[Couverture en direct] Jour 23 de la campagne au Québec : notre couverture en direct – Radio-Canada.ca

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation de ces informations, veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus
Vous naviguez sur le site de Radio-Canada
CouvertureEn directLes éléments de la page suivante peuvent changer d’ordre, et d’autres peuvent être retirés ou ajoutés au moment de la mise à jour.
Les candidats n'ont plus que deux semaines pour convaincre les Québécois avant le jour du vote, le 3 octobre.
François Legault, chef de la Coalition avenir Québec, tient une mêlée de presse lundi après-midi.
Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin
Le chef caquiste François Legault est à Longueuil, où il doit répondre en après-midi aux questions des journalistes, lors d'une mêlée de presse.
Le chef caquiste François Legault est à Longueuil, où il doit répondre en après-midi aux questions des journalistes, lors d'une mêlée de presse.
La cheffe libérale, Dominique Anglade, était ce matin dans la circonscription de Verdun, à Montréal, où elle a rappelé les engagements de son parti envers les aînés.
La cheffe libérale, Dominique Anglade, était ce matin dans la circonscription de Verdun, à Montréal, où elle a rappelé les engagements de son parti envers les aînés.
Le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a présenté un engagement sur le gaspillage alimentaire à Québec avant de se rendre à Montréal pour une assemblée publique.
Le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a présenté un engagement sur le gaspillage alimentaire à Québec avant de se rendre à Montréal pour une assemblée publique.
Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a tenu un point de presse à Sept-Îles sur les surprofits des pétrolières. Une mêlée de presse à Baie-Comeau est aussi prévue.
Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a tenu un point de presse à Sept-Îles sur les surprofits des pétrolières. Une mêlée de presse à Baie-Comeau est aussi prévue.
Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a réclamé toutes les études sur le 3e lien et le pont Pierre-Laporte lors d'un point de presse à Québec.
Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a réclamé toutes les études sur le 3e lien et le pont Pierre-Laporte lors d'un point de presse à Québec.
À propos de l'absence de candidats de la CAQ lors de plusieurs débats depuis le lancement de la campagne, le chef du Parti québécois a accusé le parti de François Legault d'avoir « une conception de la démocratie où c'est la CAQ d'abord ».
Les candidats de la CAQ ne sont pas là pour servir les intérêts de la population. Ils sont là pour servir les intérêts de la CAQ.
Selon Paul St-Pierre Plamondon, les candidats de la Coalition avenir Québec n'ont pas « cette liberté d'expression » pour s'exprimer sur certaines questions.
« Ça donne des candidats qui ne font pas les débats. Ça donne des études qu'on nous cache alors qu'elles sont financées avec des fonds publics. Ça en dit long sur ce qu'ils pensent de la démocratie et du temps qu'on doit accorder à la population, une fois aux quatre ans seulement », a-t-il ajouté.
« C'est bien, d'étudier la culture québécoise, mais pendant ce temps-là, le français continue de décliner », a dit Paul St-Pierre Plamondon à propos de la promesse de la CAQ de créer 20 nouvelles chaires de recherche consacrées à la culture québécoise.
« François Legault n'a que des remèdes placebos » pour mettre fin au recul du français, a répété le chef péquiste.
Lors d'un point de presse à Baie-Comeau, le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon s'en est pris à François Legault, qui a affirmé plus tôt aujourd'hui qu'il serait irresponsable d'accueillir plus de 50 000 nouveaux arrivants puisque, selon lui, « à 50 000, il y a déjà un déclin [du français] ».
M. St-Pierre Plamondon y voit la preuve que le chef de la CAQ n'en fait pas assez pour contrer le recul du français. C'est pour cette raison, dit-il, que son parti propose un seuil de 35 000 immigrants par année.
Toutefois, le chef péquiste a été questionné sur l'aspect économique de cette proposition. Un journaliste lui a rappelé que le Conseil du patronat du Québec a demandé l'arrivée de 100 000 nouveaux arrivants par année afin de combler les besoins en matière de main-d'œuvre. « [Cet argument] est faux. Il est mal fondé », a répondu Paul St-Pierre Plamondon. « Il n'y a pas de lien de corrélation entre les seuils d'immigration et la pénurie de main-d'œuvre. »
Selon lui, si l'existence d'un tel lien était prouvée, « l'Ontario serait en surplus de travailleurs ».
Le chef de la Coalition avenir Québec François Legault lors d’une conférence de presse à Longueuil le 19 septembre 2022.
Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin
Radio-Canada révélait ce matin qu’à près de 30 occasions, la Coalition avenir Québec n’a pas délégué de candidat pour participer à un débat local ou régional. Pour ces mêmes événements, on ne recense que trois absences pour le Parti libéral du Québec (PLQ) et aucune pour Québec solidaire (QS) et le Parti québécois (PQ).
Le chef François Legault s’est fait demander pourquoi ses candidats boudaient les débats, qu’il s’agisse de santé, d’emploi, des aînés, de justice sociale ou d’environnement.
Avez-vous peur de vous mettre à risque? Depuis le début de la campagne, on a participé à 115 débats. La CAQ a participé à 115 débats. Je pense qu’on a aussi le devoir d’être sur le terrain pour échanger avec la population, a-t-il répondu.
Pourquoi n’aviez vous pas d’activités ce matin? À cause des funérailles de la reine. Par respect, a-t-il répliqué.
Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault a exprimé son souhait de créer 20 nouvelles chaires de recherches en études québécoises si son parti remporte les élections provinciales.
Ces chaires viendront soutenir la recherche sur la réalité et les ambitions québécoises, que ce soit en matière de langue, de culture, d’histoire, de géographie, de politique, de développement économique ou social, selon le communiqué diffusé par le parti.
L’initiative dotée d’un budget de 40 millions de dollars vise à mettre fin au déclin des études sur le Québec observé depuis les années 1990. Chaque chaire obtiendrait un maximum de 1,5 million de dollars sur trois ans, détaille la CAQ.
Si elle en vient à perdre son siège lors de l'élection du 3 octobre prochain, Dominique Anglade restera-t-elle en poste comme cheffe du Parti libéral du Québec? La principale intéressée a tenu à clarifier ses propos un peu plus tôt ce matin.
Jean-François Thériault
La cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade, a confirmé que son parti s'est adressé à la Cour supérieure du Québec pour faire infirmer la décision du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) de rejeter la candidature du libéral Harley Lounsbury dans la circonscription de Matane-Matapédia.
Pourtant, une porte-parole du DGEQ confirmait par courriel ce matin qu'il n’y a pas dans la Loi électorale de mécanisme de révision ou d’appel de la décision d’un directeur du scrutin d’accepter ou de refuser une déclaration de candidature.
Mais la décision de la Cour arrivera-t-elle à temps pour permettre au candidat d'avoir son nom sur les bulletins de vote le 3 octobre prochain? Je suis aussi impatiente que vous de le savoir, a répondu Mme Anglade aux questions d'un journaliste.
Transport collectif gratuit pour les personnes âgées, allocation de 2000 $ par année non imposable, congé de cotisation au Régime des rentes du Québec pour les 62 ans et plus, incitation au retour au travail… La cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade, était de passage à Verdun, dans l'ouest de Montréal, pour rappeler ses différents engagements pour les aînés du Québec, mais elle n'a pas fait de nouvelle annonce à cet égard.
Selon Mme Anglade, la vieillesse, c'est une longue période de notre vie, avec différentes étapes. Le Parti libéral, et moi comme première ministre, je veux m'assurer qu'on soit là à toutes ces étapes.
Le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a présenté son plan pour réduire le gaspillage alimentaire dans la province.
Photo : Radio-Canada / Valérie Gamache
Le plan proposé ce matin par Québec solidaire vise à diminuer de 50 % le gaspillage alimentaire d’ici 2030. Selon la formation politique, 15 % des aliments vendus sont gaspillés alors qu’ils sont encore comestibles. Environ 1,2 tonne d’aliments sont jetés chaque année dans la province.
Au même moment, souligne le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois, on constate une hausse du nombre de personnes qui frappent aux portes des banques alimentaires. Il affirme que la société ne peut plus se fier au bon vouloir des entreprises pour réduire cette perte alimentaire et qu’une loi s’impose pour y arriver.
Le parti affirme que son projet est inspiré d’une loi semblable adoptée en France en 2016. Cette initiative serait accompagnée d’une enveloppe annuelle de 12,5 millions de dollars par année pour soutenir les organismes partenaires.
Abonnez-vous à notre infolettre pour ne rien manquer.

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE