Corporate Performance Management (CPM) – LeMagIT

https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/



Le « Corporate Performance Management » (gestion de la performance de l’entreprise) englobe les processus, méthodologies et évaluations qu’utilise une entreprise pour décliner ses objectifs stratégiques au niveau opérationnel, et piloter ainsi sa réussite au niveau des métiers.
Le Corporate Performance Management est également appelé Enterprise Performance Management (EPM) ou Business Performance Management (BPM à ne pas confondre avec Business Process Management) ou et FPM (Financial Performance Management).
Le CPM (est un ensemble d’outils d’informatique décisionnelle (BI) qui a pour rôle de surveiller et de gérer la performance d’une entreprise, en fonction d’indicateurs de performance clés (KPI), tels que le chiffre d’affaires, le retour sur investissement, les frais généraux et les coûts d’exploitation.
Le CPM vise à fournir aux entreprises des informations pertinentes tout au long des divers processus : établissement des budgets, analyse des simulations, planification financière, prévisions et communication des données.
C’est Gartner, en 2001, qui a inventé ce terme. Depuis, le CPM a évolué au fur et à mesure qu’ont changé les pratiques et méthodologies. L’utilisation accrue des méthodologies Agile, notamment, a exercé une influence significative sur le concept.
En 2017, Gartner a abandonné ce terme après s’être rendu compte que les entreprises s’intéressaient uniquement à des solutions ponctuelles pour des processus CPM spécifiques, comme le reporting et la planification financière. En conséquence, Gartner a opté pour deux nouvelles classifications : planification financière et analyse (pour remplacer l’aspect stratégique du CPM) et clôture financière (pour remplacer son aspect financier).
En intégrant la planification, les ventes, le marketing, les prévisionnels, la budgétisation financière, les ressources humaines et les opérations, les entreprises sont en mesure avec le CPM de relier leurs stratégies et leurs objectifs à leurs plans et à l’exécution opérationnelle.
Les entreprises peuvent ainsi s’organiser de manière plus effective autour de leurs priorités stratégiques. Elles peuvent mieux activer les bons leviers opérationnels, et identifier les indicateurs métier les plus pertinents, grâce à une meilleure vision et une meilleure analyse de ses activités.
La Corporate Performance Management couvre souvent les principaux processus de gestion suivants :
Bien que chaque entreprise ait intérêt à adopter une approche de Corporate Performance Management, cette dernière est d’autant plus cruciale lorsque l’on cherche à réduire les coûts d’exploitation, à remanier un budget, à moderniser la planification financière ou à améliorer les processus organisationnels.
Le CPM revêtant une importance capitale, certaines entreprises ont commencé à créer des unités dédiées. Il arrive parfois que ces équipes se confondent avec celle en charge de la gestion de projet. Des programmes de certification ont également été mis en place pour aider les employés à gagner en expertise sur cette problématique de gestion de la performance.
Les indicateurs, ou KPI, utilisées dans le CPM fournissent des valeurs chiffrées qui permettent d’évaluer la progression d’une entreprise au regard de ses objectifs stratégiques.
Les informations qui servent à calculer ces indicateurs proviennent souvent de l’ERP financier, des livres comptables (compte de résultat, bilan et flux de trésorerie) ou des données de budgétisation et de prévision (chiffre d’affaires, dépenses et état du stock).
Les mesures de performance viennent de cinq catégories de sources :
 Voici quelques exemples de mesures dans ces différentes catégories :
Taux de fidélisation des clients (taux de rétention) – qui évalue le nombre de clients qui renouvellent leurs achats, ou leurs abonnements, et/ou qui continuent à utiliser le produit de l’entreprise sur une longue période.
Chiffre d’affaires – indicateur financier qui communique, mois après mois, le résultat des ventes et attire l’attention sur des points importants : les efforts marketing de l’entreprise ont-ils payé ? Les clients ont-ils manifesté un intérêt particulier pour tel produit ou tel service ? L’entreprise occupe-t-elle toujours une position de choix sur le marché ?
Marge nette – indicateur financier qui montre si et comment une entreprise a été capable de dégager un bénéfice. Il permet de prévoir la croissance sur le long terme et de savoir si le revenu généré dépasse les coûts d’exploitation totaux.
Marge brute – mesure la productivité pure de l’entreprise : plus la marge brute est élevée, plus une entreprise gagne de l’argent à chaque euro de vente. Cette mesure permet entre autres de juger de l’amélioration des processus de production.
Satisfaction employés – mesure interne qui détermine, à l’aide de sondage et d’outils RH, le degré de bien-être des employés ce qui conditionne l’implication (faible turnover) et la productivité de chacun. Un taux de satisfaction élevé peut, par exemple, accroître la fidélisation des employés et contribuer ainsi à la conservation des savoir-faire critiques sur le long terme.
Nombre de prospects qualifiés par mois – mesure commerciale qui montre si l’entreprise s’adresse aux bonnes cibles, sur le bon marché. Si cet indicateur diminue, l’entreprise a tout intérêt à réévaluer ses stratégies de vente et marketing.
Croissance des ventes – mesure financière qui aide à comprendre à quel rythme les ventes augmentent ou diminuent, sur différentes périodes (par mois, par année, par saison, etc.) pour avoir une idée plus précise de l’évolution du revenu d’une entreprise au fil du temps.
Utilisés historiquement par les services financiers, les logiciels CPM trouvent désormais une application dans l’ensemble de l’entreprise, souvent en complément de solutions de BI.
Les solutions CPM ont des fonctions pour établir le prévisionnel (forecast), faire les budgétisations et faire de la planification. S’y ajoutent des représentations graphiques et des tableaux de bord pour suivre et communiquer les informations dans l’entreprise.
L’interface affiche généralement aussi des KPI pour que les employés ou les unités puissent suivre leurs performances individuelles et celles de leurs projets (liés à leurs objectifs) et/ou des résultats globaux pour suivre la stratégie de l’entreprise.
Parmi les bénéfices d’une solution de Corporate Performance Management, on cite généralement :
Parmi les solutions CPM les plus connues on trouve Workday (Adaptive Insights), IBM, Oracle, SAP, Anaplan, ou l’italien Tagetik.
Bien qu’elles visent toutes deux à gérer la performance, les démarches CPM (Corporate Performance Management) et HPM (gestion de la performance du personnel) se distinguent par les domaines auxquels elles s’intéressent.
Sous-ensemble des ressources humaines, le HPM a pour vocation d’améliorer la capacité opérationnelle, la productivité et la satisfaction des employés. Les évaluations et les taux de fidélisation des employés peuvent alors constituer des indicateurs de réussite.
Comme nous l’avons vu, le CPM relève lui de la sphère décisionnelle. S’il permet parfois de suivre la satisfaction et la fidélisation des employés, il n’intervient pas dans leur évaluation proprement dite. Le CPM cherche plutôt à améliorer la communication dans l’ensemble de l’entreprise et à exécuter les stratégies organisationnelles.
Tous droits réservés, Copyright 2007 – 2022, TechTarget

Confidentialité
Paramètres des Cookies

source
https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE