Dans ses fantasmes qu'elle réalisait, Samantha aura été faux médecin puis fausse institutrice, le Progrès. – Radio France

Libération dit une ténébreuse histoire de prison au Qatar et peut-être de chantage, autour du patron du PSG… L’Equipe et Street press dressent le carte du hooliganisme. Emmanuel Todd nous dit que les démocraties ne sont pas aimées, Marianne. Le Point, à 50 ans, persiste à ne désespérer de rien.
Qui n’en était pas une, pas une vraie, et à laquelle pourtant on a confié des CP CE1 à école primaire de Taponnas dans le Beaujolais, où nous dit le Progrès elle s’était fait embaucher comme remplaçante contractuelle… Oh, ça n’a pas duré longtemps, Samantha (c’était le prénom d’une ménagère sorcière bien aimée de télé -les boomers savent) Samantha donc, n’a exercé que six jours, repérée par une collègue, elle avait présenté un faux diplôme pour être recrutée, et ce n’était pas sa première tentative…. Elle avait en usurpant le nom d’une étudiante, essayé d’entrer à l’institut du professorat de Macon… Mais l’enseignement n’est pas sa seule vocation… Avec d’autres faux diplômes, elle s'”était fait embaucher comme médecin dans une maison médicale pendant la crise du covid et avait reçu plusieurs centaines de malades, deux d’entre eux sont morts sont, était-ce lié…. La justice est après elle, elle est déjà passée par la case prison, mais l’académie de Lyon n’a rien vu, et à Taponnas les parents sont fâchés et se demandent si le nouvel instit, qu remplace Samantha, a bien été vérifié. Je lis que Samantha n’est pas délirante, puisque ses impostures sont organisées ni mythomane, puis qu’elle s’emploie à faire de ses mensonges, de se vies fantasmées, une réalité. Que faire, dans nos ennuis, des vies que nous rêvons…
Sur le site de Ouest-France, vous lirez des joyeux drilles qui eux aussi s’inventent des personnages, ils sont dans la journée Romain, Pascal, Cassandra, Yoann Antoine, agente d’entretien employé commercial, formateur en anglais, agent funéraire mais le soir, en tournée, sous la lumière tous muscles dehors, ils se font catcheurs et cabriolent dans les rings, ils se griment un peu sadique, sataniques celtiques gore, ils sont Zaeken ou Torkan ou encore la Sainte Barbe, au nom d’un bel appendice pileux, et après le show réintègrent leur vie, ne ratent pas l’anniversaire de maman… Ils sont équilibrés.
Dans l’Equipe ce matin vous lirez des drilles moins joyeux ans leurs doubles vies et de violence réelle. Avec le site Street Press, l’Equipe dresse la carte des groupuscules de hooligans, qui accompagnent nos clubs qui n’en pevent mais… Voilà les MeSos de Reims, la jeunesse Vidunium du Mans, la Losc Army de Lille, les Offender de Strasbourg, le Salside du Paris FC et le Karsud du PSG -j’en passe et que nul ne se vexe dans ce petit monde qui s’éclate au prétexte du foot, et organise ses combats, ses défis, ses fights, entre hooligans loin des stades, dans des forêts ou des rues… Sensation sanglante et boxes pied-poing, comptes rendus sur messageries cryptées de de la mouvance, « 30 avril, fight Rennes contre Wiesbaden, 7×7 ; 40 secondes victoire Rennes ». Sur le site de Street press vous pouvez lire le portrait d’un hooligan rennais option néo-nazi, Maxime, belle plastique musclée qui est aussi champion du monde de boxe à poing nu, et puis militaire, au premier régiment de chasseurs parachutistes… Voilà bien plusieurs vies…
L’Equipe précise qu’il ne fait pas confondre les hooligans avec les ultras -ces supporters qui font du club et du stade le centre de leur monde… Eux ne pratiquent a violence que pour se défendre, parfois, mais de fait hooligans et ultras se côtoient et parfois se mélangent et un club comme Reims, touché plus que d’autres redoute une catastrophe un jour au stade…
Et aussi de bandits peut-être mais ceux-là sont polis, et n’avancent que bardés de leurs avocats -la crème du barreau de paris- et tournent autour du Qatar. Et on nous raconte ainsi Tayeb B, un entrepreneur franco-algérien qui par son entregent ses réseaux, était devenu un proche de Nasser Al Khelaifi, patron du PSG et dignitaire du du Qatar où Tayeb B, finit par s’installer. Mais en janvier 2020, sur ordre l’émir dit-il, Tayeb B a été arrêté, à Doha, maltraité menacé, et n’a été relâché qu’après avoir fait remettre aux autorités qataries des documents numérisés, qui auraient contenu des éléments compromettants pour Nasser Al Khelaifi… Des histoires de corruption autour de la coupe du monde, mais aussi des secrets sur sa vie privée… vous verrez dans cet envers de l’histoire contemporaine Me Pardo, Me Szpiner, dépositaires de secrets et intermédiaires de la négociation, et Rachida Dati intermédiaire d’intermédiaire… Vous lirez aussi que pour les qataris, Tayed B n’était qu’un apprenti maitre-chanteur, qui aurait voulu prendre des millions d’euros et il s’est grillé.
Ces histoires de brutalité du grand monde auraient-elles inspiré Michel Pinçon, ce sociologue qui aimait avec son épouse Monique Charlot disséquer la vie des riches, une espèce bizarre qui ne sort guère de ses beaux quartiers. Pinçon est mort lundi à 80 ans atteint par Alzheimer, qu’avait-il oublié, mais ses traces sont dans l’Humanité encore, c’était la famille, dans Libération, le Monde l’Obs, Sud-Ouest, Mediapart qui remet en ligne un vieux reportage des « Pinçon-Charlot » sur la ville de chantilly surnommée par eux « le kolkhoze des riches ». On reprochait aux pinçon charlot d’être simplistes, à l’Obs en 2017 ils disaient ceci, « ce n’est pas nous qui sommes simplistes, c’est le monde qui l’est devenu »…
Dans Marianne, s’ébroue un homme qui n’aime rien tant que nous prendre à contrepied, est-il simpliste ou est-il dérangeant, Emmanuel Todd qui explique pourquoi, si nous occidentaux sommons le reste du monde de nous suivre pour l’Ukraine et contre la Russie, le reste du monde possiblement choisira les russes, car le reste du monde, ne partage pas nos valeurs, nous sommes dit Todd, ultra-individualistes, féministes et LGBT, le reste du monde porte « des valeurs familiales, peu féministes, non individualistes et le plus souvent homophobes »… Dit comme ça, que faire ? Il ajoute Todd, que nous sommes aussi les anciens colonisateurs, et par exemple l’Indonésie n’a pas l’intention d’obéir aux Pays-Bas…
Dans la Croix, justement, et aussi sur les sites du Point et de Télérama, c’est passionnant les idées, on me rend compte du livre d’un historien belge, David Van Reybrouck, intitulé « Revolusi », révolution en indonésien, qui raconte comment l’indépendance de l’archipel obtenu en 1949 contre les Pays-Bas et leur allié britannique, après 200.000 morts, fut un événement majeur de l’histoire de l’humanité… Ce que nous avons oublié…
Dans le Figaro on célèbre comme prophétique un livre vieux de 29 ans et réédité, « Voyage au centre du malaise français » du sociologue Paul Yonnet, qui dénonçait l’antiracisme alors dominant comme facteur de racisme au contraire, et de fracture de la société. « Le Français moyen se trouve en situation psychologique de vouloir précipiter activement ou passivement la disparition de la France » écrivait Yonnet qui alors fit scandale et aujourd’hui post mortem semble pour le Figaro un maitre à penser.
Dans la Voix du Nord, où à la Une tristement s’affiche la fin de Camaïeu, le journaliste Sébastien Leroy dit quels séismes intimes ce séisme social réveille dans la région, quand Camaïeu à Douai, au coin de la place d’armes, était ce lieu où il trouvait un jean, un pull un peu clase et pas trop cher pour les boums de l’hiver… Nous sommes nos passés.
Le Point lui, célèbre ses 50 ans, mince !, et se veut fidèle à son engagement d’alors et de toujours : “Choisir de ne désespérer de rien.”.. Il invite du beau monde à illustrer cet engagement, vous piocherez. J’aime infiniment le mathématicien Hugo Dominil Copin, pour qui le désespoir consiste à buter sur un problème et la consolation, c’est la promesse est de savoir qu’un jour, dans l’histoire, il sera résolu… « Il y a 1500 ans, le zéro n’avait pas été inventé et aujourd’hui nous jonglons avec l’inconnu ! » Quelle belle race nous sommes, les humains.
Thèmes associés

source



A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE