Culture intermédiaire à vocation énergétique : comment les choisir ? – Terre-net

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle




Pour choisir une espèce à implanter en culture intermédiaire à vocation énergétique (Cive), la production de biomasse constitue un critère primordial. À l’avenir, les services rendus par le couvert devraient prendre de plus en plus d’importance dans le processus de choix de l’interculture à mettre en place
Culture intermédiaire à vocation énergétiqueCaussade Semences a adapté son offre de couverts végétaux aux spécificités des Cive, avec des mélanges par définition multiservices. (©Caussade Semences)
Avec le développement de la méthanisation se pose de plus en plus la question de l’espèce la plus adaptée à la production de biométhane. À première vue, le pouvoir méthanogène de la culture pourrait constituer le critère de choix à privilégier. Pourtant, il n’en est rien. « Sur les 26 échantillons d’espèces de Cive que nous avons faits analyser, nous n’avons pas trouvé de différence significative de pouvoir méthanogène », indique Sylvain Marsac, responsable du pôle Bioressources au sein d’Arvalis-Institut du végétal. Un constat que confirme Antoine Bedel, chez Caussade Semences, tout en nuançant : « Cela vaut uniquement pour les Cive, pas pour les cultures qui arrivent à maturité. »
En partant du postulat d’un pouvoir méthanogène comparable, c’est la quantité de biomasse produite qui devient alors le critère prépondérant. À ce petit jeu, ce sont les graminées, de type triticale, blé ou avoine, qui l’emportent pour les Cive d’hiver. L’espèce, voire la variété, doit surtout être adaptée au contexte pédoclimatique pour développer tout son potentiel. Dans ce cadre, Arvalis-Institut du végétal travaille sur une régionalisation de ses essais qui permettrait de disposer de référentiels plus adaptés. Si les Cive sont avant tout sélectionnées pour leur production de biomasse, le choix des espèces est aussi orienté par d’autres fonctions du couvert.
D’autant que la réglementation pourrait évoluer vers une conditionnalité de ces fonctions pour l’implantation d’une interculture énergétique. « Il existe de nombreuses possibilités : lutte contre les nématodes, plante hôte pour les auxiliaires, désherbage… », liste Sylvain Marsac. Chez Caussade Semences, Antoine Bedel évoque, lui, la structuration du sol ou la floraison des tournesols en automne pour la biodiversité. L’une des fonctions, déjà bien maîtrisée, concerne la captation de l’azote. Des protéagineux sont associés aux graminées dans cet objectif. « Il faut rester sur 20 à 30 % maximum de légumineuses afin de ne pas trop impacter la production de biomasse », fixe le spécialiste d’Arvalis-Institut du végétal.
Culture intermédiaire à vocation énergétiqueLes Cive d’hiver sont plus simples à réaliser, car moins dépendantes de la ressource en eau. (©Caussade Semences)
Pour les Cive d’automne, un autre critère important concerne la date d’implantation et donc de récolte. Plus la plante sera récoltée tôt, plus les précipitations printanières pourront recharger la réserve hydrique du sol avant la culture principale à suivre. « Dans tous nos travaux, nous avons toujours essayé de limiter l’impact sur la production alimentaire. Pour cela, nous récoltons la Cive vers fin avril-début mai », indique Sylvain Marsac. Pour répondre à cette demande d’espèces précoces, Caussade Semences propose depuis cette année un méteil à base de seigle très typé hiver, accompagné de vesce. Le mélange se sème début septembre et se récolte à partir de mi-avril. « Ce type de développement nécessite du temps, car ce sont des variétés en repos que nous ne travaillons plus depuis longtemps », souligne Antoine Bedel.
Dans le cas des Cive d’été, une attention particulière doit être portée à la problématique de l’eau. « Ces cultures-là se révèlent plus risquées que les Cive d’hiver. Qu’il s’agisse de maïs, de sorgho ou de tournesol, en l’absence d’eau le résultat sera le même… », balaye Sylvain Marsac. Pour lui, un semis après le 10 juillet n’aboutira pas, ce qui restreint le précédent possible à l’orge d’hiver ou éventuellement au pois. Et l’échec peut générer une perte financière importante du fait de l’investissement dans les semences. « Les Cive d’été se gèrent davantage par opportunisme, comme une dérobée fourragère », explique de son côté Antoine Bedel. Caussade Semence propose des mélanges de type sorgho multicoupe plus vigoureux au démarrage, tournesol et niger, adaptés à des conditions sèches. « Nous travaillons aussi sur les espèces et variétés avec des résistances à la verse et des taux de matière sèche à la récolte d’au moins 25 %, voire 30 % pour optimiser la qualité de conservation », ajoute-t-il.
Afin de réduire les coûts, un nombre croissant d’agriculteurs se tourne vers des Cive d’été composées de céréales de type avoine ou orge de printemps. « Le coût de semence est moins important, donc si la culture est belle, elle sera récoltée, et, à défaut, enfouie », rapporte Sylvain Marsac.
© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net
Des leviers à actionner avant et au semis pour obtenir un colza robuste
Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Manque d'eau en pommes de terre : pas d'irrigation, mais une bineuse !
Herbicides colza : gérer les graminées et limiter l'investissement au semis
En orge d'hiver, plus de 60 % des agriculteurs réalisent moins de 70 q/ha
+ 1 % : une légère hausse des surfaces en 2022
Chargement des commentaires
lun. Le colza en léger retrait sur Euronext
lun. Le blé et le maïs se redressent après les bombardements russes
lun. Retrouvez les premiers résultats des essais variétés de colza 2021/22
lun. Quelle évolution du prix des terres en Bretagne en 2021 ?
lun. Les nuages de retour sur le nord de la France
lun. Des leviers à actionner avant et au semis pour obtenir un colza robuste
sam. Sortir les céréales d'Ukraine : un processus complexe et coûteux
Actuellement, quel est votre taux de couverture de vos besoins en engrais azotés ?
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Avec Moisson Live Les résultats de la moisson 2022 directement issus du terrain
Chicago Les cours plongent après l'accord sur les exportations ukrainiennes
L'heure des premiers bilans Une moisson 2022 inhabituellement précoce, marquée par une cadence très intense
Reportage Quand soudain le champ s'embrase, tracteurs et lances à eau convergent
Tendances météo Les conditions sèches et chaudes vont-elles impacter les semis de colza ?
Agriculture biologique La politique de soutien au bio n’est pas à la hauteur, juge la Cour des comptes
Parmi les plus de 60 ans Seuls 25 % des agriculteurs prêts à céder leur exploitation
Carte interactive sécheresse 78 départements soumis à des restrictions d'usage de l'eau
Attractivité de l’emploi agricole La FNSEA sera sur le Tour de France pour promouvoir les métiers de l’agriculture
Intercultures Réussir ses couverts d'été
Interview de Serge Zaka en vidéo Quel pourrait être l'impact de la canicule de la semaine prochaine ?
Weather Market Le maïs français sous la menace de la canicule
Weather Market Le maïs français menacé par la vague de chaleur
Weather Market Un nouvel épisode caniculaire est anticipé en France
Weather Market Les US subissent une nouvelle vague de chaleur
Weather Market Le coup de chaud menace les cultures françaises et américaines
Weather Market Les orages provoquent de gros dégâts en France
Trouver une nouvelle machine
Actualités
Forums
Marchés
Newsletters
Météo
Machinisme
Cultures
Élevage
Nous contacterPublicitéM’abonner PROMentions légalesPolitique de confidentialitéConditions générales de venteAudience certifiée par l’OJDMes consentements
© Terre-net Média 2022, MEDIA DATA SERVICES – Avenue des Censives – TILLE BP 50333 60026 BEAUVAIS
SAS au capital de 1.500.000 € – 829 606 599 RCS Beauvais – N°CPPAP : 0324 W 92243

source

https://google-adsense.info/gestion-interculturelle

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE