile. Je pleurniche, et il y a des nuits où je ne dors pas bien. Je n’ai plus 20 ans, et la vieillesse me touche. Elle me fait peur. »
Le 26 novembre 2021, après moult rebondissements, le tribunal de commerce de Toulouse scellait définitivement le sort de cette entreprise fondée en 1973, en décidant l’arrêt immédiat de son activité. Comme les quelque 330 autres salariés, Mimi a été remerciée. Dans le cadre du fonds spécial pour la reconversion des salariés de l’automobile, décidé en 2021, elle aurait pu bénéficier du rachat des trimestres pour partir en retraite anticipée. Or, ce n’est pas le cas.
« Même si je dispose de tous mes trimestres, il me manque 5 000 euros de cotisation, explique-t-elle. Je n’ai pas validé ma carrière longue. J’ai donc pris le taureau par les cornes en signant un contrat pour six mois. » Pour se donner du courage, elle relativise : « Je ne suis pas la plus à plaindre. J’ai un travail, je suis payée et je n’en ai pas pour longtemps. » Parmi les anciens salariés, ils sont 205 à avoir retrouvé le chemin de l’emploi ou de la formation. Mais seuls 57 d’entre eux ont signé un CDI.
« C’est insuffisant », regrette Ghislaine Gistau, ex-responsable de la qualité, et représentante de la CGT, entrée à la SAM il y a vingt-sept ans. « Pourtant, on nous avait dit et redit que ça n’allait pas être compliqué de retrouver un CDI », peste celle qui a déjà entamé sa phase d’après la SAM : depuis le 1er septembre, elle est employée dans une administration, pour une durée de trois ans.
Le lien entre les anciens salariés de la fonderie n’est pas rompu. L’Amicale des fondeurs de la SAM, que Mme Gistau préside depuis sa création, en janvier, permet le maintien d’un contact fraternel. Samedi 12 novembre, l’association organisait un apéro-concert dans la salle des fêtes de Boisse-Penchot, un village de 500 habitants à huit minutes en voiture de Decazeville. « Mon Dieu, que ça fait du bien, se rappelle Mimi, qui retrouve le sourire. On s’est sauté dans les bras. On a rigolé. J’en ai bien profité. Ça fait un bien terrible, car mes collègues, je les aime. »
Il vous reste 47.69% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Lecture restreinte
Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article
Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE